juil 192014
 

Bourdons butinant sur des fleurs de Telekia speciosa, Jardin des Plantes en été, Paris 5ème (75)
Les grosses fleurs du Telekia speciosa, une plante de la famille des Astéracées qui fleurit en ce moment dans le Jardin des Plantes de Paris, sont très fréquentées par les gros bourdons qui ont toute la place qu’ils souhaitent pour y butiner.

Juste à côté les fleurs d’un Cosmos sulphureus étaient aussi visitées. Et en fouillant dans ma photothèque, j’ai trouvé une photo de gaillarde butinée. Les fleurs simples des Astéracées semblent faire le bonheur de ces gros insectes si utiles.

Bourdons butinant sur une fleur de Cosmos sulphureus, Jardin des Plantes en été, Paris 5ème (75) Continue reading »

août 052013
 

Abeille butinant une fleur d'Alcathea suffrutescens 'Park Allée' (Malvacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

La présence d’un grand nombre de fleurs, le plus souvent simples, a fini par attirer les insectes qui butinent : abeilles, bourdons, syrphes et papillons se croisent au gré des fleurs visitées, avec une frénésie qui fait plaisir à voir. Et même la nuit, car cette année, j’ai plusieurs papillons de nuit qui viennent visiter mon jardin urbain.

Abeille butinant une fleur d'Alcathea suffrutescens 'Park Allée' (Malvacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Le spectacle est assez drôle avec les fleurs d’Alcathea ‘Park Allée’. Les insectes plongent littéralement au coeur de la fleur et du bouquet d’étamines pour aller se goberger et faire des provisions. On ne voit plus que les pattes arrières et la pointe de l’abdomen.

Les fleurs du trèfle, des bidens, des asters ‘Mönch’ et du Sphaeralcea ‘Newleaze Coral’ sont très visitées. Mais aussi les plus petites du Cuphea hyssopifolia ou des impatiences. Le bar à pollen et à nectar semble convenir, il y a foule !

juin 222012
 

Les hôtels à insectes des Jardins Abbé Pierre - Grands Moulins, Paris 13e (75)

Les hôtels à insectes deviennent de plus en plus fréquents, mais ceux installés dans les Jardins Abbé Pierre – Grands Moulins (Paris 13e) ont un aspect bien particulier, très original. Une belle architecture dans un quartier aux lignes plutôt futuristes.

Les hôtels à insectes des Jardins Abbé Pierre - Grands Moulins, Paris 13e (75)

Continue reading »

juin 082012
 

Roses envahies de moucherons dans le parc de Bagatelle, Bois de Boulogne, Paris 16e (75)

Ce bouquet de roses blanches est envahi par des dizaines de petits moucherons. Rien de dangereux pour les fleurs, mais cela vous coupe l’envie de plonger le nez au coeur des pétales.

Rose blanche envahie de moucherons, parc de Bagatelle, Bois de Boulogne, Paris 16e (75)

Ce qui était étonnant, c’est qu’il n’y avait qu’un seul rosier dont les fleurs étaient couvertes de ces petits insectes.

nov 092009
 

Plus rares qu’en été, les fleurs d’automne et d’hiver jouent un rôle important dans les jardins hormis leur aspect décoratif. Elles permettent à de nombreux insectes de se nourrir quand les températures ne sont pas trop froides.

Syrphe butinant une fleur de Camellia sasanqua en automne, photo Alain Delavie

Syrphe butinant une fleur de Camellia sasanqua en automne, photo Alain Delavie

Si les abeilles se sont mises à l’abri dans leurs ruches, les insectes pollinisateurs solitaires, comme certains bourdons ou syrphes, s’activent encore tant que les températures ne sont pas trop basses, ce qui est le cas en ce moment. Seulement les fleurs se font de plus en plus rares dans les jardins et sur les balcons, surtout les espèces nectarifères. Les grandes fleurs simples de ce Camellia sasanqua sont une aubaine pour les insectes du coin : nectar et pollen en abondance.

Aidons les petites bêtes et contribuons à la diversité biologique de nos villes en fleurissant fenêtres, balcons, terrasses, cours et jardinets.

août 292009
 

Un « hôtel à insectes » ouvre ses portes dans le parc de l’Ile de Saint-Germain, à Issy-les-Moulineaux (92).

(Photo CG92 / Jean-Luc Dolmaire)

Depuis plusieurs années, le Conseil général tente de combattre l’effet de la forte urbanisation sur les nombreuses espèces animales présentes dans les parcs et jardins des Hauts-de-Seine. À cet effet, il met en place plusieurs mesures de conservation des habitats, afin de préserver et développer la diversité biologique. Ainsi, un « hôtel à insectes » a été installé dans le « Jardin des découvertes », dans le parc de l’Ile Saint Germain à Issy-les-Moulineaux (92). Il s’agit d’une maisonnette comprenant plusieurs étages. Refuge idéal pour les insectes utiles aux jardins, les différents matériaux utilisés lors de la sa construction leur permettent d’établir la totalité de leur cycle de reproduction au sein de l’édifice. Cet « hôtel à insectes » est une réserve locale de prédateurs des ennemis du jardin (pucerons, doryphores, chenilles…).

Cette initiative s’inscrit dans une démarche d’entretien des espaces selon un mode plus naturel. Il s’agit de respecter les cycles biologiques de la faune et de la flore, afin d’enrichir les cortèges floristiques et de permettre aux insectes et à la faune de trouver une zone de refuge propice à leur alimentation et leur reproduction.