oct 242012
 

Rhus toxicodendron, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Ce n’est certainement pas l’arbre à conseiller dans tous les jardins et encore moins sur une terrasse ou un grand balcon car sa toxicité est une sérieuse menace pour le jardinier imprudent, mais son feuillage d’automne est époustouflant ! J’éprouve toujours le même grand plaisir quand je vais le découvrir en automne paré de ses plus belles teintes dans le Jardin des Plantes de Paris.

Rhus toxicodendron, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Continue reading »

oct 142012
 

Dahlia imperialis dans la Grande Perspective du Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Tant que les températures restent suffisamment douces, le dahlia bambou (Dahlia imperialis) continue sa croissance démesurée et se hisse toujours plus haut. Cette espèce exotique ne fleurit qu’en plein hiver dans les régions où il ne gèle pas. Ailleurs, comme ici au Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e), cette espèce est cultivée pour son feuillage imposant et son gigantisme qui donne un caractère exotique aux massifs et aux plates-bandes estivales.

Ce dahlia atteint une hauteur impressionnante, 2,50 à 3 m étant une taille assez fréquente. Quand ils s’apprêtent à fleurir (si l’hiver le permet), certains sujets peuvent atteindre les 4 m de hauteur. Végétation XXL !

oct 142012
 

Feuillage doré du Chionanthus retusus, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Après sa belle floraison printanière blanche, l’arbre de neige (Chionanthus retusus), aussi appelé arbre à franges, attire une nouvelle fois l’oeil des visiteurs du Jardin des Plantes de Paris en se parant d’un jaune d’or très lumineux, surtout quand le soleil peut se montrer et darder ses rayons chauds. La journée d’hier a été particulièrement arrosée, mais une éclaircie en fin d’après-midi m’a permis de prendre en photo cet arbre qui commence tout juste à se colorer.

Feuillage doré du Chionanthus retusus, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75) Continue reading »

oct 142012
 

Top Roots, Antoine Dorotte, Fiac Hors les Murs, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Top Roots est une création de l’artiste français Antoine Dorotte qui présente une sorte de cocotier nain reposant sur ses trois uniques palmes, surplombé de ses racines, qui forment un casque de tresses “dreadlocks” rastafaries et renvoient aux cultures Rastafari et hippie.

Métaphore à la fois de l’exotisme et d’une certaine forme d’insouciance, mais aussi d’une surexploitation des matières premières naturelles au risque de mettre en péril les équilibres écologiques, le palmier reste largement “irrationnel et fictif” selon l’artiste, qui évoque notamment “sa présence dans les oasis, qui sont régulièrement le fruit de mirages”.

Top Roots, Antoine Dorotte, Fiac Hors les Murs, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Top Roots d’Antoine Dorotte / FIAC Hors les Murs au Jardin des Plantes
Bronze, 140 x 80 x 80 cm
Oeuvre présentée par la galerie ACDC, Bordeaux.

oct 132012
 

Fête de la Science 2012 au Muséum

Les 13 et 14 octobre 2012, à l’occasion de la Fête de la Science, les scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle (Paris 5e) ouvrent les portes de leurs laboratoires afin de présenter au public leurs métiers et leurs sujets de recherche.

La Fête de la Science est le seul moment de l’année où le public peut accéder à ces lieux de recherche et découvrir les collections historiques et scientifiques, non exposées dans les galeries.
Au programme : Une trentaine d’ateliers animés par une centaine de chercheurs. Visites de laboratoires, films et animations diverses attendent les visiteurs enfants et adultes !
À noter : L’ensemble des activités proposées dans ce programme sont gratuites. Exceptionnellement, l’exposition permanente de la Grande Galerie de l’Évolution est en accès libre pendant les journées grand public.

Le programme complet de la Fête de la Science au Muséum national d’histoire naturelle.
Cette année, la Fête de la Science en Ile-de-France est coordonnée par le Muséum national d’Histoire naturelle.

oct 112012
 

FIAC Hors les Murs au Jardin des Plantes de Paris

Suite au succès de la première édition, la FIAC et le Muséum national d’Histoire naturelle proposent à nouveau un parcours d’œuvres contemporaines dans le Jardin des Plantes, où la scène émergente côtoie des artistes confirmés tels Mark Dion, Lucy+Jorge Orta, David Nash, herman de vries… Au total, 28 œuvres de 27 artistes (plus du double de l’an dernier), sont installées. Des œuvres qui investissent les espaces extérieurs et intérieurs : le Jardin des Plantes, mais aussi les espaces remarquables du Muséum tels que la Ménagerie, les Grandes Serres, la Galerie de Paléontologie ainsi que la Grande Galerie de l’Évolution.

Cette deuxième édition est l’occasion de mettre en valeur un parcours singulier en totale adéquation avec le lieu, où l’art, la nature et la science sont intimement entremêlés. Certaines œuvres ont ainsi été pensées in situ (Dominique Blais pour la Gloriette de Buffon, Fabien Giraud et Raphaël Siboni dans la Galerie de Minéralogie, actuellement fermée au public). Les collections du Muséum servent de support et d’illustration à la diffusion des connaissances sur les écosystèmes, l’interaction entre les plantes et les animaux, les relations entre l’Homme et la Nature.

Les grandes nouveautés du Parcours 2012 : des performances, avec notamment le très attendu One Million Years de On Kawara, et des conférences dont un cycle qui met en valeur les relations entre art et écologie. De plus, cette année, les étudiants de l’École du Louvre sont présents du 16 au 21 octobre dans les différents espaces du Muséum pour assurer un service de médiation culturelle.

Continue reading »