sept 222011
 

Véritable jardin des délices, la Fête des Plantes, Fruits et Légumes d’hier et d’aujourd’hui qui se déroulera les 23, 24 et 25 septembre 2011, sera l’occasion de découvrir et de savourer le meilleur du jardin : plus de 200 exposants, un choix étourdissant de végétaux rares ou méconnus proposé par les meilleurs pépiniéristes européens, de nombreuses aventures gourmandes, une sélection déco et pratique autour de l’art de vivre au jardin… sans oublier les conférences et les multiples animations. Avec « le jardin nourricier, nourriture du corps et de l’esprit » comme thème, cette édition d’automne devrait combler tous les appétits.


Verger, potager ou jardin d’agrément, chacun pourra trouver tous les ingrédients et les conseils pour concocter le jardin de ses rêves. Un menu de choix à l’époque la plus propice aux plantations et la plus généreuse en récoltes !

« Le jardin nourricier », thème de l’édition nationale 2011 des Rendez-Vous aux Jardins proposé par le Ministère de la Culture, sera également celui de cette fête d’automne. En effet, si les fruits du potager et du verger nourrissent le corps, le jardin est également la nourriture de l’âme. Tout au long de ces trois journées, les visiteurs trouveront plein d’idées et de conseils auprès des 200 professionnels présents et au travers des nombreuses animations proposées pour concevoir leur propre jardin nourricier, refuge pour l’esprit et lieu de découverte sans cesse réinventé.
Continue reading »

juin 032011
 

Samedi 4 et dimanche 5 juin 2011, la Bibliothèque nationale de France François-Mitterrand propose des visites guidées de son jardin, habituellement fermé au public.

La Bibliothèque nationale de France François-Mitterrand s’associe aux Rendez-vous aux jardins en proposant, pour la 5ème année consécutive, des visites guidées de son jardin, habituellement fermé au public.
Ces visites commentées du jardin offriront aux visiteurs l’occasion de découvrir l’histoire et la végétation de cet espace de plus d’un hectare, conçu par Dominique Perrault, Gaëlle Lauriot-Prévost et Eric Jacobsen en 1995.

Un choix d’ouvrages issus des collections de la BnF et se référant au thème du jardin nourricier sera également présenté en salles C et I (Haut-de-jardin) de la Bibliothèque.

Visite du jardin : Samedi 4 et dimanche 5 juin 2011 de 13h00 à 18h15 (départ de la dernière visite).
Entrée libre – Réservation sur place à l’accueil situé au rez-de-chaussée de la Tour des nombres (T3).
Accessible aux personnes à mobilité réduite.

juin 022011
 

À l’occasion de Rendez-vous aux jardins, le Ministère de la Culture et de la Communication installe au cœur de Paris, dans le domaine historique du Palais-Royal, un jardin nourricier éphémère du 28 mai au 5 juin 2011.

Avec le soutien du paysagiste Mark Rudkin, un jardin nourricier éphémère s’installe dans les jardins du Palais-Royal, restaurés par ses soins dans les années 1990.

Ce potager conçu par l’artiste Jill Armain est constitué d’une série de parcelles, composées de 10 grands bacs (4 m x 0,9 m), regroupées en larges bandes de part et d’autre du grand bassin, afin de permettre aux visiteurs de déambuler et de découvrir aisément une cinquantaine de légumes, fruits, plantes aromatiques…

Chacune de ces bandes sera plantée selon la méthode de jardinage dite « en carré ».
Points de repères pour les visiteurs, quatre grandes corbeilles marquent les quatre coins cardinaux du Palais-Royal, afin de les orienter vers le bassin.

Cette installation éphémère, résolument discrète pour ne pas troubler la quiétude de cet espace unique, au centre de Paris, se veut aussi généreuse et solidaire. Le Ministère de la Culture et de la Communication et ses partenaires ont ainsi souhaité offrir les plantes du jardin à l’association caritative Jardins et Santé, dont l’objectif est de financer des bourses de recherche clinique sur les maladies cérébrales et de financer la création, la réhabilitation, et le développement de jardins à but thérapeutique en milieu hospitalier, en maisons de retraites ou en instituts médico-éducatifs. La vente effectuée par les bénévoles de l’association aura lieu le dimanche 5 juin 2011, à partir de 5h00.

mai 162011
 

Pour tout savoir sur le jardin nourricier, thème de l’édition 2011, laissez-vous guider dans les différentes applications du nouveau site internet dédié à la manifestation « Rendez-vous aux jardins ».


Vous y trouvez l’information avec le programme complet et géolocalisé des visites et des animations proposées par les 2200 jardins publics et privés ouverts les 3, 4, et 5 juin dont 400 à titre exceptionnel et 216 pour la première fois.

Un coup de projecteur sera donné sur les animations spécifiques dédiées au jeune public : ateliers de jardinage, rempotage, démonstrations de savoir-faire etc.; sans oublier celles organisées tout au long de l’année dans le cadre notamment du réseau des Villes et pays et d’art et d’histoire.

Sur la page d’accueil, des reportages vidéos donneront à voir et à entendre des paroles de jardinier, ethnologue ou ingénieur agronome ainsi que des paroles d’enfants sur le jardin nourricier.

L’objectif du site est de fédérer la communauté des amateurs de jardins autour de la manifestation.

Pour développer une communication active et soutenue auprès des internautes, une page est consacrée aux réseaux sociaux (Facebook, twitter). Elle permet de guider le grand public vers le site des Rendez-vous aux jardins en lui donnant envie de participer, au travers d’informations communiquées en temps réel et une présentation tout en images.

Rendez-vous tout de suite sur :
www.rendezvousauxjardins.culture.fr
Rendez-vous aux jardins sur Facebook

mar 092011
 

Plus d’un Français sur trois rêve d’un jardin potager ou fruitier. Ce retour au « jardin nourricier » témoigne d’un désir d’authenticité, d’un plus grand respect de la nature et des saisons, et rejoint les attentes de la société pour un développement durable. Tels sont les résultats de la dernière enquête Unep-Ipsos 2011.

L’enquête a été menée par l’institut Ipsos pour le compte de l’Unep-les entreprises du paysage, les 28 et 29 janvier 2011 sur un échantillon de 639 personnes, représentatif de la population française âgée de 25 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par téléphone selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille, catégorie d’agglomération et région).

1 Français sur 3 rêve donc d’un jardin « nourricier ».
Ce résultat est à rapprocher d’un des principaux enseignements de l’enquête Unep-Ipsos 2009, qui montrait que le jardin est le lieu d’apprentissage et d’application de « gestes verts » essentiels tels que l’utilisation de techniques de traitement naturelles (binage, désherbage manuel), la récupération des eaux de pluie ou encore le compostage des déchets végétaux – des pratiques plébiscitées par plus de la moitié des Français.

Comme Michelle Obama à la Maison Blanche, les femmes (55%) et les plus de 35 ans sont les plus enclins à rêver d’un jardin fruitier et/ou potager, à la maison comme au travail. Etonnamment, cette aspiration est beaucoup plus fortement exprimée par les habitants du Sud-Est (40%) que leurs voisins du Sud-Ouest (28%).

16% désirent un jardin à l’aspect sauvage, les hommes en tête.
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce concept de jardin n’est pas synonyme de friche ou de terrain abandonné : innovant, il met en œuvre des aménagements paysagers qui préservent la biodiversité. Aujourd’hui, les solutions se multiplient : plantation d’essences locales, lutte biologique intégrée, gestion différenciée… Ce type de jardin à un bel avenir devant lui : il représente un compromis qui permet à la nature de « reprendre ses droits » tout en préservant la vocation esthétique du jardin, avec des besoins en entretien limités.

C’est la révélation 2011 : 15% des Français rêvent d’un jardin zen.
Véritables invitations au voyage, ces jardins japonais associant subtilement jeux d’eau, sable, rochers, graviers et mousses, font davantage rêver les plus jeunes, la moitié de leurs adeptes ont entre 25 et 34 ans !

Avec le Chelsea Flower Show, les Anglais sont connus pour leur folie des jardins. Il semblerait qu’ils aient fait quelques émules en France car 13% des sondés rêvent d’un jardin à l’anglaise. Une aspiration synonyme de position sociale privilégiée : la moitié d’entre eux ont un revenu mensuel supérieur à 3 000 €, 1/4 habitent Paris ou sa proche banlieue et la plupart sont des hauts-diplômés.

En 2007, 16% des Français déclaraient avoir comme idéal un jardin « à la française ». En 2011, ce type de jardin structuré et géométrique n’est plus plébiscité que par 11% de nos concitoyens et reste plutôt l’apanage de la gent masculine à 54% et des plus âgés (45% de ses adeptes ont plus de 65 ans).

Pour 2 Français sur 3, ce sont les éléments naturels (végétal, eau) qui doivent primer dans un jardin.
Pour 1 Français sur 6, la vocation première d’un jardin est d’embellir et de mettre en valeur leur habitation.

1 Français sur 5 rêve, à titre personnel, d’un jardin qui protégerait la nature et la biodiversité.

(Source : enquête Unep-Ipsos 2011, « Le jardin rêvé des Français »)