juin 182010
 

La Madeleine est la troisième église la plus visitée de Paris. Plus de 600.000 visiteurs gravissent chaque année le large perron qui mène au sanctuaire où sont vénérées les reliques de Sainte Marie-Madeleine. Cette année, les 28 marches du fronton du monument sont recouvertes de grandes jardinières de fleurs blanches ou rouges.

Escalier fleuri de l'église de la Madeleine à Paris (75)

Marches fleuries de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Des rangées de jardinières parallèles ont été plantées de fleurs ou de plantes à feuillages rouges (coléus, géraniums, impatiens, pétunias et sauges écarlates) et d’autres à fleurs blanches (bégonias tubéreux, géraniums, pétunias et sauges farineuses).

Escalier fleuri de l'église de la Madeleine à Paris (75)

Marches fleuries de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Escalier fleuri de la Madeleine à Paris (75)

Marches fleuries de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Escalier fleuri de la Madeleine à Paris (75)

Marches fleuries de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Escalier fleuri de la Madeleine à Paris (75)

Marches fleuries de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Escalier fleuri de la Madeleine à Paris (75)

Marches fleuries de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75), juin 2010, photo Alain Delavie

Surprenant, non ?

avr 212010
 

Alors même que le printemps ne fait que commencer, les plantes installées dans mes potées et jardinières reprennent les unes après les autres une apparence sympathique. Le balcon, vide tout au long de l’hiver, retrouve très vite son opulence. Les feuillages poussent à vue d’oeil !

Jardin printanier sur balcon dans Paris

Mon balcon à la mi-avril, Corydalis 'Maya', Dicentra spectabilis 'Alba', Kerria japonica 'Pleniflora', photo Alain Delavie

C’est l’avantage d’avoir planté des végétaux vivaces et des arbustes. La première année, ils semblent végéter alors que les fleurs annuelles poussent à vue d’oeil en quelques mois à peine. Mais les années suivantes, les touffes des plantes pérennes sont de plus en plus grosses, les floraisons de plus en plus abondantes.

Jardin printanier sur balcon dans Paris

Mon balcon à la mi-avril, Corydalis 'Maya', Dicentra spectabilis 'Alba', Kerria japonica 'Pleniflora', photo Alain Delavie

Presque toutes les plantes sont reparties. Il n’y a que les belles-de-nuit et les hibiscus (Hibiscus coccineus) qui dorment encore car l’hiver a été long et froid et les températures sont beaucoup trop fraîches la nuit.

J’ai encore quelques potées à installer, n’ayant pas encore trouvé toutes les plantes que je souhaitais pour cette année. Mais mon jardin urbain prend forme…

jan 132010
 

Paris s’est réveillée une nouvelle fois sous un beau manteau blanc ce matin. Les chutes de neige annoncée pour la nuit dernière ont été au rendez-vous, couvrant la capitale d’un voile fin immaculé.

Mon balcon en hiver

Potée et jardinière recouverts d'une fine couche de neige sur mon balcon, 13 janvier 2010, photo Alain Delavie

Même les jardinières de mon balcon ont été recouvertes d’une fine couche de neige. Les températures plus douces dans la journée ont vite fait fondre cette neige. Un peu d’eau et d’azote pour les plantes asséchées par les jours de froid intense. Cela ne leur fera pas de mal !

avr 272009
 

Les deux semaines de vacances de Pâques m’ont permis de remettre en ordre mon balcon et de le replanter. Beaucoup de travail de plantation cette année, car plusieurs plantes n’avaient pas survécu au froid hivernal et je me suis séparé de mon acacia tortueux. Voici quelques unes des potées réalisées, en devenir…

Suspension demi lune avec vergerette et sedum ‘Chocolate Ball’.
Grosse potée avec un Hibiscus coccineus encore au repos,
un gaura ‘Karalee White’ et une vergerette.
Pot Corsica Flower Bridge
avec bégonia Dragon Wing, Pelargonium tomentosum et vergerette.
Grosse potée avec un Pavonia missionum encore au repos
avec des plants de bégonia Dragon Wing.
Pot Corsica Flower Bridge
avec bégonias Fragrance ‘Apple Blossom’
et euphorbe Diamond Frost
(jeunes plants Jardin Express).
Suspension demi lune avec bégonia Fragrance ‘Apple Blossom’
et euphorbe Diamond Frost
(jeunes plants Jardin Express).
Grosse potée avec un Gardenia jasminoides ‘Kleim’s Hardy’,
une fougère houx (Cyrtomium falcatum) et deux petits pieds de Saxifraga stolonifera ‘Lilliput’.

Grosse potée avec un corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’),
une armoise ‘Powis Castle’ et une vergerette (Erigeron karvinskianus).
Grosse potée avec un Hibiscus coccineus encore au repos,
une Impatiens sodenii subsp. sodenii et un Chrysoplenium macrophyllum.
Grosse potée avec un corète du Japon (Kerria japonica ‘Golden Guinea’),
une armoise ‘Powis Castle’ et un gaura ‘Karalee White’.
Suspension demi lune avec euphorbe Diamond Frost (jeunes plants Jardin Express) et un bulbe de Scadoxus encore au repos (un cadeau de Delphine, merci Delphine !).
Potées de Begonia grandis ssp. evansiana
et d’Impatiens tinctoria dans le coin le plus ombragé du balcon.

À suivre, au gré des floraisons…

avr 012009
 

Surprise en me promenant dans le quartier des Halles (Paris 1er), j’ai découvert des beaux tournesols en pleine floraison…
Et dans des jardinières en plus, surprenant non en ce début du printemps ?
Y’a vraiment plus de saison…

mar 182009
 

Quelques jours de douceurs et les graines germent un peu partout dans les potées et les jardinières de mon balcon. Pas des graines que j’ai semées, mais celles qui se sont ressemées l’an dernier. Des semis spontanés !Les impatiens ont été les premières à faire leur apparition. Certainement l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri). J’espère que la belle bleue, Impatiens namchawarbensis, va repousser aussi cette année.J’ai des semis spontanés aussi dans la jardinière du Sarcococca. J’ai bien l’impression qu’il s’est ressemé, car les jeunes feuilles des plantules sont brillantes et coriaces. Il faut dire que l’arbuste est couvert de baies chaque année. Les oiseaux ont du en laisser tomber quelques unes. J’aimerais bien, cela me ferait des plants à échanger pour le troc Vert de Montreuil… À suivre !