mai 242013
 

Jeunes pousses d'if au printemps, Paris 16e (75)

Le printemps humide a au moins l’avantage de favoriser la pousse des plantes pas trop frileuses. Les haies poussent à vue d’oeil comme cette belle haie d’ifs parisienne qui offre un joli contraste entre ses nouvelles pousses vert tendre et son feuillage plus ancien d’un vert très foncé et brillant.

Jeunes pousses d'if au printemps, Paris 16e (75)

Continue reading »

avr 102012
 

Jeunes feuilles d'un pied de mahonia dans le parc André Citroën, Paris 15e (75)

Quelle élégance ont ces jeunes feuilles semblables à des grandes plumes dressées au-dessus du feuillage plus ancien d’un pied de mahonia. Couleur et aspect très exotiques…

J’aime le tout début du printemps qui permet d’admirer quantités de jeunes pousses plus belles les unes que les autres. Il faut juste avoir l’oeil et passer au bon moment.

juin 282010
 

J’ai été tranquille avec les pucerons pendant le printemps, mais l’arrivée des grosses chaleurs et la croissance rapide des végétaux a provoqué une belle invasion de pucerons noirs sur certaines pousses d’arbustes notamment.

Attaque de pucerons noirs sur mon balcon

Colonies de pucerons noirs sur une jeune pousse de piéris, juin 2010, photo Alain Delavie

Noir sur du rouge, ça se voit ! Si ces pucerons voulaient passer inaperçus, c’est raté.

Attaque de pucerons noirs sur mon balcon

Colonies de pucerons noirs sur une jeune pousse de Sarcococca, juin 2010, photo Alain Delavie

Sur le vert tendre d’une jeune pousse de Sarcococca, c’est encore plus repérable. Pas discrets les animaux…

J’ai pas envie de traiter. Je vais attendre un peu pour voir si ces insectes piqueurs suceurs disparaissent d’eux-mêmes. Ils devraient car les tiges vont se lignifier de plus en plus.

Bon, je lance un appel aux coccinelles et chrysopes du dix-neuvième arrondissement et des banlieues aux alentours, le pique-nique est à disposition !

juin 092009
 

Certains feuillages rivalisent de couleurs et d’attrait avec les fleurs, comme les jeunes pousses du Pieris japonica ‘Mountain Fire’, teintées de rouge vif.

Ces petites étoiles flamboyantes se détachent sur le vert des autres feuilles et donnent une touche de couleur vive dans une marée verte. De la couleur, juste ce qu’il faut, sans excès.
Exactement l’effet que je souhaitais, mon petit pied de pieris étant planté entre un sarcococca à feuillage vert foncé persistant et un gros hosta (Hosta plantaginea ‘Grandiflora’). Un effet temporaire, car les jeunes feuilles perdent vite leur coloris écarlate pour devenir bronze puis vertes quand elles atteignent leur plein développement.

mai 192009
 

Au fur et à mesure de l’avancée du printemps, je commençais à m’inquiéter pour mes deux d’hibiscus rustiques (Hibiscus coccineus) qui ne donnaient aucun signe de vie. Mais depuis dimanche dernier, quelques pousses sont enfin apparues.

L’espèce type (en photo ci-dessus), à fleurs rouges, plus exposée au soleil, est un peu plus en avance que le pied à fleurs blanches.

La variété à grandes fleurs blanches (Hibiscus coccineus ‘Alba’) sort à peine de terre.

Ces hibiscus ont vraiment fait leur preuve de rusticité. J’espère qu’ils vont maintenant vite pousser et grandir…