avr 102014
 

Ces dernières années, les plantations de buis font l’objet d’attaques de plusieurs bioagresseurs émergents, causant d’importants dégâts et leur destruction dans de nombreux sites patrimoniaux et chez les producteurs de buis.

Pyrale du buis, photo  JC Martin
La pyrale du buis (Cydalima perspectalis) originaire d’Asie orientale ne cesse sa progression et les maladies du dépérissement du buis (Cylindrocladium buxicola, Volutella buxi) sont à l’origine de déclins massifs depuis la fin des années 2000 en France. La combinaison de ces deux problèmes émergents est un cas unique dont les professionnels des espaces verts et producteurs peuvent témoigner de l’extraordinaire virulence, en particulier au cours de l’été passé. Les mesures de gestion actuelles sont souvent insuffisantes pour lutter durablement et le plus écologiquement possible contre ce ravageur et ces pathogènes. Toutefois, certaines solutions biologiques encore peu étudiées constituent de réelles pistes pour lutter efficacement contre ces bioagresseurs.

Dégats sur Buxus sempervirens, photo C. Boyer
L’Astredhor et Plante & Cité coordonnent le programme SaveBuxus qui vise à apporter des solutions concrètes permettant de lutter efficacement contre ces bioagresseurs. Dès 2014, des travaux de recherche appliquée et des expérimentations seront mises en œuvre par les stations expérimentales de l’Astredhor (GIE Fleurs et Plante du Sud-Ouest, Arexhor Seine-Manche, Arexhor Grand-Est, Arexhor Centre), l’Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne de l’INRA PACA (équipes d’Avignon et du laboratoire Biocontrôle d’Antibes)

L’entreprise Koppert France, leader du biocontrôle en espaces verts est actuellement l’unique partenaire privé du programme au sein de ce consortium. Au vu des nombreuses demandes sur ces thématiques lors des derniers salons professionnels (Paysalia, Salon du végétal…), Koppert positionne le programme SaveBuxus comme un projet prioritaire car unique et novateur.

Parmi les solutions biologiques expérimentées : piégeage phéromonal, agents entomopathogènes et parasitoïdes pour la pyrale du buis ; mesures préventives et prophylaxie, résistance variétale, traitements alternatifs pour les maladies du dépérissement. Les premiers résultats seront diffusés fin 2014.

En 2014, le programme SaveBuxus bénéficie du soutien financier de l’interprofession Val’hor, de l’ONEMA dans le cadre d’Ecophyto et de FranceAgriMer.

mar 192014
 

Koppert, application Diagnoplant - BiocontrôleQuand la technologie 2.0 vient au secours des jardiniers professionnels et amateurs, c’est signé Koppert ! Cette année encore le spécialiste mondial de la protection biologique, en partenariat actif avec l’INRA, s’est distingué lors du Sival à Angers (49), en décrochant la Médaille d’Argent avec une invention résolument moderne qui remet au goût du jour des méthodes de biocontrôle souvent ancestrales.

Le nom de ce produit : Di@gnoplant Biocontrôle. Une application proposée par Koppert en partenariat avec l’INRA qui permet au plus grand nombre (maraîchers, jardiniers professionnels ou amateurs mais aussi enseignants, étudiants, conseillers techniques ou journalistes) de disposer des meilleures informations sur d’éventuels nuisibles et sur les solutions naturelles offertes.

Disponible sur internet ou sur mobiles et tablettes (Apple et Androïd), l’application offre en effet un catalogue d’outils visuels (dont une très importante base de données photographiques de haute qualité) pour identifier un ravageur par sa photo ou par les dégâts qu’il cause.

Dans un deuxième temps, l’application permet de déterminer, pour chaque cas, les méthodes de biocontrôle optimales. Et pour être sûrs que cette application participe efficacement à la diminution des produits phytosanitaires et à une meilleure protection de l’Environnement, Koppert et l’INRA ont décidé de la rentre totalement gratuite pour en garantir la diffusion et l’utilisation la plus large possible.

A télécharger d’urgence pour 2014 !

juin 062013
 

Violette cornue avec le feuillage couvert de blanc ou oïdium sur mon balcon, Paris 19e (75)

Avec ce temps frais, voire froid et toute l’humidité de ce printemps qui n’en est pas un ou si peu, les maladies cryptogamiques ont toutes les conditions pour proliférer. Un de mes petits pieds de violette cornue a le feuillage complètement envahi de blanc (oïdium).

À ce stade, il n’y a plus rien à faire car la maladie est trop avancée. Le champignon a proliféré et parasité toute la plante, qui n’en continue pas moins de fleurir. Belle nature !
J’attends encore un peu pour profiter de la belle floraison blanche et je rabattrai cette violette cornue pour la forcer à repartir du pied avec un feuillage plus sain. Si le blanc se manifeste encore par la suite, je finirai pas l’arracher.

mar 302013
 

Pack prépayé Décamp, lutter contre les vers blancs, les otiorhynques, les hannetons avec les Nématodes

En parcourant les rayons de la jardinerie Botanic à Suresnes (Hauts-de-Seine), j’ai découvert ce pack Décamp et toute la gamme d’auxiliaires utiles proposée par cette marque pour lutter biologiquement contre les ravageurs les plus fréquents sur les balcons, les terrasses et dans les jardins.

Les otiorhynques étant toujours présents sur mon balcon (dans la terre des jardinières et potées), malgré deux traitements l’an dernier et l’année précédente, je recommence une nouvelle fois pour essayer des les exterminer définitivement, mais en m’y prenant cette fois-ci dès le début de l’action des larves à l’aspect de vers blancs. La lutte biologique se fait avec une solution de nématodes (Nemasys).

Le pack vendu en jardinerie ne contient qu’un livret, un guide pratique de lutte bio pour un jardin vraiment naturel, et au verso une carte avec un code secret pour commander les nématodes, soit par internet sur le site www.decamp.info, soit par courrier. Les nématodes sont des êtres vivants, donc très fragiles quand ils ne sont pas conservés dans de bonnes conditions, d’où ce procédé. J’ai commandé par Internet, c’est hyper rapide et cela économise un timbre.

Il existe un pack pour éliminer les limaces, un autre pour lutter contre les fourmis, les carpocapses de la pomme, de la poire ou des noix, ainsi que les vers gris.

mar 082013
 

Acanthe au feuillage couvert d'oïdium en fin d'hiver dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

L’hiver n’est pas fini que déjà l’oïdium se manifeste et pas qu’un peu quand on regarde ce beau pied d’acanthe complètement envahi par le champignon parasite. Hormis les toutes jeunes feuilles, le reste du feuillage est recouvert du feutrage gris blanchâtre caractéristique de cette maladie cryptogamique.

Acanthe au feuillage couvert d'oïdium en fin d'hiver dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Plus grand chose à faire à ce stade aussi avancé. Peut-être couper les feuilles trop atteintes, pulvériser du soufre micronisé… Ou peut-être prévoir la transplantation de la plante dans un endroit qui lui convient mieux, car visiblement, elle est affaiblie.

mar 042013
 

Pourriture grise sur une fleur fanée d'une potée de primevère à fleurs doubles sur mon balcon en fin d'hiver, rue de Nantes, Paris 19e (75)

Sous abri, l’humidité liée à une température modérée favorise les attaques de pourriture grise, en fait un champignon parasite (Botrytis cinerea), qui peut se propager très vite et compromettre des jeunes semis ou une floraison. L’attaque est aussi favorisée par le confinement (manque d’aération et plantes trop serrées les unes contre les autres).

Pourriture grise sur une fleur fanée d'une potée de primevère à fleurs doubles sur mon balcon en fin d'hiver, rue de Nantes, Paris 19e (75)

Les fleurs doubles sont plus exposées à ce champignon du fait du chevauchement des pétales serrés les uns contre les autres.
Quand vous achetez des plantes fleuries dans une jardinerie, inspectez bien les plantes en général disposées les unes contre les autres pour repérer le feutrage marron ou gris de ce champignon dévastateur.

S’il apparaît sur vos plantes fleuries comme ici sur cette potée de primevère forcée, coupez immédiatement les fleurs ou la partie des feuilles contaminées. Et arrosez toujours sans mouiller le feuillage et les fleurs.