août 202013
 

Douce-amère (Solanum dulcamara), plante sauvage sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
Voici une autre plante sauvage parisienne, une mauvaise herbe qui apparaît ici et là, et qui nous gratifie d’une charmante floraison en étoiles violettes, suivie de grappes de baies vert vif devenant orange puis rouge éclatant. Jolie à regarder, mais très toxique en cas d’ingestion.

Douce-amère (Solanum dulcamara), plante sauvage sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
La plante forme des rameaux très souples qui lui donne un port entre un arbuste désordonné et une plante grimpante. Il suffirait de la palisser sur un treillage pour lui donner un air de plante cultivée qui lui irait très bien je trouve. Cela fait déjà plusieurs années que je me dis qu’il faut que j’en fasse pousser un pied sur mon balcon où elle pourrait courir le long de la rambarde… Ou peut-être la forme cultivée à feuillage panaché de crème. Formes sauvage ou horticole, elle sont toutes les deux bien vigoureuses, les rameaux pouvant atteindre jusqu’à 2 m de longueur. Continue reading »

août 202013
 

Rue du Calvaire sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
En plein été par beau temps chaud, la montée de cette ruelle escarpée de Montmartre demande quelques efforts et une bonne dose de courage, mais au sommet, la place du Tertre et la basilique du Sacré Coeur de Montmartre s’offrent à vous, ainsi que de belles vues sur Paris. Et puis la montée (ou la descente) se fait avec une profusion de verdure de part et d’autre, ce qui n’est pas si fréquent dans la capitale. Esprit campagne dans la grande ville…

Rue du Calvaire sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)Belle grimpette !

août 192013
 

Fenêtre fleurie au 8-10 de la rue d'Orchampt sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
Fenêtre, mur et supports jardinières blancs, contenants d’un bleu soutenu, des fleurs blanches et roses rouges (beaucoup de géraniums zonales)… Ce petit jardin fleuri suspendu s’admire quand on passe dans la rue d’Orchampt sur la Butte de Montmartre (Paris 18e).

Fenêtre fleurie au 8-10 de la rue d'Orchampt sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)

Ce mini jardin parisien et montmartrois compose un ensemble bleu, blanc, rouge qui évoque tout à la fois les couleurs de la France mais aussi les couleurs des iles grecques surtout quand le soleil darde ses rayons sur la façade de l’immeuble en été. Une touche très fleurie dans cette rue pas vraiment verte, mais très fréquentée par les touristes qui vont voir l’ancienne maison de Dalida située un peu plus loin par rapport à l’immeuble à la fenêtre tricolore. Quant aux géraniums, ils montrent encore une fois combien ils sont florifères, des valeurs sûres pour longtemps encore.

août 192013
 

Immense glycine le long de la rue de la Mire sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
Pas très loin de la célèbre place du Tertre, en plein coeur de Montmartre (Paris 18e), la petite rue escarpée de la Mire est longée par un immense rideau dense de glycine qui s’étire sur une bonne partie de la ruelle.

Immense glycine le long de la rue de la Mire sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)

Continue reading »

août 182013
 

Fleur d'althéa (Hibiscus syriacus) sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
J’aime les hibiscus exotiques avec leurs grandes fleurs aux couleurs souvent incroyables, mais j’apprécie tout autant notre hibiscus rustique, l’althéa (Hibiscus syriacus), un arbuste qui fleurit tout au long de l’été avec générosité. Les variétés à fleurs simples ont ma préférence, le moindre rayon de soleil leur donnant une belle transparence.

Fleur d'althéa (Hibiscus syriacus) sur la Butte de Montmartre en été, Paris 18e (75)
Des pétales immaculés, un coeur sanglant, beaucoup d’élégance dans la simplicité. Et une floraison qui se renouvelle sans cesse tout au long de l’été.

Continue reading »