jan 212013
 

La rue de Nantes sous la neige au petit jour en hiver, Paris 19e (75)

La vue depuis mon balcon hier matin ne laissait aucun doute sur les chutes de neige de la nuit. Et elles se sont prolongées tout le dimanche sur la capitale dont le manteau blanc s’est beaucoup épaissi par endroits. Cela a beaucoup perturbé les déplacements, mais les paysages transformés incitaient à la balade. Les photographes ont pu s’en donner à coeur joie, moi le premier.

La rue de Nantes sous la neige au petit jour en hiver, Paris 19e (75)

La rue de Nantes (Paris 19e) avec un superbe tapis immaculé. Je partais pour la Maison de la Radio dans le 16e arrondissement de Paris.

Continue reading »

jan 202013
 

Bambous après une chute de neige en hiver, Paris 19e (75)

En quelques heures, la neige a recouvert la capitale d’un joli manteau blanc et s’est accrochée aux branches et aux feuillages donnant des vues superbes comme ces bambous qui ploient sous le poids de la couche neigeuse.

Tant que la courbure reste faible, pas de problème. Mais s’il venait à neiger encore et si la couche de neige se faisait plus épaisse et lourde, il faudrait secouer les tiges des bambous pour les libérer de cette blancheur pesante qui pourrait à la longue provoquer quelques bris de tiges.

jan 202013
 

Mini bonhomme de neige après une chute de neige en hiver dans le parc de la Villette, Paris 19e (75)

Je suis sorti très tôt hier matin pour admirer Paris sous la neige et je me suis promené dans le parc de la Villette (Paris 19e), un des rares parcs ou jardins parisiens ouvert au public. Quelques courageux faisaient leur footing ou promenaient leurs chiens, mais nous n’étions pas très nombreux à braver le vent froid. Au cours de ma balade, j’ai rencontré ce sympathique petit bonhomme de neige, guère plus haut que trois pommes.

jan 182013
 

Neige tombant sur la rue de Rivoli, Paris 1er (75)

Les prévisions météorologiques ne se sont pas trompées, la neige est bien arrivée en soirée sur Paris. Surprise en sortant du cours de l’École du Louvre et plus tard en quittant le métro pour rentrer chez moi.

Neige tombant sur l'avenue de Flandre, Paris 19e (75)

Neige tombant sur l'avenue de Flandre, Paris 19e (75)

Neige tombant sur l'avenue de Flandre, Paris 19e (75)

Neige tombant sur l'avenue de Flandre, Paris 19e (75)

Neige tombant sur l'avenue de Flandre, Paris 19e (75)

Neige tombant sur le quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Neige tombant sur le quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Neige dans la rue de Nantes, Paris 19e (75)

C’est joli, mais gare aux glissades, surtout s’il gèle dans la nuit…

jan 132013
 

Chaise dans un parc en hiver, © dutourdumonde - Fotolia.com

Les prévisions météorologiques de Météo Paris et de Météo France prévoient l’arrivée d’un temps plus froid accompagné de chutes de neige à partir de la nuit de dimanche à lundi et la semaine prochaine. L’hiver arrive (enfin !), il ne vous reste que quelques heures pour protéger vos plantes frileuses que la douceur de l’automne et du début de l’hiver a maintenu en végétation. Elles sont donc beaucoup plus sensibles aux gelées qui risquent de faire des dégâts.

J’en profite pour répondre à Annick qui m’a demandé : « Le froid arrive . Faut-il cette année ( vu la douceur ) rentrer les géraniums ou un voile anti-froid suffira-t-il à les maintenir hors gel ? »
Quand on peut mettre à l’abri ses géraniums et toutes les autres plantes frileuses, soit dans une véranda, dans une serre ou une pièce bien claire, non chauffée mais hors gel, le mieux est de les rentrer. Les géraniums peuvent être abrités à la cave ou dans un garage, au sec. Ce sera plus prudent cette année, car les plantes ont continué a poussé en raison de la douceur de l’arrière-saison et elles ont été très arrosées. Le gel, même s’il n’est pas trop intense (on annonce des températures minimales de -1 à -5°C) peut quand même être dangereux sur ces plantes qui ne sont pas en repos de végétation.

Si vous ne pouvez pas abriter vos plantes frileuses à l’intérieur, il est grand temps de les protéger. Dans un premier temps, videz toutes les soucoupes et les cache-pot. Enveloppez les pots ou les jardinières avec plusieurs couches de plastique à bulles et posez les sur des plaques de polystyrène pour les isoler davantage du sol qui va vite se refroidir. Terminez en enveloppant les rameaux des plantes, le voile d’hivernage ne devant pas toucher les pousses. Pour cela, plantez des tuteurs dans la potée ou la jardinière qui maintiendront le voile tendu autour de la plante. N’hésitez pas à doubler ou tripler l’épaisseur du tissu protecteur. Et rapprochez vos potées ou jardinières de la maison ou de l’appartement quand elles sont sur un balcon ou une terrasse.

Inutile par contre de protéger les potées ou jardinières de violettes cornues, de pensées et de bulbes à floraison printanière. Toutes ces plantes sont rustiques, elles repartiront de plus belles dès le retour de températures plus clémentes.