oct 042014
 

Affiche de la Nuit Blanche 2014
Cette année, Nuit Blanche vous invite à découvrir sa programmation au fil d’un itinéraire de Grande Randonnée Artistique (G.R.A.). Matérialisé sous la forme d’une ligne bleue au sol tout le long du parcours Nuit Blanche, cet itinéraire de ralliement — qui relie les six « points de vue » de Nuit Blanche — est également le trajet le plus direct (20 à 25 minutes maximum) pour se rendre d’un point de vue à un autre, à pied ou en transport en commun.

Les points de vue
L’itinéraire de Grande Randonnée Artistique vous propose 6 « points de vue » qui concentrent dans des périmètres géographiquement restreints les projets artistiques de la programmation officielle :
  • Les futurs composés
    Hôtel de Ville / BHV Marais (4ème)
  • Ceux que nous sommes
    Panthéon / Université Paris I Panthéon-Sorbonne / Bibliothèque Sainte-Geneviève (5ème)
  • À la lumière des arbres
    Parc Montsouris (14ème)
  • Open musée street-art contemporain
    Gare d’Austerlitz / Les Docks, Cité de la Mode et du Design / Ancienne Gare Masséna (13ème)
  • Je perf’, ils perfs’, … Nous dansons
    Parc Georges-Brassens / Petite Ceinture / Parc André Citroën (15ème)
  • Ascensions magnétiques
    Tour Montparnasse / Hôpital Necker – Enfants malades / Institut National des Jeunes Aveugles (15ème et 7ème)
Nuit Blanche en ligne
L’application Nuit Blanche 2014, disponible sur iPhone et Android, vous donne le programme complet de l’événement. Elle permet de trouver votre parcours idéal en repérant rapidement les œuvres, artistes et lieux participant autour de vous grâce à la géolocalisation.
Sur Twitter (@NBParis) partagez vos impressions, vos infos et vos photos en utilisant le hashtag #nuitblanche.
Retrouvez également toutes les informations en temps réel ainsi que les plus belles photos et les vidéos de la nuit sur la page facebook.com/NBParis
Carte de Nuit Blanche Paris 2014
Dispositif de transport spécial pour faciliter les déplacements du public
À la fin du service habituel, la Mairie de Paris et la RATP mettent en place un dispositif de transport spécifique pour desservir au mieux les lieux d’animations de Nuit Blanche 2014. Les lignes 4 et 14 du métro, ainsi que la ligne de tramway T3a, ouvriront au-delà de 2h15, et le réseau Noctilien sera adapté et renforcé.
Métro
Ligne 4, entre 2h15 et 5h30, les stations suivantes de la ligne sont desservies : Mairie de Montrouge, Porte d’Orléans, Mouton Duvernet, Montparnasse, St Michel, Odéon, Cité et Châtelet. Fréquence toutes les 5 minutes 30. Accès gratuit entre 2h15 et 5h30.
Ligne 14 entre 2h15 et 5h30, toutes les stations de la ligne sont desservies. Fréquence toutes les 4 minutes. Accès gratuit entre 2h15 et 5h30.

Tramway

Tramway 3a entre 2h et 5h30, toutes les stations de la ligne sont desservies. Fréquence toutes les 15 minutes. Accès gratuit entre 2h et 5h30.

Noctilien

Le réseau Noctilien sera adapté et renforcé. Il fonctionnera de 0h30 jusqu’à 5h30 du matin. Les lignes N01 et N02 qui relient les pôles parisiens des gares entre eux seront renforcées (fréquence : 6 min), ainsi que les lignes radiales vers la banlieue, aux départs des pôles gares.
  • Les terminus des lignes N21, N122 et N145 sont reportés à la Gare Montparnasse.
  • Les terminus des ligne N22 et N144 sont reportés à la Gare de Lyon.
  • Le terminus de la ligne N23 est reporté à la Gare de l’Est.
  • Le terminus de la ligne N24 est reporté à la Gare St-Lazare.
oct 062012
 

Nuit blanche 2012 dans Paris

La 11ème édition de la Nuit Blanche vous invite à déambuler le long de la Seine dans Paris, d’Ouest en Est ou inversement.

Après une décennie d’expérimentations et de créations artistiques étonnantes, Laurent Le Bon, directeur du Centre Pompidou-Metz est aux commandes de cette nouvelle édition de Nuit Blanche. Sa proposition s’appuie sur un parcours inédit : une ligne serpentine traversant Paris d’Ouest en Est, de la colline de Chaillot à Ivry-sur-Seine.

Une déambulation fluide et sereine le long de la Seine dont les berges sont exceptionnellement ouvertes sur les deux rives à la piétonisation. Une invitation à explorer l’architecture de la ville dans toute sa complexité contemporaine, où le public pourra profiter pour la première fois, de l’ouverture exceptionnelle de Belvédères, postes d’observations sur la ville d’ordinaire inaccessibles au public, révélant des points de vue inédits sur Paris et la Seine.

À l’image des différentes sources qui alimentent le fleuve, des artistes de toutes générations, confirmés ou émergents, et de toutes nationalités, résidant pour la plupart d’entre eux dans le Grand Paris – en hommage au cosmopolitisme parisien – nourrissent notre imaginaire.

Nuit Blanche 2012 se déroule de 19h le samedi 6 octobre jusqu’à 7h le dimanche 7 octobre.
On peut se rendre à la plupart des lieux d’exposition à n’importe quel moment. Cependant, pour quelques uns, un horaire précis est indiqué dans le programme.

Retrouvez le programme Nuit Blanche 2012 dans les mairies, les Kiosques Jeunes, les lieux partenaires, les stations de métro, les bus et les points d’information. Vous pouvez télécharger le programme sur le site officiel de la manifestation. Sur le parcours Nuit Blanche, quelques lieux ouverts au public proposeront le programme en version papier :
OUEST

  • Musée Guimet – Palais de Tokyo,
  • Musée d’art moderne de la Ville de Paris,
  • Palais de la découverte.

CENTRE

  • Les Arts Décoratifs,
  • Centre Pompidou,
  • Chantier des Halles, point d’information.

EST

  • Institut du monde arabe,
  • Maison Rouge,
  • Betonsalon,
  • École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Val de Seine.
oct 012011
 

Le 1er octobre 2011 à partir de 19 heures, Nuit Blanche prend ses quartiers dans un Paris poétique et artistique.


Rendez-vous de tous les Franciliens, touristes, visiteurs et curieux de tous âges, Nuit Blanche connaît dès son lancement en 2002 un succès immédiat. Alliant art contemporain, patrimoine et déambulation nocturne, le projet artistique de Nuit Blanche fait aussitôt des émules en Europe, puis dans le monde entier. Aujourd’hui plus de vingt villes, de Buenos Aires à Singapour en passant par Toronto, Oran ou Skopje, déclinent sur ce modèle leur Nuit Blanche.

Confiée à Alexia Fabre et Frank Lamy, respectivement conservateur en chef et chargé des expositions temporaires au MAC/VAL (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine), cette 10e édition de Nuit Blanche voit le retour deux ans plus tard de l’équipe des directeurs artistiques qui signèrent Nuit Blanche 2009. Heureux de se confronter une nouvelle fois à l’exercice, Alexia Fabre et Frank Lamy, qui avaient marqué les esprits en investissant les parcs, choisissent cette année d’aborder de nouveaux territoires de la capitale. Des Batignolles à Montmartre en passant par Pigalle, c’est le Paris des impressionnistes, des romantiques, des modernes et des surréalistes qui se voit revisité par la création contemporaine.

Nuit Blanche 2011 s’articule cette année autour de quatre emprises géographiques :

  • Autour de l’Hôtel de Ville, le cœur historique de la manifestation s’affirme en un pôle élargi.
  • Au nord, trois parcours s’enchaînent autour de quartiers à l’architecture et à la population diverses, marqués par l’histoire de la modernité et, pour certains par une forte vie nocturne :
    – Batignolles – Pigalle
    – La Nouvelle Athènes – Saint-Georges
    – Montmartre – Anvers.

Continue reading »

oct 032009
 

De la fantaisie, du rêve, de l’imaginaire ; de la profondeur, de la gravité, de la réflexion ; de la poésie, de l’intimité, de la nostalgie… Ce sont à des rencontres chargées d’émotions esthétiques que nous convie cette 8e Nuit Blanche à Paris.

Confiée à Alexia Fabre, conservateur en chef du MAC/VAL et Frank Lamy, chargé des expositions temporaires dans cette même institution, la direction artistique de Nuit Blanche 2009 met naturellement l’accent sur les arts plastiques contemporains mais sans exclure d’autres formes artistiques. Exigeante, en adéquation avec les lieux sélectionnés, la programmation mise sur l’alchimie de la rencontre : entre un artiste et un espace, entre une œuvre et son public et entre les visiteurs eux-mêmes, à la faveur d’une ambiance chaleureuse et conviviale.

Trois parcours s’offrent au noctambule qui s’aventure dans un Paris enchanteur et enchanté. Au nord autour du Parc des Buttes-Chaumont, au centre autour du Châtelet et du Marais et enfin, pour la première fois dans l’histoire de Nuit Blanche, rive gauche autour du Luxembourg et du Quartier Latin. Les parcs et jardins avec les Buttes-Chaumont et le Luxembourg ; les centres de savoir et de la connaissance parmi lesquels l’École Normale Supérieure ; les espaces de culture et de loisirs avec le Théâtre du Châtelet ou la piscine Pailleron ; les lieux de culte dont la Grande Mosquée de Paris ou la cathédrale Notre Dame, mais aussi les rues, les places, les impasses, les vitrines et même le métro parisien… c’est l’espace public tout entier qui se voit métamorphosé le temps d’une nuit par les interventions d’artistes contemporains de toutes origines, de toutes tendances et toutes générations confondues. Productions de pièces spécifiques, reformulation ou réactivation d’œuvres antérieures viennent faire écho à une architecture, un passé, une histoire, une fonction, couvrant l’ensemble des lieux et des points névralgiques qui définissent la ville.
Généreuse, la 8e Nuit Blanche se pare volontiers et sans complexe d’un air de fête, plaçant l’art contemporain avant tout sous le signe du partage et du plaisir.

Conçue à l’échelle de la promenade, la manifestation s’articule selon trois parcours (Buttes-Chaumont, Châtelet-Marais et Quartier Latin), reliés entre eux tout au long de la nuit dans le cadre d’un partenariat avec la RATP (renforcement des Noctiliens ; ouverture nocturne de la ligne 14 et, cette année, de la ligne 11). Signe fort, Nuit Blanche 2009 veut abolir la frontière caduque du périphérique en affirmant son inscription dans le Paris Métropole avec la articipation pleine et entière de Clichy-la-Garenne, Gentilly, Nanterre, Les Lilas, Saint-Denis, Saint-Ouen-l’Aumône, Aubervilliers, Arcueil et Romainville. À l’étranger, poursuivant son élargissement international, Nuit Blanche voit cette année la ville d’Amsterdam rejoindre le réseau Nuits Blanches Europe et la ville de Tel Aviv participer à Nuit Blanche dans le monde.
Riche d’une trentaine de projets officiels et de plus de 60 projets associés, Nuit Blanche 2009, exigeante, festive et « un brin rock’n roll » s’annonce comme l’un des grands événements artistique et populaire de la rentrée.

Retrouvez le programme complet et enrichi sur www.paris.fr et sur mobile.paris.fr