oct 242014
 

Osteospermum Voltage Yellow, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
La visite en automne des parcs et jardins est toujours instructives car on peut y repérer les fleurs d’été qui continuent à fleurir malgré la saison très avancée et qui restent belles quand le plus grand nombre a décliné voire séché sur place. Si vous allez vous balader dans la Grande Perspective du Jardin des Plantes de Paris, vous y verrez les espèces et variétés les plus florifères, à noter pour fleurir le jardin ou le balcon l’année prochaine. En voici une aux grandes fleurs de marguerites dorées.

Osteospermum Voltage Yellow, Jardin des Plantes, Paris 5e (75) Continue reading »

jan 122011
 

Les marguerites du Cap (Osteospermum sp.) sont des plantes vivaces vendues pour la décoration estivale des balcons et des jardins au même titre que les gazanias ou les anthémis. Ces fleurs du soleil pas vraiment rustiques se montrent toutefois plus résistantes aux rigueurs hivernales que les autres fleurs d’été. J’en ai vu le week-end dernier qui se portaient plutôt bien, en plein air sans protection dans Paris.

Jardinière en hiver dans Paris

Jardinière d'osteospermums rue des Barres, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Une belle touffe gaillarde, toujours bien verte. Un mignon petit coussin de verdure qui a résisté aux coups de froid de la fin de l’automne et du début de l’hiver. La plante a même gardé quelques beaux boutons de fleurs qui ne demandent qu’à s’épanouir…

Jardinière en hiver dans Paris

Osteospermum avec des boutons floraux, rue des Barres, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Je me souviens d’un pied d’osteospermum planté en pleine terre dans le jardin partagé près de chez moi, Un petit bol d’air, sur le quai de l’Oise (Paris 19e). Il a résisté au moins à deux hivers avec une protection de paille. Et chaque printemps, il est reparti avec fougue, donnant une première floraison abondante en mai et juin.

Ces marguerites originaires d’Afrique du Sud se montrent donc très intéressantes pour les potées citadines où elles peuvent durer de nombreuses années avec une petite protection hivernale surtout si les températures descendent en dessous de -4 °C. Ce n’est pas encore la saison pour s’en procurer, mais elles devraient arriver au printemps avec les premiers géraniums. Ces stars montantes offrent de plus en plus de coloris, il n’y a que l’embarras du choix.

avr 112009
 

Parmi les nombreuses fleurs d’été qui ornent les étals et les rayons des fleuristes ou des jardineries en ce début de printemps, les osteospermums occupent une large place.
Il faut dire qu’avec leur faux air de marguerite, ces plantes ont tout pour séduire. Grandes fleurs simples, coloris nombreux et souvent très originaux, floraison généreuse… Beaucoup d’atouts pour faire craquer jardinière et jardinier.
Il faut cependant avoir un balcon ou un jardin très ensoleillés. Ces plantes d’origine sud-africaine sont vivaces, mais le plus souvent elles sont cultivées comme des plantes annuelles car elles ne supportent pas les trop fortes gelées (il ne faut pas que la température descende en dessous de -4 °C), surtout quand elles sont installées en pots.Pour obtenir une floraison prolongée, il faut maintenir la terre toujours fraîche grâce à des arrosages réguliers. Il est recommandé de couper les fleurs dès qu’elles fanent. Des apports hebdomadaires d’engrais liquide riche en potasse et phosphore sont nécessaires pour stimuler l’apparition de nouveaux boutons floraux.

Si les osteospermums vous passionnent, faites un tour sur ce site en anglais : www.osteospermum.com