avr 292011
 

Dévoilée en avant-première hier jeudi aux journalistes, Gambs Seconde Nature, plate-forme de décoration-lifestyle in & outdoor résolument urbaine, ouvre au grand public aujourd’hui 29 avril 2011 dans un très beau lieu de 300 m2 sur deux niveaux au 60 boulevard Beaumarchais dans le 11e arrondissement. Profitez des portes ouvertes festives pour découvrir ce lieu dédié à l’art de vivre les vendredi 29 et samedi 30 avril 2011, de 11h à 19h.

Gambs Seconde Nature

Gambs Seconde Nature, Paris 11e (75), photo Alain Delavie

Gambs Seconde Nature

Gambs Seconde Nature, Paris 11e (75), photo Alain Delavie

Gambs Seconde Nature

Gambs Seconde Nature, Paris 11e (75), photo Alain Delavie

Après ces quelques vues des vitrines du magasin installé boulevard Beaumarchais, je vous propose de découvrir l’intérieur et les deux niveaux…
Continue reading »

fév 232011
 

Du 23 février au 26 mars 2011, Point Rouge Gallery présente les dernières créations de l’artiste lorrain Bernard Copeaux dans le cadre de l’exposition « Strange Fruit ».

Sculptures en bouse de vache réalisées par Bernard Copeaux

Exposition Strange Fruit, Bernard Copeaux

L’exposition  » Strange Fruit  » est réalisée avec des sculptures en bouse de vache.

Bernard Copeaux est né le 8 juin 1942 à Metz et vit à Courcelles-sur-Nied.

« Dans la haute montagne suisse, le 21 septembre 1997, à la « Juan Pass », des galettes de bouse ont été révélées à Bernard Copeaux par centaines, étalées sur les près, s’offrant au soleil. Le plus humble s’est ainsi dévoilé, entrainant ses recherches tout au bord de la Voie Lactée, où, en explorateur sur le plancher des vaches, il collecte ce trop plein d’étoiles qui alimente depuis son travail : matière sacrée, offrande généreuse dispensée à la terre, cadeau générateur, source d’espoir.

Bernard Copeaux utilise cette matière primordiale dans son état pur, respectant ses couleurs de terre, de bruns, d’ocres et de gris changeants, selon les herbes et fleurs qui la composent. Il puise dans ce magma l’inspiration capable d’opérer une transmutation de brins de verdure mâchouillée, en visions de l’infiniment petit, rejoignant des vues célestes de dessus de mondes lointains. Mondes en attente, parfois semblables au nôtre, tourmenté et en crise, miroir de nos propres contradictions et paradoxes, comme dans « Strange Fruit », corps mutilés, suspendus par les pieds, évoquant les sévices perpétrés sur les gens « différents ». La bouse, alors orpheline de son sens sacré, habite la tête des pratiquants de la division qui engendre la haine.

Nous avons perdu l’objet réel de notre recherche, oublié que nous sommes le centre même de notre quête. Face au grand vide et à la beauté de son secret, à la vie avec ses dimensions qui nous dépassent, au miracle de son éclosion sur Terre, et enfin, à notre place dans ce mystérieux berceau de naissance et de mors, nous vacillons entre déchéance et réalisation profonde. »

Point Rouge Gallery
4, rue du Dahomey
75011 Paris
Tél. : +33(0) 1 43 67 62 81
Ouvert du mercredi au samedi, de 14 h à 19 h
Métro : Ligne 8, station Faidherbe – Chaligny

Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 24 février 2011 à 18 heures en présence de l’artiste.

nov 122010
 

Après avoir déjà conquis un nombreux public avec plus d’une centaine de représentations dans toute la France, « Dialogue avec mon jardinier » est présenté pour la première fois à Paris, à l’Aktéon Théâtre.


Texte d’Henri Cueco (Éditions Points),
Adaptation théâtrale et interprétation Didier Marin et Philippe Ouzounian, Compagnie L’Échappée Belle,
Décor Dominique Spiessert,
Photos Jean-François Souchard.
Tout public, durée 1 heure.

Aktéon Théâtre, 11 rue du Général Blaise, 75011 Paris.
Du 5 novembre 2010 au 12 février 2011, les vendredis et samedis à 20 heures.

nov 102010
 

Hormis au coeur de l’hiver quand les gelées sévissent, la corète du Japon ne cesse de fleurir du printemps jusqu’en automne. J’ai encore aperçu quelques fleurs sur un pied de la promenade Richard Lenoir (Paris 11e) le week-end dernier, bien trempées.

Arbuste à floraison printanière remontante jusqu'en automne

Fleur tardive d'une corète du Japon (Kerria japonica 'Pleniflora'), promenade Richard Lenoir, Paris 11e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Il est joli ce petit pompon doré, encore bien ébouriffé malgré la pluie qui tombait à verse. Un mini soleil dans un univers de grisaille.
Un arbuste très commun dont je ne me lasse pas, bien au contraire !

oct 152010
 

Le Blog Action Day ou Journée d’Action des Blogs se déroule chaque année le 15 octobre depuis quatre ans. Pendant cette journée, les blogs et les blogueurs du monde entier traitent ensemble d’un thème pour mobiliser le plus grand nombre. En 2010, l’eau a été choisi comme sujet des débats et des publications virtuelles. En guise de participation, voici un article sur l’une des rares mares de Paris, la mare de la cité Prost dans le 11e arrondissement, petit havre de nature et de biodiversité dans la grande ville. Un point d’eau à protéger…

Petit havre de nature et de biodiversité dans Paris

La mare de la Cité Prost, square de la Folie-Titon, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

J’avoue que je suis resté pantois quand j’ai découvert cette belle mare au fond du jardin de la Folie-Titon et la vue que l’on avait sur l’église à l’arrière. Difficile de se croire dans Paris, au coeur de la capitale et d’une grande ville.

Petit havre de nature et de biodiversité dans Paris

La mare de la Cité Prost, square de la Folie-Titon, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

Un milieu à préserver
La mare fait l’objet d’attentions particulières. Il est important de ne rien y jeter, de ne pas y introduire d’autres plantes ou d’autres animaux qui pourraient perturber l’équilibre biologique fragile. Le calme doit être observé tout autour pour ne pas déranger les animaux qui vivent dans cet écosystème.

Petit havre de nature et de biodiversité dans Paris

La mare de la Cité Prost, square de la Folie-Titon, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

Les mares présentent un intérêt écologique, pédagogique, paysager et sont également intéressantes du point de vue de la gestion de l’eau. Actuellement, Paris compte 20 mares dans ses espaces verts. Cliquez sur la carte pour l’agrandir et mieux repérer les points d’eau.

Pourquoi l’eau ?

Les zones humides en France :
2,4 millions d’hectares : surface estimée des zones humides en France en 2006, dont :
26,8 % sur le littoral atlantique
7,8 % sur le littoral méditerranéen
32,3 % de vallées alluviales
33 % de plaines intérieures
– 16 052 hectares : superficie moyenne d’une zone humide
– 24 sites Ramsar sur l’ensemble du territoire français en 2008
(Source : Observatoire national des zones humides)

L’appel de la SNPN pour participer à l’inventaire des mares d’Ile-de-France

L’empreinte sur l’eau d’un état est le volume d’eau nécessaire pour la production des biens et des services consommés par ses habitants :
– 2 483 m3/personne/an aux États-Unis (696 milliards de m3/an)
– 2 332 m3/personne/an en Italie
– 1 875 m3/personne/an en France (110 milliards de m3/an)
– 1682 m3/personne/an en Suisse (12 milliards de m3/an)
– 1 103 m3/personne/an en Pologne (43 milliards de m3/an)
– 675 m3/personne/an en Ethiopie (43 milliards de m3/an)
La moyenne mondiale est de 1 243 m3/personne/an (7 452 milliards de m3/an)
(Source : www.waterfootprint.org)

Un français consomme en moyenne 150 litres d’eau par jour (soit 55 m3 par personne et par an), de 118 litres/jour pour le Nord-Pas-de-Calais à 259 litres/jour pour la Corse. La consommation des foyers français est répartie comme suit :
– 39 % pour les bains et les douches
– 20 % pour les W.C
– 12 % pour le linge
– 10 % pour la vaisselle
– 6 % pour la préparation de la nourriture
– 6 % pour les usages domestiques divers
– 6 % pour le lavage de la voiture et l’arrosage du jardin
– 1 % pour l’eau potable
(Source : Cemagref, ENGEES, Ministère chargé de l’écologie – 2002)

Chaque jour, nous consommons à Paris environ 550 000 m3 d’eau potable. Cette eau est produite par Eau de Paris à partir d’eaux souterraines et d’eaux de rivières, rendues potables avant d’être acheminées jusqu’aux robinets de tous les Parisiens. Cette eau est accessible tous les jours, 24 heures sur 24. Elle est équilibrée et répond à toutes les normes de santé publique comme en attestent les résultats de contrôles constants et rigoureux.

Quantités d’eau nécessaire aux cultures :
– 238 litres/kg de maïs ensilage
– 346 litres/kg de banane
– 454 litres/kg de maïs grain
– 524 litres/kg d’orge
– 590 litres/kg de pomme de terre
– 590 litres/kg de blé
– 900 litres/kg de soja
– 1600 litres/kg de riz pluvial
– 5000 litres/kg de riz inondé
– 5263 litres/kg de coton
(Source : CNRS – Dossier scientifique : l’eau)

The Blog Action Day Blog

oct 032010
 

Le square Maurice Gardette est un des cinq parcs du 11e arrondissement de Paris où sont présentés les oeuvres d’art contemporain des 55 artistes participant au Génie des Jardins 2010. Quelques photos prises dimanche dernier.

L'art contemporain dans les jardins du 11e arrondissement de Paris

Double contrainte, Strojna, Le Génie des Jardins 2010, square Maurice Gardette, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

L'art contemporain dans les jardins du 11e arrondissement de Paris

24 fleurs d'huites, Adrien Nieuwenhuyzen, Le Génie des Jardins 2010, square Maurice Gardette, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

L'art contemporain dans les jardins du 11e arrondissement de Paris

Installation aqua-aérienne, KTY Catherine Poulain, Le Génie des Jardins 2010, square Maurice Gardette, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

Le Génie du Jardin 2010 se termine aujourd’hui, vous avez jusqu’à 18 h 30 pour découvrir ou revoir toutes les oeuvres exposées.
L’entrée principale du square Maurice Gardette est au 2, rue du Général Blaise, 75011 Paris.