juil 162010
 

La place de Rungis dans le 13e arrondissement de Paris est entourée de lilas des Indes (Lagerstroemia indica) sur tige. L’écorce de ces arbres exotiques est superbe, surtout après la pluie.

Arbre d'ornement à écorce décorative

L’écorce des troncs est lisse, de couleur marron clair, s’exfoliant sur les sujets plus âgés et dégageant des plages grises, rosées ou de couleur cannelle. Juste après une pluie d’orage, les écorces sont luisantes et les couleurs ressortent davantage.

Arbre d'ornement à écorce décorative

Écorce décorative d'un lilas des Indes (Lagerstroemia indica) sur la place de Rungis, Paris 13e (75), juillet 2010, photo Alain Delavie

Un petit côté peau de serpent…

Arbre d'ornement à écorce décorative

Écorce décorative d'un lilas des Indes (Lagerstroemia indica) sur la place de Rungis, Paris 13e (75), juillet 2010, photo Alain Delavie

juin 212010
 

De 18 à 21 heures, rendez-vous dans le jardin du Centre d’animation de la Poterne des Peupliers, rue Gouthière, Paris 13e (75).

mai 062010
 

En me baladant rue Neuve Tolbiac, près des Frigos dans le 13ème arrondissement, je suis tombé sur une liane agrippée au grillage longeant la rue avec d’énormes boutons floraux d’aspect très exotiques. En y regardant de plus près, j’ai découvert les fleurs de cette belle plante grimpante quelques mètres en contrebas : une bignone (Bignonia capreolata).

Paris au printemps

Les Frigos vus de la rue Neuve Tolbiac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Paris au printemps

Boutons de Bignonia capreolata, Les Frigos (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Les boutons sont vraiment énormes, teintés de rouge. En m’approchant pour plonger mon regard à travers le grillage, en contrebas dans l’espace longeant les Frigos, j’ai aperçu les fleurs caractéristiques de cette belle bignone.

Paris au printemps

Bignonia capreolata, Les Frigos (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Très précoce pour une liane exotique acclimatée dans Paris, surtout après le rude hiver que nous avons eu. Je savais que cette espèce fleurissait au printemps plus dans le Sud, mais pas dans Paris. Même si l’endroit semble protégé et bien ensoleillé, la rusticité de cette liane est confirmée.

Paris au printemps

Boutons de Bignonia capreolata, Les Frigos (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Cette plante grimpante a un feuillage vert foncé, semi persistant et coriace. Le froid peut teinter les feuilles de rouge. Les jeunes feuilles sont plus claires, presque jaune vert. La liane peut atteindre une hauteur de 10 mètres et même beaucoup plus. La floraison débute en mars ou avril dans les régions clémentes et se prolonge jusqu’en juillet. Les fleurs parfumées forment des grosses clochettes rouge orangé à l’extérieur, jaune à l’intérieur, avec une gorge rouge orangé.

Il faut l’installer en plein soleil, contre un mur où elle trouvera un support pour grimper. Elle développe des vrilles qui lui permettent de se hisser toute seule sur un grillage ou un treillage. Les premières années, il est prudent de protéger la souche et la base de la plante.

mai 022010
 

Difficile de manquer l’immeuble Accenture sur la promenade Jules Isaac dans le 13ème arrondissement de Paris, non loin de la Bibliothèque François Mitterrand. Mais je n’avais jamais remarqué l’immense glycine qui occupe un renfoncement dans la façade de l’édifice. En pleine floraison, c’est du grand spectacle !

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Une imposante glycine aux fleurs blanc pur. Une liane qui grimpe sur six étages !

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Quand on parle du grand développement et de la vigueur des glycines, ce pied en est un bel exemple.

Floraison printanière dans Paris

Les grappes de fleurs blanches de la glycine de l'immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac, Paris 13ème, mai 2010, photo Alain Delavie

Avez-vous repéré d’autres glycines dans la capitale ?

jan 152010
 

En me baladant du côté des nouveaux jardins des Grands Moulins – Abbé Pierre, dans le 13ème arrondissement, je suis passé dans la rue Hélène Brion que je découvrais et j’ai remarqué un immeuble aux façades d’inspiration végétale. Surprenant et unique dans ce quartier neuf.

Le végétal à l'assaut des murs

Immeuble dans la rue Hélène Brion, Paris 13ème, photo Alain Delavie

Inspiration végétale pour ces treillages surprenants et imposants, sur lesquels grimpent ou retombent quelques lierres, encore bien jeunes.

Le végétal à l'assaut des façades

Lierres sur la façade d'un immeuble dans la rue Hélène Brion, Paris 13ème, photo Alain Delavie

Pour les curieux, le métro le plus proche se trouve près de la grande Bibliothèque (Ligne 14). Un quartier en pleine mutation à découvrir ou redécouvrir…

avr 142009
 

En vagabondant d’un Truffaut (quai de la Gare) à l’autre (quai Marcel Boyer) pour essayer de trouver tout ce que je cherche pour mon balcon, je suis passé dans le square James Joyce, attiré par les arbres magnifiques en pleine floraison.
Des cerisiers à fleurs somptueux et en pleine floraison, des pommiers d’ornement au début de leur floraison, des haies bien taillées de laurier-cerise eux aussi en pleine floraison, grappes crème dressées sur feuillage vernissé… Avec le soleil et le ciel bleu, un havre de paix à l’écart de la circulation bruyante du quai de la Gare qui longe la Seine et tout à côté de la Grande Bibliothèque.

Petite visite en photos…

Square James Joyce, jardin de la mémoire,
7, rue Georges Balanchine,
et rue Abel Gance, 75013 Paris.
(Métro : quai de la Gare, ligne 6)