oct 272010
 

Peu à peu, les vignes vierges de la capitale s’embrasent, offrant un spectacle haut en couleurs pendant quelques semaines à peine. Il faut en ce moment aller faire un tour vers la place Alphonse Humbert, à l’angle des rues Émile Zola et Javel, dans le 15è arrondissement de Paris. Vous y verrez un bel exemple de mur végétal version plante grimpante.

Mur végétal dans Paris

Immense vigne vierge sur l'immeuble de la place Alphonse Humbert, à l'angle des rues Émile Zola et Javel, Paris 15e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Un immeuble festonné, paré de guirlandes végétales que rien ne semblent pouvoir arrêter.

Mur végétal dans Paris

Immense vigne vierge sur l'immeuble de la place Alphonse Humbert, à l'angle des rues Émile Zola et Javel, Paris 15e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Continue reading »

oct 262010
 

De loin, l’arbre du clergé (Clerodendron trichotomum) n’a rien de très particulier en automne, son feuillage prenant une teinte jaune fréquente à cette saison. Mais en s’approchant davantage de l’arbuste, surprise ! L’accord d’un fruit et des feuilles surprend.

Fruit et feuillage d'automne dans un parc parisien

Fruit et feuillage d'automne de l'arbre du clergé (Clerodendron trichotomum), Parc André Citroën, Paris 15e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

J’adore ce mélange de jaune vert acidulé, de rose intense et de bleu porcelaine.
Un de ces petits plaisirs que la nature et les jardins savent nous prodiguer, quand on prend le temps de les parcourir…

août 182010
 

Le parc André Citroën dans le 15è arrondissement de Paris permet d’admirer des fleurs ou des plantes à feuillage décoratif que l’on ne voit pas dans tous les jardins ou les autres parcs parisiens. Une visite estivale dans le Jardin Noir permet de rencontrer la lysimaque à col de cygne (Lysimachia clethroides) qui se penche vers vous du haut de son gradin.

Plante vivace estivale

Lysimaque de Chine (Lysimachia clethroides) dans le Parc André Citroën (Paris 15e), août 2010, photo Alain Delavie

Cette plante vivace forme des touffes denses qui peuvent atteindre jusqu’à 1 m de hauteur quand elle est cultivée dans un sol riche et frais, voire humide. De juillet à septembre, elle donne de curieuses inflorescences courbées, composées d’une multitude de petites fleurs blanches étoilées.

Plante vivace à floraison estivale

Lysimaque de Chine (Lysimachia clethroides) dans le Parc André Citroën (Paris 15e), août 2010, photo Alain Delavie

La disposition surélevée en gradin permet de mieux admirer cette fleur d’été originale et charmante. Une plante à installer près du passage pour contempler tout à loisir ses inflorescences coudées.

Plante vivace à floraison estivale

Lysimaque de Chine (Lysimachia clethroides), juillet 2010, photo Alain Delavie

Le feuillage vert vif à vert clair est caduc. Il prend des teintes rouge orangé en automne, plus accentuées quand la plante est cultivée en plein soleil. Mais elle accepte très bien la mi ombre aussi. Il faut dire qu’elle est particulièrement robuste et se montre volontiers envahissante quand le terrain lui convient. Ses racines traçantes ont vite fait de coloniser l’espace réservé aux plantes voisines. À surveiller, surtout dans les petits jardins. En bac, elle pousse très bien mais réclame des arrosages très réguliers et copieux qui peuvent vite devenir fastidieux.

août 132010
 

Le bleu n’est pas la couleur des floraisons d’été et pourtant, en cherchant bien, il est possible de donner une tonalité estivale azurée à son jardinet. En plantant par exemple un duo de gattilier et de sauge d’Afghanistan.

Arbustes à floraison estivale bleue

Pérovskias et gattilier dans le parc André Citroën (Paris 15e) en été, juillet 2010, photo Alain Delavie

Deux petits arbustes robustes, peu exigeants, qui ne craignent pas la chaleur et la sécheresse estivales. Et qui fleurissent beaucoup, chaque année davantage !

Ces deux espèces, Vitex agnus-castus et Perovskia atriplicifolia, aiment les emplacements ensoleillés, avec une terre bien drainée.

À admirer actuellement dans le parc André Citroën (Paris 15e), dans les Jardins Sériels, au Nord-Est du parc. Ces six jardins ont chacune une couleur associée à un métal, à une planète, à un jour de la semaine, à un état de l’eau, mais aussi à un sens :
– le jardin bleu = le cuivre, Vénus, vendredi, la pluie et l’odorat (le plus près de la Seine);
– le jardin vert = l’étain, Jupiter, jeudi, la source et l’ouïe;
– le jardin orange = le mercure, Mercure, mercredi, le ruisseau et le toucher;
– le jardin rouge = le fer, Mars, mardi, la cascade et le goût;
– le jardin argent = l’argent, la Lune, lundi, la rivière et la vue;
– le jardin doré = l’or, le Soleil, dimanche, l’évaporation et le 6ème sens.

juil 142010
 

Découvrir tout Paris à 360°, c’est possible en montant tout en haut de la deuxième plus grande tour de Paris, la Tour Montparnasse. À plus de 200 mètres d’altitude, l’observatoire couvert et la terrasse en plein air vous offrent une vue panoramique spectaculaire. Et un grand bol d’air !

Découverte de Paris depuis l'observatoire de la Tour Montparnasse (Paris 14e)

Vue de la Tour Eiffel et de Paris depuis l'observatoire (56e étage) de la Tour Montparnasse, juillet 2010, photo Alain Delavie

En 38 secondes, l’ascenseur le plus rapide d’Europe vous transporte à 196 mètres d’altitude. Vous arrivez dans une salle immense, fermée par des grandes baies vitrées teintées ou non. Vous pouvez alors découvrir Paris et ses monuments qui s’étendent sous vos yeux à 40 kilomètres à la ronde. De nombreuses installations audiovisuelles et interactives vous aident à découvrir et comprendre Paris, à reconnaître les principaux monuments ou sites qui se distinguent à l’oeil nu ou avec une lunette optique.

Découverte de Paris depuis l'observatoire de la Tour Montparnasse, Paris 15e

Jardin du Luxembourg et vue sur Paris depuis l'observatoire de la Tour Montparnasse (Paris 15e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Et puis vous montez l’escalier qui vous amène sur la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse.

Découverte de Paris depuis la Tour Montparnasse, Paris 14e

Escalier et dernières marches conduisant à la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse (Paris 14e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Vous gravissez les derniers mètres pour vous retrouver à 207 mètres d’altitude. Preuve à l’appui…

Visite de la Tour Montparnasse

Altitude des dernières marches avant l'accès à la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse, juillet 2010, photo Alain Delavie

Encore quelques marches et du haut des 210 mètres du toit terrasse, la ville s’étend devant vous. Pas beaucoup de verdure dans cette grande ville…

Découverte de Paris depuis le sommet de la Tour Montparnasse, Paris 15e (75)

Vue sur Paris depuis la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse, Bois de Vincennes, Bibliothèque François Mitterrand, parc de Bercy, juillet 2010, photo Alain Delavie

Vue panoramique sur Paris depuis la Tour Montparnasse

Panthéon et vue sur Paris depuis la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse (Paris 15e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Vue panoramique sur Paris depuis la Tour Montparnasse

Sacré-Coeur et vue sur Paris depuis la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse (Paris 15e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Découverte de Paris depuis la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse

Vue sur Paris depuis la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse (Paris 15e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Décourverte de Paris sur la Tour Montparnasse (Paris 15e)

Jardin du Luxembourg et vue sur Paris depuis la terrasse en plein air de la Tour Montparnasse (Paris 15e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Belles vues et grand bol d’air. Le vent souffle à cette altitude, il faut tenir ferme son appareil photo et ses prospectus. Cela donne des coiffures amusantes… J’ai testé la coiffure Tour Eiffel !

Autoportrait sur la Tour Montparnasse, juillet 2010

Alain of Paris au sommet de la Tour Montparnasse, avec une coiffure "dans le vent" et la vue sur la Tour Eiffel et Paris, juillet 2010, photo Alain Delavie

La visite panoramique de la Tour Montparnasse est ouverte tous les jours de l’année sans exception.
– du 1er avril au 30 septembre : de 9 h 30 à 23 h 30 (dernière montée à 23 h),
– du 1er octobre au 31 mars, dimanche à jeudi de 09h30 à 22h30, vendredi/samedi et veilles de fête de 9 h 30 à 23 h 00 (dernière montée ½ heure avant la fermeture).
Entrée par la rue de l’Arrivée, Paris 15e.
Tarif individuel pour les adultes : 11 euros.
Informations au tél. : 01 45 38 52 56.

Montparnasse 56 célèbre le 20e anniversaire de La Nuit des Étoiles au cours de trois soirées (les 6, 7 et 8 août), en partenariat avec l’AFA (Association Française d’Astronomie).
L’observatoire se réinstalle l’espace d’un week-end sur la terrasse panoramique de la Tour Montparnasse en mettant à disposition du public 6 télescopes et une dizaine d’animateurs expérimentés. Montparnasse 56 ouvre ainsi ses portes aux curieux et aux passionnés pour leur permettre d’admirer les constellations et leur éviter de s’égarer dans l’immensité du ciel. À cette occasion, le site Montparnasse 56 élargit ses horaires avec deux soirées nocturnes : le vendredi 6 et le samedi 7 août, la visite sera ouverte jusqu’à 1 heure du matin et le dimanche 8 août jusqu’à 23h30, pour permettre à un plus grand nombre de visiteurs d’admirer la voûte céleste.

De nombreuses animations sont prévues pour mettre le ciel à la portée de tous :
– Une exposition inédite réalisée par l’AFA : Songe d’une nuit étoilée : 14 panneaux pour réfléchir sur le paradoxe de l’homme envers la lumière (terreurs nocturnes et éclairage sur actif) et qui pose les questions d’un éclairage public plus respectueux de la biodiversité.
– Une vidéo qui retrace les 20 ans de mise en service du télescope Hubble qui, par ses images a révolutionné notre vision de la galaxie.
– Un concours photo pour amateurs et passionnés par l’astronomie. Les plus belles photos de La Nuit des Étoiles reçues sur le site Internet www.tourmontparnasse56.com seront récompensées par des cadeaux offerts par l’AFA.

Informations pratiques :
Dates de l’événement : 6, 7 et 8 août 2010.
Horaires : à partir de 21 h 30 jusqu’à 1 h 00 (uniquement le vendredi et le samedi), jusqu’à 23 h 30 le dimanche.

Tarifs :
Adultes : 11 euros.
Enfants de 7 à 15 ans : 4,70 euros.
Enfants de 16 à 20 ans : 8 euros.