mar 302011
 

De loin l’arbuste n’est pas spécialement spectaculaire, si ce n’est les touches de couleur rouge lumineux qui apparaissent à travers le feuillage et qui intriguent. Mais en s’approchant, le chèvrefeuille de Tartarie ‘Arnold Red’ (Lonicera tatarica ‘Arnold Red’) révèle ses petites fleurs d’une grande beauté et au coloris particulièrement éclatant.

Arbuste à floraison printanière : Lonicera tatarica 'Arnold Red'

Chèvrefeuille de Tartarie 'Arnold Red' (Lonicera tatarica 'Arnold Red'), Paris 18e (75), fin mars 2011, photo Alain Delavie

L’arbuste forme un petit buisson qui ne dépasse pas 2 à 3 mètres de hauteur pour autant d’envergure. Les rameaux sont souples aux extrémités. Le feuillage caduc est vert franc. Les petites feuilles ont une forme ovale à oblongue. La floraison printanière est nectarifère. Elle donne ensuite des petits fruits (baies) qui deviennent orange rouge à maturité, au cours de l’été. Les fruits sont toxiques.

Je peux remercier Vérone, qui a publié un petit billet sur cet arbuste le jour même où je le découvrais et photographiais, sans connaître son nom. L’identification a été rapide, une aubaine.

Et une belle découverte que cet arbuste à floraison printanière qui pousse même dans les sols ingrats, car les sujets que j’ai photographiés sont installés dans de la terre glaise de remblai souvent très sèche (terrain en pente jamais arrosé) et sous des grands arbres. Conditions difficiles qui n’altèrent pas la croissance des chèvrefeuilles de Tartarie et leur floraison.

jan 192011
 

Du 20 au 29 janvier 2011, Christine Patry-Morel expose ses oeuvres dans la Galerie La Hune-Brenner, dans le 18è arrondissement de Paris.

Exposition des peintures de Christine Patry-Morel

Les Tinctoriales de Christine Patry-Morel

Ouverture de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h.

Galerie La Hune-Brenner
3, rue Ravignan,
75018 Paris
.
Tél. : 01 43 25 54 06.
Métro : ligne 12, station Abbesses.

jan 092011
 

« La quatrième pomme », oeuvre de l’artiste Franck Scurti a emménagé jeudi 6 janvier 2011 sur le boulevard de Clichy, près de la toute nouvelle place de Clichy (18e). Cette grosse pomme-planisphère en inox a été conçue en hommage au penseur Charles Fourier.

Oeuvre d'art contemporain dans Paris

La Quatrième Pomme de Franck Scurti, boulevard de Clichy, Paris 18e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Pour remplacer la statue de Charles Fourier, fondue en 1942 sous l’occupation, l’artiste a réalisé une pomme en acier gravée d’un planisphère. Le socle d’origine resté vide pendant plus d’une cinquantaine d’année est désormais entouré de panneaux en verre aux couleurs de « l’harmonie universelle ».

L’oeuvre de Franck Scurti est un objet très finement travaillé dont la réalisation a nécessité le savoir faire de différents métiers d’art (sculpteur, fondeur, graveur…). L’hommage n’est pas uniquement une représentation symbolique mais un acte qui s’inscrit dans la logique de la pensée économique de Fourier, ennemi de la spéculation et promoteur d’une économie où la production et l’accomplissement humain se rejoignent.

La pomme renvoie à la pensée de Fourier, qui s’indignait de trouver ce fruit 100 fois plus cher à Paris que sur son lieu de production et dénonçait les méfaits des réseaux commerciaux. L’artiste a souhaité représenter cette pomme qui est symboliquement la quatrième en référence à celle offerte par Pâris à Vénus, à la pomme biblique de la tentation et à celle de Newton. Avec cette oeuvre, la Ville de Paris rend hommage à la pensée d’un philosophe qui visait résolument à l’amélioration de la société.

En présence de Christophe Girard, adjoint chargé de la culture accompagné de Daniel Vaillant, maire du 18° arrondissement, Jacques Bravo, maire du 9° arrondissement, et de l’artiste Franck Scurti, inaugurera l’oeuvre le lundi 10 janvier à 11h15.

Le site Internet de Franck Scurti

déc 242010
 

Les oliviers sont devenus des arbres courants dans la capitale et la région parisienne. Le plus souvent cultivés en pots, ces arbres méditerranéens ornent de plus ne plus les grands balcons et les terrasses. Alors pour les fêtes de fin d’année, quoi de plus évident qu’un olivier de Noël en lieu et place du traditionnel sapin de Noël ?

Arbre de Noël : un olivier

Petit olivier en pot décoré pour Noël, rue de la Villette, Paris 19e (75), photo Alain Delavie

Un petit olivier de Noël en plein quartier du haut Belleville, rue de la Villette (Paris 19e).

Arbre de Noël : un olivier

Petit olivier en pot décoré pour Noël, rue de la Villette, Paris 19e (75), photo Alain Delavie

Arbre de Noël : un olivier

Petit olivier en pot décoré pour Noël, rue de la Villette, Paris 19e (75), photo Alain Delavie

Un petit arbre de Noël qu’il ne faut surtout pas rentrer dans la maison, il y dépérirait par manque de lumière et excès de chaleur…

Arbre de Noël : un olivier

Petit olivier en pot décoré pour Noël, rue de la Villette, Paris 19e (75), photo Alain Delavie

Et un autre olivier de Noël vu près du marché de l’Olive, dans le 18e arrondissement de Paris.

Arbre de Noël : olivier

Olivier décoré de boules et de noeuds, rue de l'Évangile, Paris 18e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Arbre de Noël : olivier

Olivier décoré de boules et de noeuds, rue de l'Évangile, Paris 18e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Arbre de Noël : olivier

Olivier décoré de boules et de noeuds, rue de l'Évangile, Paris 18e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

D’autres idées d’arbre de Noël ?
Dans la maison, vous pouvez tentez le ficus de Noël, l’araucaria de Noël ou carrément le cactus candélabre de Noël (gare aux aiguillons).
Sur le balcon, la terrasse ou dans le jardin, tous les petits conifères se laissent déguiser, mais pourquoi pas un cône ou une boule de buis de Noël ?
Toutes les folies sont permises !

déc 212010
 

Encore une belle chute de neige hier lundi matin… En partant vers mon lieu de travail, je n’ai pas résisté à l’envie de faire quelques photos de ce Paris de carte postale, figé sous un épais manteau blanc.

L’appareil photo dans une main, le parapluie dans l’autre et une circulation pénible sur les trottoirs souvent glissants…
Le dimanche c’était amusant, le lundi c’est pénible.
Jolis paysages certes, complètement irréels et féériques, mais quand on veut aller travailler, c’est pas top !
Heureusement la neige a beaucoup fondu dans l’après midi et en soirée…

déc 182010
 

Paris s’est endormi hier au soir vendredi sous la neige et se réveille encore sous la neige… Quel automne ! Je ne me souviens pas avoir vu autant d’épisodes de neige avant Noël.

Nouvel épisode neigeux sur Paris

Neige sur Paris, Paris 18e (75), 17 décembre 2010, photo Alain Delavie

Nouvel épisode neigeux sur Paris

Neige sur Paris, Paris 18e (75), 17 décembre 2010, photo Alain Delavie

Nouvel épisode neigeux sur Paris

Neige sur Paris, Paris 18e (75), 17 décembre 2010, photo Alain Delavie

De nuit, cela donne des ambiances surréalistes. Et sur les photos, avec les lumières qui brillent un peu partout, c’est encore plus magique. Dans la réalité, c’est moins drôle car les trottoirs restent glissants souvent.

Nouvel épisode neigeux sur Paris

Neige sur Paris, Paris 18e (75), 17 décembre 2010, photo Alain Delavie

Même un quartier plutôt moche prend un aspect plus féérique…

Nouvel épisode de neige sur Paris

Neige sur Paris, Paris 18e (75), 17 décembre 2010, photo Alain Delavie

Et pourtant, la municipalité a interdit le stationnement de la neige !

Nouvel épisode neigeux sur Paris

Neige sur Paris, Paris 18e (75), 17 décembre 2010, photo Alain Delavie

En ce samedi matin, dernier week-end avant Noël, le ciel est encore bas et gris. Pluie ou neige, ce sera la surprise…