avr 262011
 

La rue des Eaux se confond aujourd’hui avec le passage des Eaux. Couloir exiguë et escarpé, encastré entre d’immenses immeubles, cette voie piétonnière étroite du 16ème arrondissement de Paris mène… au Musée du vin !

Passage des Eaux, rue des Eaux

Rue des Eaux, Paris 16e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Cette rue a la particularité d’être constituée de deux tronçons. Le premier d’environ 130 m, venant du quai de Passy, débouche sur une petite place où se trouve le square Charles-Dickens. Le second est piétonnier et étroit. Il comporte des escaliers et s’élève sur une longueur de 63 m jusqu’à la rue Raynouard.

La rue des Eaux était une voie privée. Son premier tronçon a été ouvert à la circulation automobile en 1988.

Cette rue du village de Passy, ouverte vers 1650, tient son nom des deux sources minérales ferrugineuses de Passy qui furent découvertes lors de son creusement. Ces sources disparurent vers 1770. Le premier nom de la voie était Passage des Eaux.

Passage des Eaux, rue des Eaux

Rue des Eaux, Paris 16e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Le passage est sinistre quand le temps est gris et pluvieux. Mais sous le soleil printanier plus qu’estival de ce mois d’avril, la ruelle prend des allures de rue d’une cité méridionale. Peu de verdure dans ce raidillon, juste un arbre qui étend ses branches au-dessus du passage…

jan 212011
 

Avec les jasmins d’hiver et les sarcococcas, les cerisiers d’hiver (Prunus subhirtella ‘Autumnalis’) offrent une des rares floraisons de la mauvaise saison. En sortant de la Maison de Radio-France et en passant dans le village de Passy, j’ai eu le plaisir d’en découvrir deux beaux sujets, mis en lumière par un soleil hivernal radieux.

Prunus subhirtella 'Autumnalis', arbuste à floraison hivernale

Cerisier d'hiver (Prunus subhirtella 'Autumnalis'), rue de l'Alboni, Paris 16e (75), mi janvier 2011, photo Alain Delavie

Une floraison vaporeuse, diaphane…

Les petites fleurs sont semi-doubles, en forme de coupe. Elles mesurent environ 2 cm de diamètre. Elles ont une couleur blanche, teintée de rose et elles sont réunies en grappes de 2 à 5. La floraison se prolonge de novembre à mars, ne s’interrompant que pendant les périodes de fortes gelées.

Le saviez-vous ?
Avant 1860, Passy était un village bâti sur une colline où l’on venait prendre les eaux.
Châteaux, hôtels particuliers et couvents y étaient nombreux, environnés de vastes jardins. Un peu plus loin, d’autres parcelles faisaient l’objet d’une exploitation agricole et viticole.
Ce quartier parisien a gardé des traces de son passé villageois avec des ruelles étroites, des volées d’escaliers, des maisons individuelles et des jardins plus ou moins secrets.