jan 052011
 

J’ai beaucoup plus que cinq plantes d’intérieur chez moi… Cela se compte en dizaines de potées auxquels s’ajoutent les neuf terrariums ! Mais après tant d’années à cultiver des plantes exotiques dans mes maisons ou appartements successifs, après avoir beaucoup écrit sur les plantes vertes et fleuries que l’on cultive chez soi, je trouve amusant de faire un arrêt sur image pour essayer de donner le top 5 de mes plantes d’intérieur.

Cinq plantes, rien que cinq plantes d’intérieur, le choix est terrible pour un amateur de plantes exotiques !

  1. Zamioculcas zamiifolia ‘Zamicro’ (je suppose que vous aviez déjà deviné, non ?)
  2. Spatiphyllum wallisii, plutôt la variété So Sweet car les fleurs sont parfois parfumées
  3. Mini saintpaulia et plus particulièrement la variété ‘Rob’s Twinkle Blue’ (le plus petit des saintpaulias hybrides miniatures, adorable et si florifère)
  4. Cactus de Noël (Schlumbergera truncata et ses innombrables hybrides)
  5. Peperomia prostrata (ou P. rotundifolia)

Cinq espèces que je cultive et qui se portent plutôt très bien chez moi. J’ai éliminé les rêves incultivables ou introuvables.  Car je rêve des fameux Rhapis miniatures (Kannonchiku), des clivias compacts panachés (mini Daruma) ou bien encore de l’énorme Begonia x ‘Ricinifolia’…

Et vous, quelle est votre top 5  ?

nov 052009
 

Souvent vendu sans aucune identification ou sous l’appellation erronée de Peperomia verdeliana, cette petite espèce à feuilles rondes est en fait un Peperomia prostrata. Qu’importe, je l’adore !

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Ce petit pépéromia a un port rampant ou retombant, avec des tiges teintées de rouge et des feuilles en forme de coeur vertes avec des marbrures marron. Quand il se plaît, il pousse assez vite et forme un tapis dense. Il apprécie la proximité d’une fenêtre sans soleil direct et une forte hygrométrie. En terrarium, il prospère au point de se montrer vite très envahissant, mais fort joli. Les tiges s’enracinent au niveau de chaque noeud, ce qui facilite la prolifération de la plante.
Cette espèce fleurit comme les autres pépéromias, en donnant des petites queues de rat très fines. Amusant !