fév 132013
 

Suspension de pépéromia (Peperomia Pepperspot), plante d'intérieur, Paris 19e

J’ai découvert cette variété de Peperomia le week-end dernier en me promenant sur le quai de la Mégisserie (Paris 1er), dans la boutique Vilmorin Jardin nouvellement rénovée. Avec ses petites feuilles rondes brillantes qui contrastent avec les fines tiges marron rouge, sans oublier les fines inflorescences en forme de queue de rat, cette plante d’intérieur m’a aussitôt attiré et je n’ai pas hésité avant de l’acheter.

Suspension de pépéromia (Peperomia Pepperspot), plante d'intérieur, Paris 19e

Continue reading »

mar 292011
 

Parmi les petites merveilles achetées lors du dernier salon Édénia, j’ai trouvé un petit pépéromia assez succulent, aux fines tiges empourprées et au feuilles vertes à nervures blanc argenté et revers pourpre. Le vendeur ne savait pas le nom de cette espèce.

Plante non identifiée : Peperomia species

Pépéromia non identifié acheté à Édénia, photo Alain Delavie

Cassant comme du verre, très facile à cultiver et multiplier paraît-il puisque les tiges s’enracinent spontanément au contact du substrat.
Un achat ruineux, qui m’a coûté la modique somme de 1 euro. C’était donné ! Mignon et pas cher, on ne peut pas résister…

En parlant d’Édénia, d’autres photos sont visibles sur le blog de Delphine, Paradis Express, que j’ai eu le plaisir de rencontrer sur place.

Mais revenons à mon petit bijou végétal que j’ai trouvé fort beau et pour lequel j’ai craqué. J’aimerais bien connaître son identité. Quelqu’un a-t-il la moindre idée ?

mar 162011
 

Lors de ma dernière visite au magasin Truffaut situé en bord de Seine dans le 13ème arrondissement, j’ai ramené un très joli pépéromia argenté, sans aucune autre identification que « Peperomia ». Hybride inconnu !

Plante d'intérieur à feuillage décoratif : Peperomia

Potée de Peperomia, photo Alain Delavie

Il ressemble quand même beaucoup au Peperomia sandersonii (= Peperomia argyreia), mais les feuilles sont plus effilées je trouve et surtout le limbe est légèrement échancré dans la partie la plus large de la feuille, alors qu’il est arrondi sans échancrure pour Peperomia argyreia. Ce bel inconnu est superbe, c’est l’essentiel !

Un site de référence sur les pépéromias : www.peperomia.net

mar 142010
 

Lors d’une virée dans quelques grandes jardineries de la région parisienne, je suis tombé sur ce très curieux pépéromia : Peperomia Happy Bean ‘Amigo Greensplit’.

Plante d'intérieur succulente

Peperomia Happy Bean 'Amigo Greensplit', mars 2010, photo Alain Delavie

Le port très compact des rosettes de feuilles et les limbes foliaires pliés en deux pour former comme une gousse de haricot ouverte donne un aspect des plus surprenants à cette petite espèce de pépéromia. Avis aux amateurs de petites plantes succulentes !

Plante d'intérieur succulente

Peperomia Happy Bean 'Amigo Greensplit', mars 2010, photo Alain Delavie

Le revers vert plus clair des feuilles contraste avec le coeur vert plus foncé. On dirait presque que la plante est panachée.

Peu d’informations sont disponibles sur ce petit pépéromia, mais compte tenu de son aspect très succulent, je suppose qu’il exige un emplacement très clair dans un intérieur et que les arrosages doivent être modéré, en laissant la terre du pot sécher entre deux apports d’eau. Une jolie petite plante grasse d’intérieur !

nov 052009
 

Souvent vendu sans aucune identification ou sous l’appellation erronée de Peperomia verdeliana, cette petite espèce à feuilles rondes est en fait un Peperomia prostrata. Qu’importe, je l’adore !

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Ce petit pépéromia a un port rampant ou retombant, avec des tiges teintées de rouge et des feuilles en forme de coeur vertes avec des marbrures marron. Quand il se plaît, il pousse assez vite et forme un tapis dense. Il apprécie la proximité d’une fenêtre sans soleil direct et une forte hygrométrie. En terrarium, il prospère au point de se montrer vite très envahissant, mais fort joli. Les tiges s’enracinent au niveau de chaque noeud, ce qui facilite la prolifération de la plante.
Cette espèce fleurit comme les autres pépéromias, en donnant des petites queues de rat très fines. Amusant !