jan 262012
 

Pendant une année, le photographe Jacques Vekemans a suivi le travail de taxidermie de Jack Thiney, dans son atelier, au Muséum. Exposées en plein air dans le Jardin des Plantes, les 20 photographies sélectionnées restituent ce savoir-faire très spécifique qui redonne une apparence de vie animale aux spécimens que le Muséum expose, notamment dans la Grande Galerie de l’Évolution.

Taxidermie, dans les coulisses du Muséum

Plusieurs générations de grands taxidermistes ont œuvré à l’extraordinaire mise en valeur des collections du Muséum national d’Histoire naturelle. Savoir-faire unique alliant approche artistique et connaissances anatomiques précises, la taxidermie (du grec taxis : préparer, et derma : peau) remonte aux environs de 1750, lors du règne de Louis XV. Les techniciens du Muséum ont pu, dès lors, s’attaquer à la naturalisation des grands mammifères. Les plus anciens spécimens sont conservés dans les réserves du Muséum : une caille chassée par le roi en personne et Jocco, le chimpanzé de Buffon, intendant du Jardin du Roi. Aujourd’hui, les taxidermistes n’utilisent plus les squelettes et sculptent les mannequins dans du polystyrène et de la mousse de polyuréthane. Après avoir été au service des scientifiques, la taxidermie est maintenant le partenaire indispensable des expositions d’histoire naturelle…

Une exposition de photos à la rencontre de l’art et de la science
Pendant une année, le photographe Jacques Vekemans a suivi le travail de taxidermie de Jack Thiney, dans son atelier, au Muséum. Exposées en plein air dans le Jardin des Plantes, les 20 photographies sélectionnées restituent ce savoir-faire très spécifique qui redonne, par mille gestes savants et précis, une apparence de vie animale aux spécimens que le Muséum expose, notamment dans la Grande Galerie de l’Évolution.
Continue reading »

déc 072011
 

Tous les mois le réseau Tela Botanica organise son Défi Images, un concours de photographies ou de dessins sur un thème précis ouvert aux tela botanistes. En décembre, les plantes sauvages des villes sont soumises au feu des objectifs.

Pousse de Brassicacée dans la rue Manin, Paris 19e (75), photo Alain Delavie

Ce concours a pour but de faire découvrir ou mieux connaître aux internautes les richesses et les particularités des flores locales. En novembre dernier, le Défi Images était consacré aux fruits d’automne.
En vous connectant sur le site de Tela Botanica, vous pouvez proposer jusqu’au 23 décembre 2011 jusqu’à 3 photos ou dessins de plantes sauvages urbaines, via le Carnet en ligne. La dernière semaine du mois, tous les membres du réseau sont invités à sélectionner les lauréats parmi les participants inscrits pendant les trois semaines précédentes.
Les 12 meilleures contributions seront ensuite valorisées sur le site et les forums de Tela Botanica, ainsi que sur la page Facebook. Les résultats seront aussi valorisés sur la lettre d’information envoyées aux membres du réseau Tela Botanica.

Pour devenir tela botaniste.

oct 122011
 

À l’occasion de la Fête de la Science du mercredi 12 octobre au dimanche 16 décembre 2011, le Centre d’écologie générale de Brunoy, site du Muséum National d’Histoire Naturelle basé dans l’Essonne, célèbre l’Année internationale des Forêts avec une exposition de photographies « Forêts : images de recherche et d’expertise ».

Les forêts constituent la plus grande partie de la biodiversité de notre planète et remplissent un rôle essentiel. Exploitées depuis toujours, elles subissent aujourd’hui une pression exceptionnelle. C’est pourquoi divers programmes de recherche et des inventaires nationaux et internationaux ont été mis en place pour aider à les conserver et les gérer durablement.

À l’occasion de la Fête de la Science, les cinq équipes de recherche du Centre de Brunoy ont souhaité informer les citoyens du Val d’Yerres de leurs activités de recherche et d’expertise sur les forêts tempérées et tropicales. Les 61 scientifiques du centre ont ainsi choisi d’illustrer la diversité et la complémentarité de leurs travaux de recherche au travers d’une exposition de photos de terrain et de laboratoire.

Installée à Brunoy, au Théâtre de la Vallée de l’Yerres, cette exposition a pour objectif de faire connaître le quotidien des chercheurs de Brunoy dans leurs laboratoires comme sur le terrain lors de leurs missions d’exploration de la nature. Le public découvrira par exemple comment les plantes, les animaux et les Hommes interagissent dans les écosystèmes forestiers d’Ile-de-France, d’Amazonie ou de Madagascar.

Lieu : Théâtre de la Vallée de l’Yerres, 2-4 rue Philisbourg, 91800 Brunoy (derrière l’Hôtel de Ville, à 2 minutes de la gare).

sept 262011
 

Depuis sa création en 2007 à l’initiative du musée du quai Branly, la biennale de photographie PHOTOQUAI met en valeur la photographie non occidentale et présente au grand public international des artistes dont l’œuvre est inédite en Europe.

Faceless, Mohan Verma, Exposition Photoquai, Paris 7e (75)
Les deux premières éditions, en 2007 et 2009, ont fait découvrir 116 photographes venus chaque année de plus de trente pays différents. Du 13 septembre au 11 novembre 2011, la troisième édition de PHOTOQUAI, dont la direction artistique est confiée à la photographe et cinéaste Françoise Huguier, présente 46 photographes venus de 29 pays.

Indonesian Uniform, Jim Allen Abel, Exposition Photoquai, quai de la Seine, Paris 7e (75)

Before And After Us, Laos Sengsong, Exposition Photoquai, Paris 7e (75)
L’exposition présentée sur les quais de la Seine se prolonge dans le jardin du musée du quai Branly, sur la tour Eiffel, ainsi que dans une dizaine d’institutions partenaires à Paris.

Continue reading »

sept 262011
 

Du 27 septembre 2011 au 12 février 2012, le Musée de la Vie romantique propose une sélection totalement inédite de travaux photographiques de Patrick Faigenbaum ayant pour sujet la capitale.

Photo Patrick Faigenbaum
Né à Paris en 1954, cet artiste majeur de la scène contemporaine française a choisi, après une formation de peintre, la photographie comme médium plastique. Son itinéraire, commencé en 1973, est centré autour de la notion de portraits qui participent pleinement de l’identité du lieu ou de la ville choisie auxquels il donne un visage. Au cours de ces dernières années, Patrick Faigenbaum a ainsi publié plusieurs ensembles d’images prises dans diverses régions ou villes d’Europe : Brême, Barcelone, Tulle, la Sardaigne.

« Pour cette exposition, Proche et lointain qualifient à la fois une géographie et une biographie. Patrick Faigenbaum, parisien de naissance, vit encore dans la capitale. Les lieux les plus proches sont ceux de l’intimité familiale : entre autres, un extraordinaire ensemble de portraits de la mère de l’artiste, des vues du quai de la Loire… Le lointain géographique se distribue selon les quatre points cardinaux du territoire métropolitain (dont Montreuil, Nanterre, Saint-Denis, Rungis), avec un accent particulier sur l’axe historique (les terrasses de Saint-Germain-en-Laye). Le lointain biographique est présenté dans un prologue qui rassemble, sous le titre « Rue Michel-Chasles », les images les plus anciennes de l’artiste, restées inédites jusqu’à ce jour. » (Jean-François Chevrier)

Tarifs exposition
Plein: 7 €
Réduit : 5 €
Jeune : 3,50 €.
L’accès aux collections permanentes est gratuit.

Ouvert tous les jours, de 10h à 18h sauf les lundis et jours fériés.

Musée de la Vie romantique
Hôtel Scheffer-Renan,
16 rue Chaptal,
75009 Paris.
Tél. : 01 55 31 95 67.

sept 072011
 

Le tour de France des arbres remarquables
Orangerie du Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75).
Du 7 au 18 septembre 2011,tous les jours de 11h à 19h. Entrée libre.
Vernissage le mercredi 7 septembre à 16 h 30.

Photos exhibition about remarkable trees in Paris 6th (75), by Georges Feterman.

Alain Delavie / Paris côté jardin