avr 162011
 

Semblables à des petites gueules de loup, ces fleurs annuelles (Linaria maroccana) gagnent à être davantage connues et cultivées, dans les jardins ou bien en pots ou en jardinières.

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana)

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana), photo Alain Delavie

La ressemblance avec les mufliers est saisissante et ces deux plantes appartiennent d’ailleurs à la même famille botanique (Scrophulariacées), mais les linaires du Maroc forment des épis de fleurs plus petites que celles des mufliers. Je les trouve beaucoup plus gracieuses, avec un air de fleurettes sauvages.

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana)

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana), photo Alain Delavie

Les variétés hybrides que l’on trouve en graines dans le commerce ont des grandes fleurs éperonnées portées par de longs épis dressés. Les coloris sont doux ou éclatants, variant du jaune au violet en passant par le rouge et le rose. La floraison est abondante.

Ces petites fleurs ont une végétation rapide. Semées directement en place au printemps, elles fleurissent dès la fin du printemps et en été. Elles apprécient une exposition ensoleillée et une terre légère, profonde, enrichie de terreau. Quand elle se plait, elle se ressème facilement et repousse chaque année dans le jardin, donnant une belle palette de coloris.

Une petite fleur, peu encombrante, très florifère et facile à cultiver à mieux connaître.

mar 272011
 

Fleuroselect a primé seulement deux nouveautés florales pour l’année 2011 : un pois de senteur à fleurs rouges (Lathyrus odoratus ‘Villa Roma Scarlet’) et un zinnia nain à fleurs doubles (Zinnia marylandica double Zahara Fire). Deux valeurs sûres à adopter en toute confiance pour fleurir votre jardin ou votre balcon.

Fleuroselect est une organisation internationale dont les activités recouvrent des essais, la protection et la promotion des nouvelles variétés de fleurs créées chaque année. Les médailles d’or récompensent des nouvelles variétés de fleurs qui dépassent de beaucoup celles qui existent déjà. Ces récompenses sont reconnues dans le monde entier comme des gages de qualité.

Lathyrus odoratus ‘Villa Roma Scarlet’
Ce petit pois de senteur éclatant est le premier de son espèce à remporter une médaille d’or Fleuroselect.

Pois de senteur nain à fleurs rouges : Lathyrus odoratus 'Villa Roma Scarlet'

Lathyrus odoratus 'Villa Roma Scarlet', photo Fleuroselect

Ce pois de senteur a gagné la médaille d’or en impressionnant les 20 membres du jury européen avec sa remarquable couleur vive, innovante, son attractivité globale, et son excellente performance au jardin. Fleurissant à profusion de juillet à septembre, cette belle obtention américaine écarlate sort de l’ordinaire dans la gamme des pois de senteur compacts.

Ce cultivar est destiné pour les potées, les vasques, les jardinières ou les suspensions et également en pleine terre. Il peut être semé à partir d’avril ou mai directement au jardin. Il n’a pas besoin de support et les fleurs sont abondantes de juillet à septembre. La touffe ne dépasse pas les 25 cm de hauteur.

Zinnia marylandica Double Zahara Fire
Ce nouveau cultivar prometteur a étonné les juges experts de Fleuroselect avec sa beauté, sa « résistance » aux maladies et son excellente performance au jardin.

Fleur annuelle : Zinnia marylandica Double Zahara Fire

Zinnia marylandica Double Zahara Fire, photo Fleuroselect

Cette variété de zinnia présente des grandes fleurs très doubles, rouge orange, vraiment parfaites. Elle ne dépasse pas 30 à 35 cm de hauteur.
Sa tolérance particulière aux maladies, comparé au Zinnia elegans, garantit une performance supérieure pour le jardinier.

Fleur annuelle : Zinnia marylandica Double Zahara Fire

Zinnia marylandica Double Zahara Fire, photo Fleuroselect

Zinnia marylandica Double Zahara Fire a été sélectionné pour une utilisation en masse dans les plantations d’espaces verts ou les jardins, à exposition très lumineuse et plutôt pour des climats chauds à tempérés. C’est « un must » en bordures et vasques.

Il sera disponible en pots de 10,5 cm pour les ventes aux jardiniers. Plantation tous les 20 à 25 cm, quand les températures sont suffisamment chaudes, en mai ou en juin.

mar 042011
 

Les bidens cultivés l’été dans les jardinières ou les suspensions avaient tous jusqu’à présent des petites fleurs étoilées jaune d’or. Cette année, une nouvelle variété, Bidens ferulifolia ‘Pirate’s Pearl’, est annoncée et proposée par plusieurs spécialistes de la vente par correspondance. La couleur blanche de la floraison de ce bidens devrait ravir tous ceux qui n’aimaient pas le ton jaune éclatant. Chic et discret à la fois, le blanc va avec tout !

Bidens à fleurs blanches : Bidens ferulifolia 'Pirate's Pearl'

Jardinière de Bidens ferulifolia 'Pirate's Pearl', photo Jacques Briant

Ce bidens est une plante vivace, mais habituellement cultivée en France comme une plante annuelle à la floraison estivale généreuse, d’autant plus abondante que l’été s’avance.

Bidens ferulifolia ‘Pirate’s Pearl’ a un joli feuillage finement denté, très élégant et léger. Ses fleurs ressemblent à de petites marguerites. Elles se présentent comme des petites étoiles blanches à centre doré. Les fleurs étoilées se succèdent du printemps jusqu’aux premières fortes gelées, avec une plus grande abondance en fin d’été. Fin août et début septembre, ce sont des cascades de petites étoiles qui recouvrent leur contenant.

Bidens à fleurs blanches : Bidens ferulifolia 'Pirate's Pearl'

Bidens ferulifolia 'Pirate's Pearl', photo Jardin Express

La plante est robuste, pratiquement sans entretien, si ce n’est des arrosages réguliers et quelques apports d’engrais pour géraniums au cours de l’été. Elle préfère toutefois une exposition ensoleillée et chaude, l’ombre diminuant fortement la floraison. Cette variété blanche, comme les autres bidens retombants à fleurs jaunes, est résistante au vent, une qualité précieuse pour les balcons et les terrasses très élevés.

Personnellement, j’aime beaucoup cette nouvelle variété, facile à marier car le blanc va vraiment avec tout. Et cette plante très facile à cultiver a aussi l’énorme avantage de fleurir toujours plus au fur et à mesure que la belle saison s’avance, alors qu’un grand nombre de fleurs annuelles ont plutôt tendance à se fatiguer en cours d’été et à devenir moins florifère en septembre.

En vente chez :
Hortiflor
Jardin Express
Jacques Briant
Plantes-et-Jardins

 

fév 272011
 

Jardin Express a créé une collection de fleurs d’été en hommage au prénom de Marie avec deux pétunias doubles Tumbelina ‘Catherina’ et ‘Victoria’, une pointe de blanc avec le géranium lierre ‘Ville de Dresden’ et se faufilant l’or du feuillage de l’hélichrysum lanatum ‘Gold’.

Jardinière de fleurs d'été, création Jardin Express

Collection de fleurs d'été Marie, photo Jardin Express

Chaque printemps et été, Jardin Express imagine et teste des associations de fleurs et de couleurs pour ne vous réserver que les meilleures. Elles sont faciles à réussir et donc parfaites pour vos suspensions, balcons, fenêtres et terrasses.

La collection Marie comprend 12 jeunes plants livrés avec un plan de plantation, à installer directement dans de grandes suspensions, des jardinières, des Balconnellas, des Wanderellas, des colonnes florales ou des corbeilles fleuries.

À placer sur un rebord de fenêtre ou une balustrade de balcon plutôt bien ensoleillés.

Collection Marie
19,90 € la collection + frais de port.

Jardin Express
Bouvincourt – BP 90131
80203 Péronne cedex
Tél : 03 22 85 77 42.
www.jardinexpress.com

jan 282011
 

Les soucis, c’est à longueur d’année me direz-vous ! Oui peut-être, mais pas les fleurs de soucis, du souci, de la fleur que les botanistes appellent Calendula… Et pourtant, au coeur d’un petit jardin partagé parisien endormi par le froid hivernal, un pied donne encore quelques marguerites ensoleillées, d’un bel orange qui fait chaud au coeur.

Fleur en hiver dans un jardin parisien

Petit pied de souci encore fleuri dans le jardin partagé Le poireau agile, jardin Villemin, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

La fleur mérite bien son ancien nom de faux safran, non ?
Quelle idée d’avoir baptisé cette plante fleurie du triste nom de souci… Mais en fait l’appellation de souci dérive du latin « solsequi », qui indique que la fleur suit le parcours du soleil dans le ciel pendant toute la matinée et jusqu’au début de l’après-midi, quand le capitule se referme. Capitule qui se referme aussi quand le mauvais temps arrive.

Facile à cultiver, très florifère, robuste à toutes épreuves, cette petite fleur de la famille des Astéracées se cultive le plus souvent comme une plante annuelle, mais les touffes résistent souvent aux hivers et vivent quelques années. Des semis spontanés ne sont pas rares.

Il paraît même que planter des soucis entre les rangs de poireaux éloigne les vers ou les chenilles. Semés entre les pieds de tomates, les soucis repousseraient le ver de la tomate.

Avec les soucis, y’a pas de soucis !

déc 032010
 

Les fortes gelées ont accéléré la fin de mes fleurs annuelles qui continuaient à fleurir sur mon balcon cet automne du fait d’un temps très doux. La belle touffe de bégonia ‘Dragon Wing’ est… cuite !

Les dégâts du gel sur les potées au balcon

Grosse potée d'euphorbe 'Tasmanian Tiger', Hibiscus 'Fire Ball' et bégonia 'Dragon Wing' gelé sur mon balcon, décembre 2010, photo Alain Delavie

Une belle salade cuite jusqu’au trognon ! Quand les températures vont remonter suffisamment, je pourrai planter les plantes vivaces achetées lors des dernières grandes fêtes des plantes franciliennes et qui attendaient que la place se libère.

D’un seul coup, mon balcon s’est sérieusement vidé. Les dernières fleurs ont disparu, les feuilles caduques se sont ratatinées et ont fini de tomber. Et les plantes vivaces ont un air pitoyable, leurs feuilles retombant contre les tiges sous l’effet du froid. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, car elles retrouveront leur aspect normal dès que les basses températures cesseront et que la douceur s’installera. Il faudra juste veiller alors à bien arroser les mottes desséchées par le gel.