mar 142010
 

Lors d’une virée dans quelques grandes jardineries de la région parisienne, je suis tombé sur ce très curieux pépéromia : Peperomia Happy Bean ‘Amigo Greensplit’.

Plante d'intérieur succulente

Peperomia Happy Bean 'Amigo Greensplit', mars 2010, photo Alain Delavie

Le port très compact des rosettes de feuilles et les limbes foliaires pliés en deux pour former comme une gousse de haricot ouverte donne un aspect des plus surprenants à cette petite espèce de pépéromia. Avis aux amateurs de petites plantes succulentes !

Plante d'intérieur succulente

Peperomia Happy Bean 'Amigo Greensplit', mars 2010, photo Alain Delavie

Le revers vert plus clair des feuilles contraste avec le coeur vert plus foncé. On dirait presque que la plante est panachée.

Peu d’informations sont disponibles sur ce petit pépéromia, mais compte tenu de son aspect très succulent, je suppose qu’il exige un emplacement très clair dans un intérieur et que les arrosages doivent être modéré, en laissant la terre du pot sécher entre deux apports d’eau. Une jolie petite plante grasse d’intérieur !

fév 142010
 

Les petits pots d’hoyas-coeurs sont des cadeaux bon marché pour la Saint-Valentin, mais aussi pour les collectionneurs de ces plantes succulentes trop rares dans le commerce. Cherchez bien et vous trouverez peut être ces trois variétés, qui diffèrent par la couleur des feuilles.

Cadeau de Saint-Valentin

Boutures de feuilles d'Hoya kerrii et de ses variétés panachées, photo Alain Delavie

Car ces petits coeurs sont en fait des boutures de feuilles d’une espèce particulière d’hoya, Hoya kerrii, piquées dans de la tourbe. Quand les potées ne sont pas placées dans un endroit chauffé et très lumineux, voire un peu ensoleillé le matin, les feuilles peuvent rester telles quelles très longtemps, pendant des mois. Mais dans de bonnes conditions de culture, les boutures finissent par donner des nouvelles pousses, de grandes lianes à palisser ou à laisser retomber. Mais il ne faut pas être pressé…

Si vous n’en trouvez pas près de chez vous, il y en a chez Tropicaflore.

En attendant, je vous souhaite une très belle et douce Saint-Valentin, avec beaucoup d’amour autour de vous !

nov 052009
 

Souvent vendu sans aucune identification ou sous l’appellation erronée de Peperomia verdeliana, cette petite espèce à feuilles rondes est en fait un Peperomia prostrata. Qu’importe, je l’adore !

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Peperomia prostrata (= P. verdeliana), photo Alain Delavie

Ce petit pépéromia a un port rampant ou retombant, avec des tiges teintées de rouge et des feuilles en forme de coeur vertes avec des marbrures marron. Quand il se plaît, il pousse assez vite et forme un tapis dense. Il apprécie la proximité d’une fenêtre sans soleil direct et une forte hygrométrie. En terrarium, il prospère au point de se montrer vite très envahissant, mais fort joli. Les tiges s’enracinent au niveau de chaque noeud, ce qui facilite la prolifération de la plante.
Cette espèce fleurit comme les autres pépéromias, en donnant des petites queues de rat très fines. Amusant !

août 282009
 

J’ai un gros pied de rhipsalis que j’avais acheté en pleine floraison au printemps dernier et qui me donne maintenant de superbes baies roses. Comme des groseilles !

Le séjour à l’extérieur semble plaire à cette espèce peu exigeante en soleil. Les baies grossissent à vue d’oeil, des nouvelles pousses pointent un peu partout sur les tiges les plus anciennes.

C’est un anonyme. Je l’ai acheté sans aucune étiquette et je ne sais toujours pas son petit nom botanique. Quelqu’un a-t-il une idée de son identification ?

août 152009
 

Nouvelle variété d’haworthia trouvée dans le superbe Jardiland de Cap-Malo (La Mézière, près de Rennes, 35), aux fines feuilles vert foncé striées de grosses bandes blanc pur très lumineuses.
La plante se repère de loin, même dans les rayons toujours immenses et chargés de plantes d’une jardinerie. Les marques blanches sont très lumineuses, plus que toutes autres espèces ou variétés d’haworthia.C’est une plante grasse qui ne demande pas le plein soleil, au contraire, plutôt la mi-ombre ou l’ombre très claire. Il faut quand même beaucoup de lumière, notamment en hiver quand on le rentre dans l’appartement. Arrosages très restreint, petites dimensions… Une plante facile à vivre, une de plus !

Si vous aimez les haworthias, un site de référence à consulter : www.haworthia.com

juil 262009
 

Lors de ma visite à la boutique des plantes dépolluantes, Green Factory, j’ai craqué pour un petit sansevieria, présenté dans un pot design : Sansevieria canaliculata ‘Dwarf’.

Enfin, je suppose qu’il s’agit de cette espèce, car elle n’était pas identifiée, comme la plupart des sansevierias que l’on trouve dans le commerce. Les feuilles fines sont pointues, arrondies avec une dépression d’un côté. Taille miniature pour le moment, mais cela ne veut rien dire, car on trouve tellement de plante nanifiée ou proposée à un stade juvénile… Mais quand bien même il pousserait, je lui trouve un air sympathique !Couleur vert clair pour les nouvelles pousses, vert foncé marbré de vert plus foncé pour les feuilles plus agées. Son faible encombrement actuel permet de le placer un peu partout, sur un coin d’étagère, près de l’ordinateur (les cactées et autres plantes grasses sont réputées bénéfiques pour atténuer les ondes électromagnétiques qui se dégagent de cet appareil ou de la télévision), un rebord de fenêtre…
Et une plante de plus dans l’appartement ;-)))