avr 172015
 

Potée de Cypripedium 'Macra White' avec des boutons floraux sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Il y a quelques semaines , quand j’ai acheté la petite potée de Cypripedium ‘Macra White’ (Garden Orchid) dans la jardinerie Truffaut d’Ivry-sur-Seine, elle ne comportait que deux petites pousses qui sortaient à peine du substrat. Sceptique sur la réussite de la culture de cette orchidée vivace et rustique, j’ai eu la surprise de la voir pousser à vue d’oeil et la voici déjà avec de gros boutons floraux.

Potée de Cypripedium 'Macra White' avec un gros bouton floral sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Je n’ai même pas eu le temps de la transplanter pour l’installer à sa place définitive que je n’ai pas encore déterminée pour tout dire. Cela devient urgent si je ne veux pas perturber la floraison qui s’annonce prochaine.

À suivre !

avr 142015
 

Euphorbia 'Blackbird', Pépinière Sandrine et Thierry Delabroye, Fête des plantes printemps, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)
Cette belle euphorbe attire le regard par son jeune feuillage pourpre très foncé devenant encore plus sombre en situation ensoleillée. Au cours de la belle saison, le feuillage devient peu à peu vert bronze. En hiver, il prend parfois des teintes plus rougeâtres.

Euphorbia 'Blackbird', Pépinière Sandrine et Thierry Delabroye, Fête des plantes printemps, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)
L’euphorbe ‘Blackbird’ est une mutation de l’euphorbe Redwing ‘Charam’ dont elle a gardé le port compact en boule.

Euphorbia 'Blackbird', Pépinière Sandrine et Thierry Delabroye, Fête des plantes printemps, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)
La floraison s’épanouit de mars à mai. Les bractées se teintent de rouge, d’orangé, de jaune et de vert sur des tiges rouge pourpre. Cette variété est très florifère.

Euphorbia 'Blackbird', Pépinière Sandrine et Thierry Delabroye, Fête des plantes printemps, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)
Hauteur environ 40 cm. Prévoir 5 plantes pour une surface de 1 m2.

avr 122015
 

Helleborus 'Silver Shadow', Meers Vaste Plantenkwekerij, Fête des plantes printemps, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)
L’assortiment d’hellébores était très varié à la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard (Essonne) qui se déroule encore aujourd’hui dimanche toute la journée. À fleurs simples, semi doubles ou très doubles, avec des calices penchés vers le sol ou dressés, il n’y avait que l’embarras du choix pour les amateurs. Je n’ai pas craqué, mais j’ai beaucoup aimé la variété ‘Silver Shadow’, au superbe feuillage argenté veiné de pourpre.

Helleborus 'Silver Shadow', Meers Vaste Plantenkwekerij, Fête des plantes printemps, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)La floraison plutôt longue des hellébores qui n’en finissent pas de faner tout en changeant de couleurs laisse quand même des massifs ou des jardinières verts une bonne partie de l’année avec un feuillage qui n’a rien d’extraordinaire pour la plupart des variétés. Sur un balcon, une terrasse ou dans un petit jardin de ville, ce nouveau cultivar attire l’oeil sans floraison et reste décoratif toute l’année. Très intéressant !

Cet hellébore était proposé par la pépinière belge Meers Vaste Plantenkwekerij (Bloemendaalstraat 21, 3740 Bilzen, Belgique)
www.meersvpk.be

avr 072015
 

Begonia chuyunshanensis, Bégoniacées, sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Début mars, je vous parlais de mon pied de Begonia chuyunshanensis qui avait passé son premier hiver sur mon balcon sans perdre son feuillage, avec la protection d’un voile d’hivernage quand même. En dégageant sa jardinière hier, j’ai remarqué de nombreuses pousses qui sortent de terre à la base des tiges du bégonia.

Nouvelles pousses de mon Begonia chuyunshanensis, Bégoniacées, sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Le printemps frais n’est décidément pas un handicap pour ce bégonia robuste qui montre déjà les premiers signes d’une reprise de végétation alors que mes Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ et mon Hibiscus coccineus sont toujours endormis.

Nouvelles pousses de mon Begonia chuyunshanensis, Bégoniacées, sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Et il y a de nombreuses pousses tout autour de la touffe. Je n’ai pas encore apporté du compost et des engrais organiques dans cette jardinière très plantée. Mais il va falloir que je le fasse sans trop tarder, car le retour de la douceur devrait encore accentuer la repousse.

mar 142015
 

Iris unguicularis dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Le microclimat parisien permet à ce bel iris de s’épanouir en plein hiver et de prodiguer une belle floraison. Une chance pour ceux qui vont se promener dans l’école de botanique du Jardin des Plantes de Paris en ce moment.

Iris unguicularis dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Le feuillage persistant et fin forme une large touffe dans laquelle apparaissent les fleurs violettes légèrement parfumées. Joli spectacle au coeur de l’hiver !

Iris unguicularis dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
À installer en plein soleil dans un endroit chaud et abrité, avec un sol très bien drainé.

mar 122015
 

Bergénia à feuillage pourpre, parc Gustave Eiffel, Levallois (92)
La couleur des feuilles de ce petit pied de bergénia photographié dans le parc Gustave Eiffel à Levallois (Hauts-de-Seine) il y a quelques jours est d’une intensité exceptionnelle alors même que l’hiver n’a pas été particulièrement froid. Plus une seule trace de vert, uniquement du rouge et du bronze tirant sur le pourpre.

Bergénia à feuillage pourpre, parc Gustave Eiffel, Levallois (92)
Je vous ai déjà présenté des bergénias empourprés par le froid hivernal, mais celui-ci a vraiment un coloris incroyable ! À suivre au cours du printemps et de l’été pour voir comment évolue cette coloration intense où le vert n’apparaît plus…