fév 142014
 

Sarcoccocca confusa en fleur sur mon balcon, Paris 19e (75)
La floraison de ce petit arbuste au feuillage luisant comme celui du buis n’a rien de spectaculaire. Elle est même plutôt discrète, mais son parfum puissant et capiteux la trahit et surprend le passant par son intensité.

Chaque année j’attends ce moment sur mon balcon endormi. Avec un rayon de soleil, Sarcococca confusa embaume et parfume de puissantes effluves mon petit jardin parisien entre ciel et terre. Un régal dont je ne me passerai plus !

fév 092014
 

Primevères dans la Jardinerie Botanic à Suresnes, Hauts-de-Seine
Avec les potées de bulbes forcés et celles de primevères, les étals des jardineries prennent des airs printaniers qui font plaisir à voir. Et s’il n’y avait ces tempêtes à répétition, le temps doux inciterait à jardiner comme si l’hiver était fini…

Primevères dans la Jardinerie Botanic à Suresnes, Hauts-de-Seine Continue reading »

fév 092014
 

Howeara Red 1 brin mini, orchidée miniature, plante d'intérieur, Suresnes (92)
En passant à une des caisses de la jardinerie Botanic de Suresnes (92), je me suis laissé tenter par cette mini orchidée proposée pour la somme pas si modique que cela de 6,90€. Mais ce bout de plante avec déjà une belle hampe de petites fleurs d’un rouge velouté intense m’a ôté toute réticence. Sans savoir si cette orchidée est facile ou non à cultiver, je suis reparti avec.

Howeara Red 1 brin mini, orchidée miniature, plante d'intérieur, Suresnes (92)
Compte tenu de la taille minuscule de cette potée, il ne m’a pas été difficile de lui trouver une place avec suffisamment de lumière près d’une de mes grandes baies vitrées. Et surtout à portée du regard pour ne jamais la laisser mourir de soif, car le pot est tellement petit que le substrat devrait sécher en quelques jours à peine. La surveillance s’impose !

Howeara : je n’avais jamais entendu parler de ce genre d’orchidée. Il s’agit en fait d’un hybride obtenu à partir de trois autres genres (Oncidium, Leochilus et Rodriguezia). Le résultat donne une orchidée qui reste petite, avec une longue floraison qui peut durer de cinq à neuf semaines. Et quand elle se plait, cette variété peut refleurir deux ou trois fois par an paraît-il. Ce petit bijou serait donc facile à cultiver. L’avenir me le dira…

fév 072014
 

Philodendron 'Piccolo' (Raphidophora tetrasperma), Aracées, Paris 19e (75)
Depuis que j’ai découvert ce philodendron (qui n’en est d’ailleurs pas un malgré son nom commercial) il y a trois ans maintenant, je ne m’en lasse pas. Non seulement la plante est élégante, mais elle se montre d’une grande facilité de culture et d’une robustesse remarquable. Une excellente plante d’intérieur, une vraie plante d’appartement ! Aussi quand j’ai revu dernièrement des petites potées de ce philo chez Truffaut Paris, j’en ai acheté un deuxième pied pour l’installer dans une autre pièce de mon appartement. Quand on aime, on ne compte pas !

Philodendron 'Piccolo' (Raphidophora tetrasperma), Aracées, Paris 19e (75)
Trois années de culture séparent ces deux potées. J’aurai pu faire des boutures ou des marcottes sur mon premier pied qui a pris une belle ampleur, mais je préfère le laisser pousser comme bon lui semble, sa croissance régulière restant toutefois très raisonnable. Rien à voir avec le gros philo (Monstera deliciosa) qui devient vite… énorme !

Avec le zamioculcas (une autre Aracée), c’est certainement une des plantes d’intérieur les plus résistantes. Et parfaite pour les petits intérieurs. Une valeur sûre !!!

fév 072014
 

Cactus de Noël en fleur, Paris 19e (75)
Les potées fleuries de cactus de Noël se sont faites rares dans les jardineries et chez les fleuristes parisiens cet automne et cet hiver. Et l’offre en coloris a été encore plus réduite. Mais en passant il y a quelques jours chez le fleuriste le plus proche de chez moi, j’ai découvert dans un coin de la boutique tout un lot de potées en boutons. J’ai craqué pour ce mélange lumineux de rose indien et de blanc nacré.

Pour un cactus de Noël, la floraison est plutôt tardive, mais en fait c’est assez fréquent avec cette espèce qui fleurit sporadiquement toute l’année et davantage quand les jours sont courts. Les fleurs commencent à s’ouvrir et sont plutôt grandes, les tiges n’étant pourtant pas encore très développées. L’aspect vigoureux des pousses m’a incité à faire l’acquisition de deux nouveaux cactus de Noël (j’en ai déjà deux). L’autre potée commence à peine à s’épanouir, avec de très grandes fleurs orange foncé.

Un achat très raisonnable : 5,90 euros la potée.

fév 012014
 

Potée de Calathea au feuillage redressé pendant la nuit, Paris 19e (75)
Quand la nuit tombe, mon pied de Calathea redresse ses larges feuilles et les rapproche les unes des autres comme si elles voulaient se serrer les unes contre les autres. Quand le jour se lève, le feuillage reprend sa position épanoui, les feuilles étant plus à l’horizontale. Ce mouvement quotidien est d’autant plus spectaculaire que c’est la seule de mes plantes d’intérieur à bouger ainsi.

Ci-dessus, Calathea de nuit.
Ci-dessous, Calathea de jour.

Calathea avec le feuillage étalé pendant la journée, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Une plante agitée, c’est bien suffisant. Je n’ose imaginer toutes mes plantes bougeant régulièrement…