mai 162013
 

Bégonia Papaya (Begonia sutherlandii) sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

J’adore ce petit bégonia aux fleurs orange vif et au tiges et pétioles d’un rouge soutenu. Mais je le perds tout le temps pendant l’hiver et je dois le racheter au printemps, quand j’arrive à le trouver. Par chance, cette année, j’ai pu facilement m’en procurer dans Paris.

Bégonia Papaya (Begonia sutherlandii) sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Ce bégonia est vendu sous le nom de Papaya, mais en fait il s’agit du Begonia sutherlandii, une espèce botanique originaire d’Afrique du Sud. Je l’ai installé dans un pot Corsica Flower Bridge, dans le coin le plus ensoleillé de mon balcon. Assez frileux et délicat, ce bégonia apprécie quelques heures de soleil par jour qui l’aide à fleurir davantage. Pour l’instant, il semble plutôt bien résister au printemps parisien frisquet.

mai 152013
 

Potée de Tiarella 'Appalachian Trail' en pleine floraison sur mon balcon, Paris 19e (75)

Le pied de Tiarella ‘Appalachian Trail’ que je n’ai pas protégé l’hiver dernier a manifestement dépéri. Mais le second bien camouflé pendant les grands froids est reparti très vite et me gratifie d’une superbe floraison en épis plutôt généreuse compte tenu du jeune âge de la plante.

Potée de Tiarella 'Appalachian Trail' en pleine floraison sur mon balcon, Paris 19e (75)

J’espère bien trouver quelques autres variétés de Tiarella et Heucherella lors des prochaines Journées des Plantes de Courson. Notamment Tiarella ‘Happy Trails’ et ‘Heucherella ‘Yellowstone Falls’ que j’ai perdus aussi. Même si leur rusticité est médiocre, ce sont quand même des bonnes plantes pour les potées et un balcon ombragé, avec un feuillage aussi décoratif que la floraison.

mai 112013
 

Pot de basilic, photo © jamesh77 - Fotolia.com

Si vous achetez un pot de basilic à grandes feuilles comme celui en photo ci-dessus, sachez que vous pouvez immédiatement le multiplier pour obtenir plusieurs plants qui produiront tout au long de l’été.

La première chose à faire, c’est de dépoter ce basilic et de séparer tous les brins sortant du substrat, en faisant attention que chaque pousse garde ses racines. Le conteneur qui vous a été vendu contient souvent un grand nombre de plants semés serrés dans le godet et vendus tels quels. Chaque plant rempoté séparément donnera une belle touffe en quelques semaines alors que si vous les laissez serrés les uns contre les autres, ils auront beaucoup de mal à s’étoffer et ils fileront en donnant moins de belles feuilles parfumées.Si par malheur vous cassez une tige en cherchant à séparer les plants, ne la jetez pas. Faites en une bouture en l’installant dans un verre d’eau. Vous la placerez au chaud dans la maison, derrière une fenêtre ensoleillée.

Vous pouvez aussi prélever des boutures sur ces jeunes plants en coupant au-dessus des feuilles les plus basses. D’un plant d’une tige, vous en aurez deux tout de suite. Les boutures reprennent très vite simplement en les installant dans un verre d’eau, au chaud derrière une fenêtre bien ensoleillée. Et le plant taillé redonnera très vite des nouvelles pousses à l’aisselle des feuilles.

mai 112013
 

Pot de plants de ciboulette, photo © line-of-sight - Fotolia.com

Si vous achetez un pot de plants de ciboulette dans une jardinerie ou chez votre fleuriste pour le mettre sur votre balcon ou pour le repiquer dans votre potager, sachez que pour le prix de cette potée, vous pouvez obtenir immédiatement de nombreux plants de cette plante aromatique. Tout simplement en divisant la touffe, pratiquement chaque brin étant un pied qui ne demande qu’à s’étoffer très vite.

Vous dépotez la ciboulette achetée en godet ou dans un petit conteneur (en général d’une contenance de 1 ou 3 litres). Et vous éclatez délicatement la touffe pour séparer tous les brins de ciboulette, en isolant chacun des petits renflements à la base des brins de feuilles vertes. Avec quelques racines bien sûr. Il suffit ensuite de repiquer chacun de ces jeunes plants dans un godet pour les faire grossir ou dans une jardinière, ou directement en pleine terre en ligne dans le potager. Et d’un seul pot, vous pouvez vous retrouver avec un rang entier de ciboulette, surtout si vous avez acheté un conteneur d’un ou trois litres, comme sur la photo ci-dessus. Vous devrez attendre quelques semaines avant de récolter vos premiers brins de ciboulette du jardin, mais vous en aurez ensuite en plus grande quantité, sans débourser davantage.

mai 082013
 

Phalaenopsis, Orchidacées, plante d'intérieur, Paris 18e (75)

Mon phalaenopsis aux racines démesurément longues a aussi des fleurs magnifiques, larges papillons presque entièrement blancs. En deux années, c’est la troisième hampe florale portée par cette orchidée vraiment généreuse et facile à cultiver.

Phalaenopsis, Orchidacées, plante d'intérieur, Paris 18e (75)

Continue reading »

mai 062013
 

Suspension d'hortensia forcé, Marché aux fleurs, quai de la Corse, Place Louis Lépine, Paris 4ème (75)

Les potées fleuries d’hortensia forcé (Hydrangea macrophylla) sont fréquemment proposées, d’autant plus que l’on s’approche de la fête des mères. Mais je n’avais pas encore vu ces arbustes présentés en suspension. Il y en avait chez plusieurs marchands du Marché aux fleurs de l’Île de la Cité (Paris 4e) samedi dernier. En bleu, en rose…

Suspension d'hortensia forcé, Marché aux fleurs, quai de la Corse, Place Louis Lépine, Paris 4ème (75)

Une belle prouesse horticole compte tenu du nombre impressionnant de boules de fleurs, mais le port ne doit pas être facile à conserver d’une année sur l’autre. Et il ne faut pas oublier les arrosages.