fév 222012
 

Potées de lis forcés, fleurs du mois de février 2012

Une autre belle fleur proposée à contre-saison ! En ce moment, les étals des fleuristes présentent des potées superbes de lis forcés, couvertes d’énormes fleurs. Ces bulbes à floraison estivale arrivent donc avec six mois d’avance et sont destinées à la décoration des intérieurs.

Les potées que j’ai pu apercevoir sont vraiment très belles, avec des fleurs plutôt spectaculaires et surtout très nombreuses.
Mais c’est un peu la même chose qu’avec les petites campanules, ce ne sont ni des plantes d’intérieur, ni des plantes à laisser dehors quand il gèle.
Dans une véranda, une serre ou une pièce très claire peu chauffée, pas de problème, la potée devrait continuer à s’épanouir à la condition d’arroser dès que le substrat sèche en surface.
Dans un appartement chauffé à 18°C ou plus, la floraison durera comme celle d’un bouquet de fleurs coupées, surtout si vous achetez une potée déjà très épanouie. Mais quand les dernières fleurs sont fanées, il faut les couper (juste au-dessus des feuilles) et installer la potée dans un endroit plus frais, surtout pas froid, pour que les pieds de lis puissent accumuler des réserves et regonfler leurs bulbes. Tant que le feuillage reste bien vert, faites des apports réguliers d’engrais pour plantes à bulbes (tous les 15 jours ou 3 semaines). Par contre n’espérez pas une seconde floraison l’été prochain avec ces potées forcées achetées en plein février…

fév 202012
 

Paniers fleuris remplis de campanules des Carpathes forcées

Comme les chrysanthèmes, les petites campanules font désormais la devanture des fleuristes et des rayons des jardineries tout au long de l’année, du coeur de l’hiver jusqu’en été, et de l’automne jusqu’aux beaux jours du printemps, période normale pour la floraison de la plupart des espèces et variétés proposées. Du 1er janvier au 31 décembre, la campanule est servie !

Ces petites plantes vivaces plus ou moins rustiques selon les espèces forment des petites potées charmantes, couvertes de petites clochettes ou de grosses fleurs étoilées, le plus souvent bleues, violettes ou blanches, parfois roses. J’en parlais déjà l’an dernier à peu près à la même époque (les mini campanules fleurissent à longueur d’année), mais visiblement le phénomène se confirme, il doit y avoir beaucoup d’acheteurs pour ces fleurettes ô combien printanières.

En plein hiver, je suis plutôt sceptique sur la réussite des potées forcées arrivées dans un appartement chauffé ou sur un balcon exposé aux gelées…
Dans quelques semaines, ce seront d’excellentes plantes pour donner un air printanier à un petit rebord de fenêtre, un balcon ou un jardinet ensoleillés. À marier alors avec des petits narcisses forcés, des muscaris, des primevères, des pavots nudicaules et bien d’autres fleurettes vivaces ou bisannuelles.

fév 192012
 

Pour vous évitez un changement de pot toujours fastidieux dans un appartement, vous pouvez avoir recours une ou deux fois par an au surfaçage. Cette technique simple remplace aussi le rempotage devenu trop difficile voire impossible pour les potées trop volumineuses et trop lourdes pour être déplacées.

Cette opération consiste à changer une petite partie du substrat, seulement la couche la plus superficielle, et à la remplacer par un terreau nouveau ou un mélange enrichi en substances nutritives. Il faut opérer de préférence à la fin de l’hiver ou éventuellement au début de l’été. Les activités de jardinage à l’extérieur étant encore limitées, autant en profiter pour s’occuper maintenant de ses plantes d’intérieur.

Comment faire ?
Avec une petite griffe, grattez la surface du vieux substrat pour l’ameublir sur quelques centimètres. N’ayez pas peur de griffer les petites racines, mais prenez garde à ne pas abîmer les rhizomes et les grosses racines charnues. Ensuite, éliminez la terre usagée pour dégager le haut du pot sur quelques centimètres de profondeur.
Remplacez le vieux substrat par un terreau du commerce ou un mélange plus riche en substances nutritives. Vous pouvez y incorporer un engrais à diffusion lente, très concentré en azote s’il s’agit d’une plante à feuillage décoratif, ou riche en phosphore et potassium pour une plante à fleurs.
Vous devez rajouter assez de substrat pour atteindre le niveau initial de la motte. Tassez légèrement en surface avec les mains. Terminez en arrosant par dessus pour permettre au terreau de se tasser et aux éléments nutritifs de diffuser dans toute la motte.

Lorsque vous surfacez une plante à feuillage décoratif (beaucarnéa, dracaéna, ficus, etc.), ajoutez du sang desséché et de la corne torréfiée dans le nouveau terreau. Pour les plantes fleuries comme les bégonias, les cactus de Noël, les clivias, les impatiens, les jacobinias, les saintpaulias et les ruellias, ajoutez quelques cuillérées d’un engrais organique pour tomates. Effet garanti !

fév 182012
 

Potée de jacinthe forcée à fleurs jaunes

Ma potée de jacinthes forcées a vite poussé démesurément en tous sens, nécessitant une installation en hauteur pour pouvoir admirer les belles grappes de fleurs jaune vanille, une couleur moins fréquente que le rose ou le bleu.

Potée de jacinthe forcée à fleurs jaunes

Très belle floraison opulente à souhait, sans oublier le parfum puissant et frais qui envahit la pièce. Un petit air de printemps entre dans l’appartement.

fév 082012
 

Grosses potées d'épicactus, La Galerie Végétale, rue des Vinaigriers, Paris 10e (75), 7 février 2012, photo Alain Delavie

L’hiver est une période difficile pour les cactus, qui ne supportent ni les gelées, ni les intérieurs surchauffés et sombres. Si les espèces les plus robustes arrivent à survivre à un hivernage dans un garage, il n’en est pas de même avec les magnifiques cactus orchidées ou épicactus qui se montrent plus délicats, très sensibles aussi bien à un excès d’arrosage qu’à un manque d’eau trop prolongé.

L’idéal serait de pouvoir maintenir ces cactus dans une véranda ou une serre peu chauffée, avec une température comprise entre 5 et 15 °C.
Ces plantes succulentes ont besoin d’une période de repos hivernal marqué avec des températures nettement plus fraîches et des arrosages très espacés, mais ils ne supportent pas la moindre petite gelée et le dessèchement extrême de leur substrat. Un arrosage toutes les trois semaines ou une fois par mois en hiver est nécessaire, sous réserve d’abriter le cactus dans une pièce bien claire et avec une température pas trop basse. Après un apport d’eau, le substrat doit ressuyer rapidement, l’eau ne doit jamais stagner dans une soucoupe.

Les belles potées d’épicactus que j’ai photographiées sont proposées par La Galerie Végétale, rue des Vinaigriers, Paris 10e (75). Ce n’est pas fréquent de trouver d’aussi belles potées, aussi bien développées. Avis aux amateurs !

fév 082012
 

Cache-pot Green Pillow (création Alexis Tricoire, Agence Art Terre), Galerie Végétale, rue des Vinaigriers, Paris 10e (75)

Une fois gonflé, ce surprenant cache-pot devient un coussin pour plantes. À poser sur un canapé ou au sol, il est étanche et peut même flotter dans un bassin ou une piscine.

Ce cache-pot d’un genre nouveau baptisé Green Pillow est une création du designer scénographe Alexis Tricoire, éditée par l’agence d’écodesign Art Terre. La petite mise en scène que j’ai photographiée était présentée à la Galerie Végétale, rue des Vinaigriers, Paris 10e (75).

Green Pillow est réalisé en Pévétex® (PVC textile recyclé).
Dimensions :  Longueur 40 cm x largeur 40 cm x Hauteur 12 cm.
Coloris noir.
Pour une petite potée de diamètre 13 cm au maximum.

La Galerie Végétale
29 rue des Vinaigriers,
75010 Paris.
Tél.: 09 54 32 19 68.
lagalerievegetale@gmail.com
Ouverte du mardi au samedi de 10h à 14h et de 15h à 19h30.