avr 242014
 

Grosse potée de Liriope muscari 'Monroe White' et Saponaria officinalis 'Alba Plena' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
L’année dernière au printemps, j’avais installé un godet de saponaire blanche (Saponaria officinalis ‘Alba Plena’) et deux pieds de liriopes (Liriope muscari ‘Monroe White’) ensemble dans une grosse potée. Deux plantes vivaces robustes à floraison blanche. Mais la saponaire se montre beaucoup trop envahissante. Elle a gagné tout le pot (pourtant large) et sort parmi les touffes de liriopes. J’ai été obligé hier de tout dépoter et de séparer les deux plantes.

Pris dans la ferveur du jardinage et avec de la terre jusqu’aux coudes (et plein le balcon !), je n’ai pas fait de photo. Pourtant au dépotage, le réseau de rhizomes de la saponaire était impressionnant, tapissant complètement le pourtour du pot. J’ai été obligé d’extirper les touffes de liriopes et de les diviser pour être sûr de ne pas laisser un seul fragment de racine de saponaire parmi celles des liriopes, ces dernières étant désormais replantées dans le gros pot hors de prix que je vous ai montré il y a peu.

Je savais la saponaire traçante et envahissante, mais cela s’est confirmé, même pour la variété à fleurs doubles blanches. Comme le liseron du Japon, c’est une plante à ne pas mettre en pleine terre n’importe où, sinon gare à la prolifération et à l’invasion. Et en pot ou jardinière, il est plus que conseillé de la laisser toute seule.

avr 142014
 

Grand pot design Pure round high Ehlo sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Je remplace peu à peu les pots et les jardinières de mon balcon, certains ayant plus de dix ans d’âge, ce qui est beaucoup pour des contenants en résine synthétique. Mais je le fais surtout au fur et à mesure des exigences des plantes, les vivaces ayant vite besoin d’une division après quelques années de culture. J’ai donc fait l’acquisition d’un grand pot design Ehlo couleur gris anthracite. Joli contenant, mais prix astronomique !

71 € pour ce pot de 44 cm de diamètre et 55 cm de hauteur (contenance de 55 litres). Un beau pot, soit disant résistant aux chocs, aux UV, au gel et aux grandes variations de température. J’aime beaucoup cette marque qui ne m’a donné que satisfaction. Mais je trouve le prix décidément très (trop) élevé. Heureusement que je ne refais pas tout mon balcon avec ce modèle de pot parce qu’il m’en faudrait au minimum 18 (sic !). Bonjour la note !

J’ai pourtant fait plusieurs magasins pour essayer de trouver un modèle équivalent, mais dans une autre marque moins chère. Seulement voila, avec le printemps très précoce, la saison jardinière est déjà bien avancée et les rayons de pots et jardinières se sont beaucoup vidés. Et bien sûr les moins chers sont partis plus vite. Et les dimensions qui m’intéressent ont aussi été dévalisées.

Heureusement, pour cette année j’ai fini mes achats, les autres potées achetées étaient plus petites donc beaucoup moins chères. Ceci étant, avec le nombre et le terreau renouvelé, la note devient vite très salée. Je comprends mieux pourquoi le jardinage sur balcon ne se développe pas plus. C’est du luxe !

avr 072014
 

Suspension de bégonia tubéreux Waterfall sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Hier, j’ai trouvé ce plant de bégonia tubéreux dans la jardinerie Truffaut d’Ivry-sur-Seine (94). Je l’ai installé en hauteur dans une suspension en demi lune pour pouvoir mieux admirer les grandes fleurs simples orange vif.

Suspension de bégonia tubéreux Waterfall sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
J’espère qu’il poussera comme mes deux autres bégonias (Begonia sutherlandii et B. ‘Bonfire’) qui ont bien passé l’hiver dehors et repartent de plus belle.
Le bégonia Waterfall ‘Encanto Orange’ a des fleurs beaucoup plus grandes que celles du bégonia ‘Bonfire’. Les feuilles vert foncé à liseré rouge ont la forme d’une aile d’ange. Le port de cette variété de bégonia tubéreux est d’abord dressé, mais sous le poids des fleurs, les rameaux se penchent et finissent par retomber.

À suivre.

avr 072014
 

Dépotage d'une potée de liseron du Japon (Calystegia hederacea 'Flore Pleno'), mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Le petit plant installé au printemps dernier a colonisé toute la grosse potée dans laquelle je l’avais installé en compagnie d’un bel hosta. Pour préserver ce dernier, j’ai décidé de retirer mon liseron du Japon (Calystegia hederacea ‘Flore Pleno’) pour le replanter dans une autre potée. En dépotant, j’ai découvert des mètres de rhizomes tout autour de la motte de terre. Impressionnant et paniquant !

Dépotage d'une potée de liseron du Japon (Calystegia hederacea 'Flore Pleno'), mon balcon au printemps, Paris 19e (75) Continue reading »

avr 072014
 

Aspidistra elatior 'Equinoxe', Pépinière Le Jardin de la Roche Saint-Louis
J’en rêvais, je la voulais, je vous en ai parlé dans ma wish-list de Noël… Et quelle ne fut pas ma surprise quand Dominique Voisin (pépinière Le Jardin de la Roche Saint-Louis) m’a tendu un petit pot de cet aspidistra à la panachure si particulière et régulière quand je suis passé sur son stand lors de la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard.

Le Père Noël (ou plutôt la Mère Noël) m’attendait à Saint-Jean de Beauregard ! Merci Dominique !!!

Aspidistra elatior 'Equinoxe', plante d'intérieur à feuillage panaché, Paris 19e (75)
La plante est toute petite, un bébé, mais déjà avec sa belle panachure.
Aussitôt arrivée, aussitôt installée dans un endroit lumineux sans soleil. Sous haute surveillance !

avr 032014
 

Coeur-de-Marie 'Valentine' (Dicentra spectabilis 'Valentine' = Lamprocapnos spectabilis 'Valentine') sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Avec ses petits coeurs d’un rouge vif soutenu et son feuillage vert à bronze, cette variété de coeur-de-Marie est vraiment craquante.

Coeur-de-Marie 'Valentine' (Dicentra spectabilis 'Valentine' = Lamprocapnos spectabilis 'Valentine') sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Petit rappel, les coeurs-de-Marie ne sont plus des Dicentra spectabilis, mais des Lamprocapnos spectabilis. Continue reading »