avr 262015
 

Je vous propose un festival de tulipes doubles et de primevères aux couleurs vives et lumineuses pour ce dernier dimanche d’avril à la météo maussade. À admirer dans le parc Gustave Eiffel à Levallois (Hauts-de-Seine).

mar 252015
 

J’ai profité d’une belle journée ensoleillée pour aller me balader dans le parc de Bercy (Paris 12e) où la nature s’éveille et le printemps s’installe de plus en plus.

Primevères, narcisses, pâquerettes, hellébores d’Orient, magnolias… Le bal des floraisons ne fait que commencer !

mar 252015
 

Primevères acaules dans une pelouse, rue du Capitaine Tarron, Paris 20e (75)
Une pelouse fleurie, c’est quand même beaucoup plus jolie, surtout au début du printemps quand le gazon n’a pas encore retrouvé toute sa verdeur et vigueur. La preuve en photo avec ce petit coin de pelouse parisienne parsemée d’une multitude de primevères acaules et de quelques jonquilles.

Charmant, tout simplement !
À admirer dans la rue du Capitaine Tarron, près de la place de la porte de Bagnolet (Paris 20e).

fév 092014
 

Primevères dans la Jardinerie Botanic à Suresnes, Hauts-de-Seine
Avec les potées de bulbes forcés et celles de primevères, les étals des jardineries prennent des airs printaniers qui font plaisir à voir. Et s’il n’y avait ces tempêtes à répétition, le temps doux inciterait à jardiner comme si l’hiver était fini…

Primevères dans la Jardinerie Botanic à Suresnes, Hauts-de-Seine Continue reading »

fév 262012
 

Potée de Primula malacoïdes blanche, Salon du Végétal d'Angers 2012 (49)

Cette espèce de petite primevère (Primula malacoïdes) n’est plus à la mode et pourtant elle donne des potées fleuries charmantes, qui tiennent longtemps dans une pièce pas trop chauffée et claire.

Potées de Primula malacoïdes, Salon du Végétal d'Angers 2012 (49)

Cette primevère forme des rosettes de feuilles gaufrées surmontées d’épis denses de petites fleurs blanches, roses ou violettes le plus souvent. Bien que vivace, elle ne résiste pas aux gelées. C’est plutôt une plante d’intérieur, même si elle ne supporte pas les températures élevées des intérieurs très chauffées pendant l’hiver. Idéalement, il faudrait la maintenir dans une pièce fraîche, avec une température maximale de 15 ou 16 °C qui permet d’avoir une floraison plus longue. Il faut maintenir le substrat toujours frais en arrosant avec une eau douce non calcaire, à la température de la pièce. Attention de ne pas mouiller le feuillage.

Potée de Primula malacoïdes blanche, Salon du Végétal d'Angers 2012 (49)

Au printemps, vous pouvez sortir la potée défleurie dans le jardin ou sur le balcon, dans un emplacement clair mais ombragé, sans soleil direct. Donnez lui alors des apports d’engrais liquide pour géraniums ou tomates tous les quinze jours.