avr 192015
 

Logo RMC
Suite au dossier publié début mars dans le magazine Rustica sur les nouveaux ravageurs du jardin, Patrick Mioulane qui anime l’émission jardin sur la radio RMC chaque samedi de 6h à 8h, m’a invité hier matin à venir parler de ces bestioles qui s’attaquent à nos plantes tels que les buis, les fruits rouges, les tomates et bien d’autres. Voici le podcast de l’émission si vous souhaitez l’écouter ou la reécouter.

 

sept 212014
 

Haie de buis complètement défoliés par la pyrale du buis dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Où la pyrale passe, les buis trépassent… Enfin pas encore heureusement, mais leur état n’est pas brillant quand les chenilles de ce papillon ont dévoré tout le feuillage ne laissant plus que les rameaux à nu. Sur une haie, la défoliation est impressionnante.

Haie de buis complètement défoliés par la pyrale du buis dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Les buis ne sont pas morts, car ils redonnent des nouvelles pousses par ci par là. Mais cela doit considérablement les affaiblir. Et les jeunes pousses risquent fort de connaître un triste sort…

sept 202014
 

Pucerons noirs sur la tige d'une fleur du Dahlia merckii en fin d'été sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Mon pied de Dahlia merckii continue à fleurir, inlassablement depuis le printemps dernier. L’été touchant à sa fin, la floraison devrait aussi bientôt se terminer, mais quelques pucerons noirs sont venus se poser sur la hampe florale.

Inutile de traiter à cette saison, j’espère que les gelées d’automne et d’hiver se chargeront d’occire ces insectes piqueurs suceurs que l’hiver dernier n’avaient pas exterminé.

août 072014
 

Piéride faisant sécher ses ailes au soleil après la pluie sur une feuille de tomate, Paris 18e (75)
C’est plutôt sympathique de voir des papillons virevolter dans son jardin, sur sa terrasse ou son balcon. Mais quand il s’agit de ce petit papillon blanc à taches noires, une piéride, le jardinier a toutes les raisons de s’inquiéter car les chenilles qui pourraient en naître sont particulièrement devastatrices.

Avec ses ailes blanches et ses taches apicales noires, la piéride du chou (Pieris brassicae) est facile à reconnaître. Il existe un dimorphisme sexuel : les femelles ont 2 taches postdiscales sur le dessus
de l’aile antérieure, alors que les mâles en ont une seule. Apparemment le papillon que j’ai photographié était une dame. Les piérides blanches sont des espèces qui ont 2, voire 3 ou 4 générations pour certaines selon l’altitude et la lattitude. Gare aux oeufs et aux chenilles !!!

juil 112014
 

Application VigiJardin
Un symptôme ou un dégât est apparu sur vos plantes ? L’application VigiJardin vous permet d’établir rapidement un diagnostic en direct dans votre jardin ou sur votre balcon.

La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) s’est associée à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) pour créer VigiJardin. Cette application permet de retrouver les 70 principaux couples de plantes/bioagresseurs du jardin.

On appelle bioagresseur, tout organisme vivant tel que virus, bactérie, champignon, insecte ou tout autre organisme nuisible, portant atteinte à l’état de santé des plantes. Sur smartphone, tablette et sur le site Internet Jardiner autrement vous accédez à un outil de reconnaissance par l’image comprenant plus de 400 photos pour vous aider à établir un diagnostic directement sur place, dans votre jardin ou sur votre balcon. Cette application s’appuie sur un travail important, réalisé en 2012 sous la forme d’un guide d’observation et de suivi des bioagresseurs au jardin.

Un diagnostic en 3 clics !
Sur Vigijardin le diagnostic est guidé pas à pas, sélectionnez une catégorie de plante du jardin (potager, verger, ornement, plantes invasives) puis l’espèce concernée (carotte, tomate …). Des photos apparaissent, il vous suffit de cliquer sur l’image ressemblant le plus à votre observation.
Chaque fiche VigiJardin comporte des informations sur la biologie des bioagresseurs et sur les symptômes permettant de les reconnaître. Elles sont également liées aux fiches techniques Jardiner Autrement donnant des méthodes de prévention et de contrôle.

Application gratuite
Cette application gratuite est dès à présent téléchargeable sur tous les supports Androïd, (via le Google play Store en recherchant « VigiJardin » : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.inra.VigiJardin&hl=fr_FR ). La compatibilité pour les supports Apple sera disponible prochainement. Retrouvez également l’application sur le site Jardiner Autrement, dans l’onglet « diagnostiquer » : « VigiJardin le diagnostic au jardin ».

Dans le cadre de l’accompagnement à la constitution de réseaux d’épidémiosurveillance en jardin amateur, l’application propose également un espace réservé aux observateurs dans lequel ils peuvent transmettre des observations en direct aux animateurs régionaux.

 

juin 012014
 

Défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
Si vous allez vous balader dans le parc de Bercy, vous rencontrerez quelques arbres, des saules uniquement, pratiquement sans feuille et couverts d’immenses toiles blanchâtres. Et si vous vous approchez davantage, vous repérerez vite les milliers de chenilles qui vivent sous ces tentures protectrices. Des chenilles de l’hyponomeute, un petit papillon nocturne.

Défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)L’arbre en entier est couvert de toiles.

Toile des chenilles d'Hyponomeutes sur le tronc d'un saule dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)

Sur le tronc, la présence de la toile est encore plus spectaculaire. L’arbre défeuillé est complètement enveloppé.

Continue reading »