juin 072014
 

Mooc journalisme Rue89
Du 23 avril au 27 mai dernier, j’ai suivi pour la première fois un MOOC, un cours en ligne, proposé par Rue89 sur la thématique « informer et communiquer sur les réseaux sociaux« . Après six semaines d’effort, le réconfort, j’ai appris que j’avais réussi toutes les étapes de validation de ce premier MOOC en français sur le journalisme numérique. Note totale de 95/100 !

Mooc journalisme Rue89
« Mooc », cela veut dire « Massive Open Onlive Course ». C’est un cours en ligne ouvert à tous. Les participants aux cours, les enseignants et les élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet.

J’ai donc enchaîné quatre semaines de cours avec cinq vidéos par semaine à visionner et étudier, puis une semaine de travail pour réaliser et proposer une étude de cas, et pour finir une semaine pour corriger trois autres études de cas réalisées par d’autres apprenants ayant suivi ce Mooc. Six semaines bien chargées (mais ô combien passionnantes), au rythme soutenu avec à chaque étape un quiz à valider pour pouvoir accéder en cinquième semaine.

L’attestation de réussite au MOOC « Informer et communiquer sur les réseaux sociaux » est délivrée sous les conditions suivantes :

  • obtention de 60% de bonnes réponses sur l’ensemble des quatre quiz hebdomadaires,
  • et une note de 50 ou plus à l’étude de cas de la 5ème semaine.

Pour les quiz, j’ai obtenu une note globale de 98,5/100.
Pour l’étude de cas proposée, j’ai reçu une note de 91,25/100.

Et la note finale attribuée : 95/100.

Mooc journalisme Rue89

Gros travail mais belle récompense : Mooc réussi ! Et j’ai beaucoup appris, ce qui est l’essentiel. Il n’y a plus qu’à mettre en pratique, encore et toujours plus !

Continue reading »

juil 142011
 

Encore au stade du test et de la version bêta, le nouveau réseau social lancé par Google fin juin fait déjà beaucoup parler de lui, notamment sur la Toile. Après Facebook, Twitter, Quora, voici Google +


Accès sur invitation pour le moment.
J’en ai reçu une il y a quelques jours (merci Jérémy !), mais la connexion a été difficile au début. Pendant 24 heures, impossible d’accéder à ce nouveau réseau qui restait donc mystérieux. J’y suis enfin arrivé avant-hier et j’ai pu commencer à le découvrir, très impatient.

« Avec le projet Google+, partagez le Web comme vous le vivez. »

La mise en page rappelle beaucoup celle d’un profil sur Facebook…
Le fil d’actualités est devenu le flux.
Les amis sont devenus une sous-catégorie des cercles. Cercle d’amis, de famille, de connaissances ou autres car il est possible d ‘en créer. Pour voir ce que vos contacts partagent avec vous, il n’y a qu’à parcourir le cercle dans lesquels ils sont. Dans le cercle où vous les avez mis.

« Vous faites partie d’un petit groupe de personnes qui testent Google+. Lorsque vous partagez un contenu avec des personnes qui n’ont pas encore accès à Google+, ces dernières le reçoivent par e-mail, mais ne peuvent pas le commenter ni l’utiliser comme les autres utilisateurs de Google+. Elles pourront rejoindre Google+ à mesure que nous accepterons davantage d’utilisateurs. »
Tel est l’avertissement visible dans la rubrique Premier pas et Bienvenue !

Une rubrique s’appelle Déclics. Elle permet de recevoir un flux régulier d’informations inédites sur les sujets qui vous passionnent, puis de les partager avec vos amis. J’ai été très surpris de trouver un thème Jardin potager parmi les 10 thématiques proposées (cyclisme, défilés de mode, cinéma, recettes de cuisine, ligue 1, voitures de sport, android, BD et robotique). Et vous pouvez ajouter d’autres sujets. J’ai choisi météo, puis je me suis amusé à taper Paris côté jardin dans le moteur de recherche… Surprise, mon article sur la prêle était référencé. J’ai donc dans mes Déclics une entrée Paris côté jardin…

Pour le moment, cela donne une impression de vide et de calme. Ce n’est pas la folie des échanges de Facebook ou de Twitter, ce n’est pas non plus les sempiternelles questions en anglais de Quora. La découverte se fait donc dans la sérénité du promeneur presque solitaire…

Si vous passez sur Google +, faites moi un petit coucou.

https://plus.google.com/