août 282010
 

Les jours raccourcissent, la météo est catastrophique pour un mois d’août et c’est presque la rentrée… Petit billet anti déprime avec une flopée de superbes rudbeckias, fleurs d’été par excellence, rayonnantes, éclatantes et joyeuses à souhait.

Décorations florales estivales

Rudbeckias annuels 'Marmelade', Vallée des fleurs du Parc floral de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Commençons donc avec les magnifiques et amples rudbeckias ‘Marmelade’. Jaune d’or tirant sur l’orange et coeur noir, lumineux même par temps gris ! Prière d’enfiler les lunettes de soleil pour lire la suite de l’article… Continue reading »

août 302009
 

Alors que de nombreuses fleurs annuelles montrent des signes de fatigue à l’approche de la rentrée, les rudbeckias annuels sont au maximum de leur forme, resplendissants.

Quelques belles fleurs dans des teintes de bronze, jaune, rouge cuivré et chocolat de la variété ‘Autumn Colors’ vues dans le jardin d’exposition de Jardin Express (Bouvincourt, 80).

Rayonnante et lumineuse à souhait, la variété ‘Prairie Sun’.

Ces fleurs sont superbes en fin d’été dans les jardins où elles n’ont pas manqué d’eau car elles aiment une terre fraîche et riche pour bien prospérer.

sept 032008
 

Nous voici dans les dernières semaines de l’été. Un grand nombre de fleurs annuelles montrent des signes de fatigue. Mais heureusement certaines espèces sauvent la situation et nous gratifient d’une floraison tardive généreuse.Les rudbeckias annuels ne sont vraiment beaux et opulents qu’à partir du mois d’août. Si l’année n’est pas trop sèche, ils se couvrent de grosses fleurs, encore et encore dans les jardins ensoleillés.Imperturbables et foisonnants, les bégonias Dragon Wing forment de larges cascades au feuillage brillant et aux fleurs flamboyantes. Pour les coins ombragés.Plus discrète mais si délicate et charmante, l’euphorbe Diamond Frost forme une belle boule ou des petites bordures parsemées de petits papillons blancs. Mais il faut pour cela lui donner du soleil et ne pas négliger les arrosages. (Sur la photo, en bordure avec un massif de Sunpatiens, un nouvel hybride d’impatiens de Nouvelle-Guinée très florifère).La plupart des graminées terminent l’été avec panache, dans une débauche de feuilles, d’épis ou de plumets. Les petites stipes cheveux d’ange (Stipa tenuifolia) bien sûr, mais aussi les herbes-aux-écouvillons (Pennisetum), les panicauts et bien d’autres encore.J’ai un faible pour les strobilanthes, plantes vivaces encore peu connues pour les endroits ombragés, qui nous offrent une belle floraison au coeur et en fin d’été. Tout particulièrement Strobilanthes rankanensis, qui ne commence qu’à ouvrir sa multitude de boutons sur mon balcon.Et pour Syl, les anémones du Japon bien sûr, qu’il faut aller admirer dans le jardin du Musée du Quai Branly (Paris 7ème). En septembre les tapis de fleurs blanches mariées aux épis des grandes graminées offrent un spectacle magique, que vient encore renforcer les couleurs flamboyantes des arbres au fur et à mesure que l’automne s’avance. Je vous invite d’ailleurs à vous promener dans les parcs et jardins de la ville de Paris tout au long du mois de septembre, les décorations florales estivales étant en ce moment plus belles que jamais. La semaine prochaine se déroulera justement le concours des décorations florales estivales de la ville de Paris, qui récompensera les plus belles. Je vous le raconterai en images !