oct 012011
 

Le 1er octobre 2011 à partir de 19 heures, Nuit Blanche prend ses quartiers dans un Paris poétique et artistique.


Rendez-vous de tous les Franciliens, touristes, visiteurs et curieux de tous âges, Nuit Blanche connaît dès son lancement en 2002 un succès immédiat. Alliant art contemporain, patrimoine et déambulation nocturne, le projet artistique de Nuit Blanche fait aussitôt des émules en Europe, puis dans le monde entier. Aujourd’hui plus de vingt villes, de Buenos Aires à Singapour en passant par Toronto, Oran ou Skopje, déclinent sur ce modèle leur Nuit Blanche.

Confiée à Alexia Fabre et Frank Lamy, respectivement conservateur en chef et chargé des expositions temporaires au MAC/VAL (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne à Vitry-sur-Seine), cette 10e édition de Nuit Blanche voit le retour deux ans plus tard de l’équipe des directeurs artistiques qui signèrent Nuit Blanche 2009. Heureux de se confronter une nouvelle fois à l’exercice, Alexia Fabre et Frank Lamy, qui avaient marqué les esprits en investissant les parcs, choisissent cette année d’aborder de nouveaux territoires de la capitale. Des Batignolles à Montmartre en passant par Pigalle, c’est le Paris des impressionnistes, des romantiques, des modernes et des surréalistes qui se voit revisité par la création contemporaine.

Nuit Blanche 2011 s’articule cette année autour de quatre emprises géographiques :

  • Autour de l’Hôtel de Ville, le cœur historique de la manifestation s’affirme en un pôle élargi.
  • Au nord, trois parcours s’enchaînent autour de quartiers à l’architecture et à la population diverses, marqués par l’histoire de la modernité et, pour certains par une forte vie nocturne :
    – Batignolles – Pigalle
    – La Nouvelle Athènes – Saint-Georges
    – Montmartre – Anvers.

Continue reading »