fév 192011
 

Ce grand rendez-vous annuel ouvre ses portes aujourd’hui dès 9 heures. Pendant neuf jours, la plus belle et la plus large vitrine de l’agriculture proposera à tous, grand public et professionnels, une offre inégalée de savoir-faire, de talents et de saveurs.

Pour cette nouvelle édition, c’est une agriculture performante et durable qui est mise à l’honneur, à travers des événements et des thèmes d’actualité : énergies durables, respect de l’environnement, métiers de la filière agricole, liens entre agriculture et alimentation…

Avec en vedette, Candy, 4ans, vache de race Vosgienne.
À bientôt 4 ans, la vache Candy (de race Vosgienne) s’impose comme une star à part entière en exhibant son charmant « minois » sur les affiches du Salon International de l’Agriculture. Trop souvent méconnue (peut-être parce qu’elle ne compte que 5 000 têtes en France), la Vosgienne méritait bien d’être mise à l’honneur… Car les communautés à petit effectif participent elles aussi à l’excellence, la richesse et la diversité du cheptel français. Sa jolie robe mouchetée de noir et blanc, ses deux bandes blanches, l’une sur le dos et l’autre sous le ventre, lui confèrent une personnalité attachante. Courte sur pattes, de taille moyenne, elle est musclée et possède une ossature très fine. Vive, elle est réputée pour sa grande robustesse et son caractère docile. Son statut de vedette du SIA ne l’empêche pas de mener une vraie vie de montagnarde rustique : la marche ne l’effraie pas, elle s’accommode aisément des reliefs difficiles et des fourrages grossiers. De type mixte, elle fournit un lait de grande qualité… qui est à l’origine du Munster.

La 120ème édition du Concours Général Agricole
Communément présenté sous la dénomination de « CGA », le « Concours Général Agricole des Animaux », ainsi que le « Concours Général Agricole des Produits et des Vins » tient en 2011 sa 120e édition ! Reflet de l’excellence du savoir-faire de l’élevage et de la gastronomie français, le CGA, concours officiel du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire, constitue un élément de la politique de valorisation des produits issus de l’agriculture française, qu’il s’agisse d’animaux, de produits agricoles ou de produits transformés. Il réunira 4 500 jurés qui sélectionneront les produits qui seront récompensés.
Dans le Hall 7, la Boutique des produits du CGA permettra à chacun de déguster et de faire son marché de produits médaillés.

6 pavillons, 4 univers
Pour un plus grand confort de visite, le Salon International de l’Agriculture met à disposition de ses visiteurs deux guides de visite, l’un destiné au grand public, l’autre aux professionnels et des parcours thématiques accessibles sur le site web.

• L’élevage et ses filières
Bovins, ovins, caprins, porcins, aviculture : Pavillon 1
Équins, canins, félins, animaux de compagnie : Pavillon 4

• Culture et filières végétales / Nature et vie
Pavillon 2
Culture et filières végétales
Paysagisme et jardinage
Beauté, santé et mode au naturel

• Services et métiers de l’agriculture
Pavillon 3

• Les produits
Régions de France et Outre-mer : Pavillons 7.1 et 7.2
Agriculture et délices du monde : Pavillon 3

SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE
Porte de Versailles
1, place de la Porte de Versailles,  75015 Paris
Du 19 au 27 février 2011
De 9h00 à 19h00
Nocturne, le vendredi 25 février jusqu’à 23h00

fév 272010
 

Le Salon International de l’Agriculture débute aujourd’hui, vendredi 27 février 2010. Le Pavillon 2 du Parc des Expositions de la Porte de Versaille accueille des animations « jardin & paysagisme » dont voici le programme :

Ateliers-jardins par Botanic :
À l’occasion de l’Année Internationale de la Biodiversité, les ateliers-jardins organisés par Botanic se déclinent sur le thème « Ville ou Campagne : jardin bio et potager pour tous ». Découvrez de nombreuses espèces d’arbutes, de fleurs, de légumes ou d’aromatiques. Mais aussi, des nichoirs, des ruches et « l’hôtel à insectes ».

Les ateliers de jardinage avec l’Association des Jardiniers de France :
Tous les jours de 15 h à 18 h.
Samedi 27 février : comment fleurir de petits espaces ?
Dimanche 28 février : pesticides, comment s’en passer ?
Lundi 1er mars : les plantes médicinales et condimentaires.
Mardi 2 mars : le recyclage des déchets verts et de cuisine.
Mercredi 3 mars : la taille et l’entretien de l’arbre fruitier.
Jeudi 4 mars : apprendre à multiplier les plantes par le semis et le bouturage.
Vendredi 5 mars : débuter un potager.
Samedi 6 mars : les fleurs faciles par la graine.
Dimanche 7 mars : créer des jardinières pour balcons et jardins.

Les défilés et les shows floraux sur l’espace Interflora :
Tous les jours de 10 h 30 à 16 h.
Cette année le thème choisi pour ces démonstrations est : « Couleurs de joyaux, couleurs de fleurs. »

Salon International de l’Agriculture 2010
Parc des Expositions,
Porte de Versailles,
Place de la Porte de Versailles,
75015 Paris.

Du 27 février au 7 mars 2010,
De 9 h à 19 h,
Nocturne le vendredi 5 mars 2010 jusqu’à 23 h.

fév 262010
 

FranceAgriMer est au Salon international de l’Agriculture 2010 pour faire découvrir la diversité et la qualité des produits de l’agriculture française, de la pêche et de l’aquaculture et le savoir-faire des professionnels.

L’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, sera présent au Salon International de l’Agriculture (SIA), rendez-vous incontournable entre le monde agricole et les Français, qui se tiendra du 27 février au 7 mars 2010, à Paris (75). Interlocuteur privilégié de toutes les filières agricoles, FranceAgriMer sera sur trois espaces :
– dans le hall 1 pour les filières de l’élevage,
– dans le hall 2.2 pour les filières végétales,
– dans le hall 2.3 pour les filières de la pêche et de l’aquaculture.
FranceAgriMer proposera au grand public de découvrir toute la diversité et la qualité des produits de l’agriculture française, de la pêche et de l’aquaculture, leur goût, le savoir-faire des professionnels des filières, tout en sensibilisant les plus jeunes et leurs parents à la consommation de ces produits.

FranceAgriMer dans le hall 1 (stand 78, allées G et K) : espace « Terre d’élevage, terre durable »
Le stand « Terre d’élevage, terre durable », créé sur un espace de 880 m² en partenariat avec le Centre d’information des viandes (CIV) et le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (CNIEL), est un lieu de rencontre privilégié entre les visiteurs, les professionnels de l’amont des filières lait et viandes et les animaux. Démonstrations et témoignages y seront proposés. Le stand s’organise comme une ferme, avec les femmes et les hommes qui y travaillent. Des animaux seront présents. Le public pourra visiter la grange, la nursery et la salle de traite ou encore se faire prendre en photo sur un tracteur.

Un nouvel espace, « Forum », accueillera des visiteurs et permettra rencontres et échanges avec des experts et des éleveurs. Les contributions de l’élevage à l’environnement seront mises en valeur dans cet espace.

La halle, son centre d’allotement et son marché aux bestiaux seront l’occasion de découvrir les métiers du commerce du bétail. Une bétaillère permettra aux visiteurs d’explorer les aménagements spécifiques liés au bien-être animal pendant le transport. L’ensemble sera complété par un ring où se succèderont témoignages de professionnels, présentation d’animaux et démonstrations en direct (tonte de moutons, chiens de troupeau…).

Un « parcours quiz » sera proposé au public par un animateur professionnel, accompagné d’un éleveur.

FranceAgriMer dans le hall 2.2 (stand 42, allée A) : espace « La nature a bon goût »
FranceAgriMer animera un espace de plus de 750 m2 consacré aux filières végétales sur le thème : « La nature a bon goût ». Les visiteurs pourront y retrouver les fruits, les légumes, les pommes de terre, le miel, l’horticulture, les vins, les plantes à parfum, aromatiques et médicinales, les céréales, les oléo- protéagineux et le sucre. De nombreuses animations, pour la plupart destinées aux enfants, les inviteront à entrer dans l’univers des différents produits sous forme ludique, pratique et pédagogique.
L’atelier des « p’tits chefs », orchestré par un chef, proposera aux enfants de s’initier au plaisir de cuisiner facile et bon. Chacun pourra y découvrir les multiples facettes qu’offrent les fruits, les légumes et les productions végétales (huiles, céréales, plantes aromatiques…), les astuces pour les préparer et les consommer. Saisonnalité et accessibilité seront mises en avant.

Les fruits et les légumes
Le bar à jus : avec l’aide d’un animateur, les enfants réaliseront leurs propres jus de fruits et légumes et découvriront les multiples associations possibles pour créer des jus de fruits originaux.
L’espace saveurs de fruits et légumes frais et transformés, animé par des professionnels, permettra de déguster toutes sortes de produits.
Le parcours fruits et légumes permettra aux enfants, sur le principe de questions/réponses, de mieux connaître les fruits et légumes.

Le miel
Histoire de miel fera découvrir aux enfants le monde fascinant des abeilles et le savoir-faire de l’homme. Jeu et dégustation à l’aveugle de différents miels seront au programme.

L’horticulture
L’atelier de rempotage : pour initier les enfants au jardinage. Encadrés par un animateur, ils pourront participer à un atelier rempotage et apprendre à manipuler les plantes et la terre.Un atelier conseil du jardinier, animé par la Fédération nationale des fleuristes de France (FNHF) : des professionnels livreront leurs conseils pratiques et leurs secrets aux jardiniers en herbe comme aux plus avertis. L’Oscar des jeunes fleuristes 2010, concours organisé par la Société nationale d’horticulture de France (SNHF), qui consacre les meilleurs ouvriers de France, sera organisé sur cet espace.

De la vigne au vin
Diversité des cépages, arômes, vinification et savoir-faire des vignerons, un grand quiz fera découvrir à tous les membres de la famille l’univers de la vigne et du vin.

Les plantes à parfum, aromatiques et médicinales
Dans un jardin aromatique, les enfants seront accueillis par un druide qui les initiera aux plantes et à leurs vertus au travers de contes.
Atelier lavande : démonstration de distillation, présentation de fleurs, voyage dans l’univers de la lavande.
Le coin de l’herboriste : pour connaître les vertus de certaines plantes médicinales.

Les céréales, le sucre et les oléo-protéagineux
À la découverte des grandes cultures : test de connaissances autour des céréales.
De la graine à la plante : jeu de reconnaissance de graines dont le but est de retrouver le lien de la graine à la plante.

Un parcours-jeu, « Le saviez-vous ?», sera également proposé sur l’ensemble du stand « La nature a bon goût ».

FranceAgriMer dans le hall 2.3 (Stand 12) : espace « À la pêche aux bons goûts »
Cet espace de 150 m2, dédié à la pêche et à l’aquaculture, comportera un grand aquarium. Ses poissons constitueront l’attraction phare du stand. Un podium d’animation permettra au public de mieux connaître la diversité des productions de la pêche et de l’aquaculture françaises. L’étal du poissonnier présentera des espèces variées, parfois peu connues du grand public (baudroie, roussette…). L’atelier des p’tits matelots régalera les enfants, qui prépareront quelques recettes simples et rapides avec un chef.

Les saveurs de nos régions seront mises à l’honneur avec des dégustations offertes au public plusieurs fois par jour : le dimanche, la région PACA présentera ses produits ; le mardi, ce sera le tour des différents bassins ostréicoles ; le mercredi, la Bretagne ; le jeudi, les fermes aquacoles inviteront à découvrir la diversité de leurs produits ; le vendredi, ce sera au tourteau de surprendre les papilles du public.

Pour créer un lien entre les stands de FranceAgriMer, un jeu sous forme de quiz entraînera le visiteur dans les trois halls.

fév 262010
 

Au cœur de l’Odyssée Végétale du Salon International de l’Agriculture, l’Union des Industries de la Protection des Plantes (UIPP) propose aux visiteurs un parcours pédagogique pour illustrer l’utilité de la protection des plantes qui bouscule les sens et les idées reçues. Sur son stand est réservée une place pour La Clinique des Plantes.

Le diagnostic des Docteurs des plantes de l’UPJ : comment ça marche ?
Prenez une photo ou un échantillon d’une branche ou d’une feuille de votre végétal malade et présentez là au médecin des plantes Qui pourront alors rapidement identifier les causes du problème et vous délivrer une « ordonnance ». Parce que traiter avec des produits phytopharmaceutiques n’est pas automatique, la clinique des plantes de l’UPJ détaillera, dans la majeure partie des cas, les soins à prodiguer à votre plante (arrosage, exposition). Le cas échéant, la Clinique UPJ indiquera également quels produits employer pour sauver sa plante.

La Clinique des Plantes : un service de diagnostic gratuit créé il y a plus de 10 ans !
Créée en 1997 par l’UPJ, la Clinique des Plantes, est un espace itinérant de diagnostics et de conseils gratuits. Elle a pour but de diagnostiquer, de conseiller et d’éduquer les jardiniers dans les bonnes pratiques en matière de jardinage. En effet, sur 15 millions de jardiniers amateurs, un certain nombre a encore besoin de connaître avec précision les bons gestes à employer, tant pour leur sécurité que pour le respect de l’environnement. Près de 500 contacts avec les citoyens sont établis lors de chaque Clinique des Plantes. Depuis 1997, plus d’une centaine de Cliniques des Plantes ont été organisées lors de fêtes communales ou d’autres événements fêtant les jardins.

Découvrez également le guide de la Clinique des Plantes à télécharger sur www.upj.fr, rubrique « l’UPJ vous conseille » puis « Diagnostics et conseils de la Clinique des Plantes ». Rendez-vous sur www.twitter.com/CliniqueUPJ. Il suffira d’un tweet et @CliniqueUPJ prodiguera astuces et conseils pour avoir la « main verte » !

« Fort de plus d’une centaine d’éditions de la Clinique des Plantes, nous avions à cœur d’aller encore plus loin dans la sensibilisation des jardiniers amateurs aux bonnes pratiques en matière de jardinage. Développer une version digitale de notre service de diagnostic gratuit s’inscrit ainsi pleinement dans notre volonté de promouvoir un jardinage responsable », déclare Jacques My, Directeur Général de l’UPJ.