déc 112010
 

Deux petits sapins en bois teinté avec un gros coeur et un petit renard… Une déco charmante et originale proposée par la maison Trousselier (Paris 8e) à l’approche des fêtes de fin d’année.

Décorations de Noël

Sapins et renard, Trousselier, Paris 8e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

J’ai été séduit par cette décoration sobre et d’une grande élégance. Une autre idée de décor pour Noël, qui peut ensuite rester dans la maison à longueur d’année.

Il ne reste plus que deux semaines pour faire tous les achats de Noël…

Le saviez-vous ?
L’histoire de la famille Trousselier commence en 1877 autour de la décoration florale et de l’ornementation funéraire.
Douze ans plus tard, fort de son succès, Pierre-Auguste Trousselier s’installe à son actuelle adresse Parisienne, 73 Boulevard Haussmann, et diversifie son offre. La soie et les fleurs naturelles se mêlent dans d’originaux bouquets et les premières parures et couronnes de mariée apparaissent.
La Maison Trousselier va devenir en peu de temps, une référence internationale pour les amateurs et les professionnels du luxe : chacun garde en mémoire les camélias crées spécialement pour la prestigieuse maison de Haute-Couture, Chanel.
Pendant cent ans, Trousselier est resté une entreprise familiale. Grâce à l’habileté de près de 35 artistes, cette maison est devenue la référence des fleurs en soie réalisées à la main.
Depuis une quinzaine d’années, la boutique n’a plus d’attaches avec la famille d’origine, mais de nouveaux membres animent toujours la maison avec le même amour des belles choses et le désir de satisfaire au mieux sa clientèle.
Aujourd’hui, une équipe de 6 personnes, dont 2 fleuristes, gère la boutique de A à Z : décoration, aménagement des vitrines, mise en valeur des espaces. Le savoir faire de la Maison Trousselier a été transmis aux fleuristes par les anciens et se retrouve dans la réalisation de toutes les créations florales. Le souhait de garder un service « sur mesure » afin de proposer des créations et des compositions florales uniques reste et restera le cheval de bataille de cette nouvelle équipe.

Trousselier
73, boulevard Haussmann,
75008 Paris.

Tél. : 01 42 66 16 16.
Ouvert tous les jours du lundi au samedi de 10 h 30 à 19 h
.
Métro : ligne 9, station Saint-Augustin ou lignes 3, 13 ou 12, station Saint-Lazare.

déc 052010
 

À un peu moins de trois semaines des fêtes de Noël maintenant, les sapins de Noël arrivent en nombre un peu partout dans les points de vente. Rien d’étonnant puisque plus de la moitié des acheteurs font l’acquisition de leur arbre de Noël avant le 15 décembre. Sapins artificiels, sapins naturels coupés, en conteneur, en pot ou en mottes, il n’y a que l’embarras du choix.

D’après l’étude réalisée par TNS SOFRES en décembre 2009, le marché français du sapin de Noël naturel a généré un chiffre d’affaires d’environ 118 millions d’euros (+ 1,3 %), avec 5,2 millions de sapins achetés à un prix moyen de 23 euros.

Pour l’achat de leur sapin naturel :
– 41 % des ménages français ont dépensé plus de 23 euros,
– 30 % d’entre eux entre 15 et 23 euros,
– et enfin 29 % moins de 15 euros.

Le sapin naturel en tête des ventes
Les foyers français ont été 22,4 % à faire l’acquisition d’un sapin :
– 18,5 % d’entre eux ont opté pour un sapin naturel,
– et 3,9 % pour un arbre artificiel.

Deux variétés se répartissent la majorité des ventes :
– Le Nordmann cumule 62 % de parts de marché et affiche un prix moyen de 27 euros.
– L’Epicéa représente 35 % de parts de marché et s’est vendu à un prix moyen de 16 euros.

Les habitudes d’achats
En décembre 2009,
– ce sont 86 % de sapins coupés qui ont été achetés,
– et 14 % de sapins conditionnés en pot ou en motte.
Les conifères mesurant entre 1 m et 1,5 m ont représenté plus de 50 % des achats, avec 53 % de Nordmann et 47 % d’Epicéa.
Quant aux « grands » sapins (supérieurs à 1,5 m) et aux « petits » sapins (inférieurs à 1 m), ils ont respectivement généré 31 % et 18,8 % des ventes.
Le 1er lieu d’achat des sapins naturels est l’hyper/supermarché avec 32 % des ventes, suivi par les jardineries qui comptabilisent 23 % des ventes.

Des ventes de plus en plus précoces
La période d’achat des sapins naturels démarre de plus en plus tôt. En 2009, 51 % des sapins ont été achetés avant le 15 décembre.
Le Nordmann a atteint son meilleur score durant la première quinzaine de décembre avec 57 % d’arbres achetés.
Quant aux inconditionnels de l’Epicéa, ils ont été 61 % à l’avoir acheté durant la 2ème quinzaine.

Un achat familial
La majorité des acheteurs de sapins naturels appartient à un foyer composé de 3 personnes ou plus avec enfant(s).

Le sapin artificiel en perte de vitesse
Le sapin artificiel perd du terrain au profit du naturel.
L’arbre en plastique représente 17,7 % des ventes de sapins en valeur (- 2,9 points) contre 82,3 % pour le naturel.
Le taux de foyers acheteurs d’un sapin artificiel est passé de 4,6 % en 2008 à 3,9 % en 2009.
(Étude réalisée à partir du panel TNS SOFRES auprès de 6 000 foyers représentatifs de la population française pour FranceAgriMer et Val’hor)

Quel sapin acheter ?
Afin de combler toutes les attentes des particuliers et de correspondre à tous les budgets, les producteurs français de sapins offrent un très large choix aux consommateurs. Espèces, tailles, présentations… il est possible de trouver le sapin idéal parmi l’offre proposée. Bien que deux variétés, l’Epicéa et le Nordmann, prédominent sur le marché, différentes espèces de conifères affichent également des qualités intéressantes.

L’Épicéa
C’est le sapin de Noël authentique qui fait l’unanimité auprès des amoureux de la tradition. La bonne odeur de forêt qu’il dégage participe à recréer l’atmosphère de Noël dans la maison. Sa forme pyramidale et ses fines aiguilles se prêtent idéalement à sa décoration. Sa pousse rapide le rend accessible à un prix attractif.

Sapin de Noël authentique et naturel

Sapin de Noël naturel (Epicea coupé), photo AFSNN

Le Nordmann
Sapin préféré des français, le Nordmann séduit grâce à la tenue et à la douceur de ses aiguilles vert foncé. Son excellente résistance permet une installation plus précoce dans la maison et participe à une décoration soignée jusqu’à Noël. Bien qu’il soit plus cher que l’Epicéa, le Nordmann demeure le sapin le plus vendu en fin d’année.

Le Pungens
Facilement reconnaissable par sa ramure harmonieuse vert bleuté, le Pungens diffuse une agréable odeur de pin. Il présente également une bonne résistance à la chaleur.

L’Omorika
Cette variété est appréciée pour ses longues aiguilles vert foncé et leur face intérieure argentée. Son élégance naturelle est également un atout de décoration indéniable.

Le Nobilis
Ce sapin « noble » se distingue par son feuillage vert bleuté. Son port majestueux, son parfum boisé et la robustesse de ses aiguilles font de lui un compromis idéal entre l’Epicéa et le Nordmann.

Offrir une seconde vie à son sapin
Les particuliers qui souhaitent replanter leur sapin après les fêtes doivent opter pour un arbre cultivé en conteneur, qui conserve les racines intactes. Ainsi, il pourra entamer une seconde vie avec un maximum de chances de reprise. Cependant, certaines précautions doivent être prises lors de son installation dans la maison et lors de sa replantation.

Dans la maison :
* ne pas l’installer dans une pièce chauffée à plus de 17 °C (idéalement dans une véranda ou un jardin d’hiver),
* éviter la proximité de toutes sources de chaleur (radiateur ou cheminée),
* l’arroser régulièrement pour maintenir sa terre humide,
* brumiser ses aiguilles pour éviter leur dessèchement,
* le placer dans une pièce non chauffée quelques jours avant de le replanter.

Le jour de sa replantation, il est important de veiller à :
* éviter un jour où il gèle,
* imbiber la motte du sapin durant 1⁄4 d’heure,
* ajouter un peu de terreau et de terre de bruyère dans le trou préalablement réalisé,
* arroser copieusement à la base du sapin en fin de plantation.
Pour ceux qui n’ont pas la chance de posséder une parcelle de terrain, il leur reste la possibilité de transformer leur sapin en compost ou en bois de chauffage, après l’avoir fait sécher.

nov 262010
 

Non, ce n’est pas le titre d’une nouvelle fable des temps modernes… Mais tout simplement une vue depuis l’avenue Charles de Gaulle, à Neuilly-sur-Seine (92) en regardant vers les tours immenses de la Défense.

Décoration de Noël dans Neuilly-sur-Seine (92) avec les grandes tours de la Défense en arrière-plan

Sapin floqué blanc sur l'avenue Charles de Gaulle, Neuilly-sur-Seine (92), novembre 2010, photo Alain Delavie

Contraste saisissant, surprenant, amusant…
Pensez-vous qu’ils vont décorer ces grandes tours avec une ribambelle de guirlandes électriques clignotantes et de belles étoiles illuminées tout en haut ?

nov 222010
 

Les décorations de Noël arrivent un peu partout dans Paris, avec déjà un certain nombres d’illuminations remarquables. Le sapin de Noël géant des Galeries Lafayette Haussmann est une tradition qui attirent chaque année un grand nombre de visiteurs dans le magasin principal, surmonté d’une superbe coupole en vitrail de style Art Nouveau, réalisée en 1923.

Noël aux Galeries Lafayette Haussmann

Le sapin de Noël du magasin des Galeries Lafayette Haussmann, Paris 9e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Dans ce temple du luxe, les cadeaux flottent dans les airs…

Noël aux Galeries Lafayette Haussmann

La coupole du magasin des Galeries Lafayette Haussmann, Paris 9e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Il ne faut pas manquer non plus les vitrines de Noël animées et les illuminations somptueuses qui recouvrent l’immense façade.
Bain de foule garanti !

déc 132009
 

Nouvelle création remarquée en visitant l’exposition d’art floral de Noël, Tempête de neige, qu’organisait la SNHF début décembre : le sapin de Josette Goisbeau (décoration et animation florale artistique d’Armorique, Rennes).

Art floral de Noël, création de Josette Goisbeau, exposition Tempête de neige (SNHF), décembre 2009, photo Alain Delavie

Art floral de Noël, création de Josette Goisbeau, exposition Tempête de neige (SNHF), décembre 2009, photo Alain Delavie

Une multitude de petites brindilles dorées piquées dans de la mousse, avec quelques boules minuscules et des roses rouges. Du travail d’orfèvre !

déc 122009
 

En cette journée nationale du poinsettia et à quelques semaines à peine de Noël, je ne résiste pas à vous proposer cette idée de décoration pour un grand sapin.

Sapin décoré de poinsettias abricot, photo Stars of Europe

Sapin décoré de poinsettias abricot, photo Stars of Europe

L’originalité de la décoration vient des petits poinsettias aux bractées d’un joli abricot, suspendus aux branches de l’arbre de Noël. Comme il existe des minis poinsettias, vous pouvez décorer des sapins beaucoup plus petits que celui montré en photo.