jan 102011
 

À Paris, la Seine est gonflée par les eaux des pluies de ces derniers jours et par la fonte des abondantes chutes de neige de la fin de l’automne et du début de l’hiver. Quand on se balade vers l’Île Saint-Louis, son débit et sa couleur boueuse impressionnent, même s’ils n’ont rien d’exceptionnels. Un saule y prend un bain de rameaux…

Saule pleureur au bord de la Seine en crue dans Paris

Saule en bord de Seine, près du pont Louis-Philippe, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Saule au bord de la Seine en crue dans Paris

Saule en bord de Seine, près du pont Louis-Philippe, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Il n’en faut plus beaucoup pour que ce soient les racines qui trempent…

Hier dimanche 9 janvier, une partie des voies bordant les berges de la Seine à Paris a été fermée en raison de la montée des eaux du fleuve faisant suite aux précipitations de ces derniers jours. Rive gauche, la voie sur berge entre le pont Royal et le quai Branly a été fermée, ainsi que la connexion entre le quai d’Austerlitz et celui de Saint-Bernard. La cote de 3,19 mètre a été atteinte à 17h.

Ile Saint-Louis et Seine en crue, Paris 4e (75)

Arbres le long du quai d'Orléans, Île Saint-Louis, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Si le saule apprécie une certaine humidité, les autres arbres sont davantage menacés par la montée des eaux qui ne sont plus très loin…

Ile Saint-Louis et Seine en crue

Arbres le long du quai d'Orléans, Île Saint-Louis, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Les oiseaux eux s’en donnent à coeur joie…