août 242014
 

Tinantia pringlei (Commelinacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Je cultive cette misère (Tinantia pringlei) depuis deux années maintenant sur mon balcon parisien et ma plante a parfaitement résisté aux deux hivers, repartant chaque année tardivement au printemps pour ensuite très vite repousser et fleurir pendant l’été.

En fait je possède deux variétés de cette espèce. Celle en photo avec un feuillage vert moyen éclaboussé de taches pourpre brune plutôt éparses. Et j’ai un autre pied aux feuilles vert plus foncé pratiquement pourpre avec des macules plus nombreuses. Les deux pieds sont séparés, chacun dans son contenant, et aux deux extrémités du balcon. Les deux fleurissent aussi généreusement avec des petites fleurs rose violacé très éphémères mais qui se renouvellent jour après jour.

La plante s’étoffe vite et peut être divisée rapidement et très facilement. Mais j’ai eu la surprise de constater qu’elle se ressème aussi très bien. Des graines sont tombées dans la rue au pied de l’immeuble, et j’ai aperçu des petits pieds qui poussaient contre la façade. Par contre, pas de semis dans mes jardinières et autres potées. Mais ce semis spontané est certainement du au fait qu’un de mes pieds retombait à l’extérieur du balcon l’année dernière. Et l’autre n’avait pas de pot ou de jardinière en dessous de lui. Ce qui ne sera pas le cas cette année, parce que je l’ai installé dans un grand pot design plus haut que large.

sept 192013
 

Tinantia pringlei (Commelinacées) en pleine floraison sur mon balcon en fin d'été, Paris 19e (75)
Malgré les nuits et les journées beaucoup plus fraîches et le temps souvent pluvieux de cette triste fin d’été, mon pied de Tinantia pringlei continue à fleurir, de plus en plus même !

Tinantia pringlei (Commelinacées) en pleine floraison sur mon balcon en fin d'été, Paris 19e (75)
Les fleurs sont éphémères, elles ne durent pas plus d’une journée, mais elles se renouvellent sans cesse. Chaque matin, des nouvelles s’ouvrent comme autant de petits papillons d’un joli mauve. Cette misère rustique gagnerait à être davantage connue et cultivée.

août 302013
 

Tinantia pringlei (Commélinacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
J’ai deux pieds de Tinantia pringlei sur mon balcon acheté à un an d’écart chez deux pépiniéristes différents. Si la forme des plantes et des feuillages ainsi que les floraisons sont similaires, je me retrouve avec deux teintes de feuillages, l’un vert moyen ponctué de pourpre de façon éparse et l’autre vert foncé avec de nombreuses taches et macules pourpres.

Tinantia pringlei (Commélinacées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Y-a-t-il des variations dans l’espèce ? Je ne sais pas, mais je suis très content d’avoir deux plantes assez différentes, j’aime les deux ! J’espère qu’avec les années ces misères vivaces et rustiques ne vont pas perdre leurs différences.

juil 192013
 

Premières fleurs de mon pied de Tinantia pringlei sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Lente à redémarrer au printemps, j’ai cru pendant quelques semaines que mon pied de Tinantia pringlei n’avait pas supporté l’hiver et les gelées. Mais en fait la fraîcheur printanière excessive l’empêchait de repousser. Dès que les températures se sont adoucies, des nouvelles pousses sont apparues, la croissance devenant plus rapide avec les grosses chaleurs. Et voici les premières fleurs !

J’avais même acheté un jeune plant lors de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard (91) en avril dernier, au cas où le premier ne serait pas reparti… Je l’ai installé à l’autre extrémité du balcon où il peut retomber côté rue, alors que mon premier pied est dirigé vers l’intérieur du balcon. Le pied acheté s’est mis à fleurir depuis longtemps et il présente un feuillage complètement pourpre foncé avec des taches. Ma première plante a un feuillage complètement vert vif, avec des taches pourpres. Mais les pousses sont encore jeunes, la couleur pourpre va peut-être s’accentuer.

Feuillage décoratif, croissance facile et rapide, bonne rusticité, floraison charmante ininterrompue jusqu’aux gelées… Beaucoup de qualités pour cette plante vivace de la famille des Commélinacées qui mériterait une plus large diffusion.

mai 162013
 

Tinantia pringlei en fleur sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Quand je suis allé à la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean de Beauregard (91), je pensais que mon pied de Tinantia pringlei n’allait pas repartir car il n’y avait aucune nouvelle pousse visible et j’en ai donc acheté un autre, plus petit. C’est lui qui fleurit déjà. Mais le pied planté l’année dernière est finalement reparti, tout doucement. Cette espèce est donc bien vivace et rustique comme on me l’avait dit.

Nouvelles pousses de mon pied de Tinantia pringlei sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Si les températures voulaient bien se réchauffer un peu plus, la touffe repartirait très vite et il ne faudrait certainement pas longtemps pour qu’elle retrouve un bel aspect et se remette à fleurir.

jan 042013
 

 

L’hiver est la saison pour penser son jardin, pour réfléchir aux plantes que l’on souhaiterait y faire pousser. Le monde des plantes vivaces offre une infinité de possibilités pour les jardiniers, qu’ils soient en ville ou à la campagne, avec un petit ou grand jardin. Le choix a été difficile, mais voici mes cinq plantes préférées (mais il y en aurait tant d’autres !). Et vous, quelles sont vos plantes vivaces préférées ?

Alcathea suffrutescens 'Park Allée' sur mon balcon en été, Malvacées, 8 juillet 2011, photo Alain Delavie

Hibiscus coccineus 'Alba' sur mon balcon en été, Malvacées, 3 septembre 2011, photo Alain Delavie Continue reading »