avr 052010
 

Rien de tel qu’une période de vacances pour jardiner ! Grand nettoyage, séance de rempotages et plantations diverses sur mon balcon, tel a été le programme d’une bonne partie de ce lundi. Épuisant !

Travaux de jardinage sur balcon au printemps

Vue d'une partie de mon balcon après la première grosse séance de plantations, avril 2010, photo Alain Delavie

Je circule beaucoup plus facilement sur mon balcon après ces premiers grands travaux printaniers et je suis très content d’avoir placé tous les jeunes plants qui trainaient encore en godets, certains depuis… la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard d’il y a un an ! Il était temps, car la prochaine est pour la fin de la semaine. Au moins maintenant, je sais parfaitement ce que je dois ou peux encore acheter pour combler des vides. La place est de plus en plus rare, car j’ai de plus en plus de plantes vivaces et d’arbustes, qui prennent chaque année un peu plus d’ampleur.

Le bilan de l’hiver 2009-2010 est finalement plutôt bon. Hormis les fleurs annuelles qui ont gelé (impatiens et bégonias), ce qui n’a rien d’inattendu, je n’ai perdu qu’un géranium vivace, qui a certainement souffert d’un manque d’eau, un pied d’Impatiens tinctoria, de Begonia sutherlandii et trois minis cyclamens. Tous les plants de vivaces laissés en godets ont résisté : liriopes, tiarella, heuchère et asters. Tout repousse comme si de rien n’était. Et maintenant, ils ont tous été repiqués dans des gros pots ou des jardinières.
Encore quelques doutes avec ma potée de Begonia grandis ssp. evansiana, que j’ai laissée au sec tout l’hiver. C’est une espèce rustique, mais frileuse, pour le moment ce n’est pas anormal qu’elle ne reparte pas encore.

août 012009
 

Mois d’été le plus chaud (en moyenne !) avec juillet, le mois d’août fait se vider Paris de ses habitants et les plages du littoral (et de la Seine !) se remplirent. N’y aurait-il plus rien à faire côté jardin ? Non, pas de vacances pour les jardiniers !!!

  • Août est le grand mois des bouturages. Plantes molles (fuchsias, géraniums zonales et lierres, abutilons, etc.), arbustes d’ornement, plantes aromatiques, plantes d’intérieur… Il n’y a que l’embarras du choix ! Je vous conseille de bouturer dès ce début de mois les plantes exotiques vivaces gélives comme les impatiens, les misères, les coléus ou les plectranthus. Les boutures reprennent vite à cette période de l’année et vous pourrez les rempoter avant leur rentrée à l’abri en septembre.
  • Août marque aussi le début des grandes récoltes de graines. Légumes ou fleurs, c’est le moment de repérer les plantes les plus belles, qui correspondent le mieux à vos désirs. Et repérez les plus beaux fruits, pour ne pas manquer la bonne période. Certaines graines sont difficiles à récupérer, comme celles des impatiens, dont les fruits explosent au moindre choc alors même qu’ils n’ont pas encore jauni.
  • Continuez les apports d’engrais liquides pour les potées fleuries. Après l’opulence de juillet, certaines fleurs tendent à moins fleurir, il est nécessaire de leur redonner un petit coup de pouce (bio bien sûr !) pour stimuler une nouvelle floraison opulente.
  • Bien sûr, on ne faiblit pas sur les arrosages, quand il n’y a pas d’interdit bien sûr. Les plantes en pots ont maintenant atteint leur plein développement, leurs besoins en eau sont plus importants, surtout après une journée très chaude, avec des températures proches ou supérieures des 30 °C.
  • Surveillez les attaques de maladies et de parasites : par temps sec, les araignées rouges sont redoutables. Par temps plus frais et humide, gare au mildiou ou au blanc (oïdium). Dans la pelouse et les haricots, attention aux aoûtats !
  • Côté jardineries et fleuristes, craquez sans retenue pour les gardénias et les hibiscus Rose de Chine (Hibiscus x rosa-sinensis). Ils sont moins forcés à cette époque de l’année, leur floraison est naturelle.

Bon week-end et excellent mois d’août !

mai 122009
 

Les plantes vivaces ayant une floraison estivale ont souvent besoin d’une petite taille au printemps, quand les touffes se sont déjà bien développées.

(avant)

(après)

Cette taille légère qui s’apparente à un pincement permet à la plante de mieux s’étoffer, de garder un port plus trapu et ramifié. Le résultat en fin d’été est spectaculaire : finies les touffes qui s’avachissent de tous les côtés, qui se dégarnissent à la base et deviennent très moches. Bien au contraire, les fleurs sont plus nombreuses et les plantes se tiennent bien droites, sans trop s’étaler sur leurs voisines.

Le bon gesteIl ne s’agit pas de ratiboiser la plante au ras du sol,
mais simplement de couper l’extrémité des tiges,
en sectionnant chaque tige juste au-dessus d’une feuille.
Pas besoin de ciseaux ou de sécateur,
le pouce et l’index suffisent en général.

Sur mon balcon, cette opération rapide et facile m’assure des plantes plus ramifiées (en photo, un strobilanthe), qui résistent mieux aux coups de vent et qui ne s’écroulent pas sur leurs voisines. Cela ne retarde pas les floraisons et j’ai davantage de fleurs.
avr 262009
 

Il faut profiter du moment de la plantation pour faire un apport d’engrais qui favorisera les floraisons en fin de printemps et en été. Sur mon balcon, je n’utilise que des engrais organiques, que j’incorpore dans le substrat des bacs.
Il existe de nombreux engrais pour les plantes dites fleuries. Certains sont même conseillés pour les géraniums plus spécifiquement. Mais sachez que tous les engrais proposés pour les tomates ou les petits fruits donnent d’aussi bons résultats, même meilleurs ! Cette année, j’utilise plutôt ceux-ci :

J’utilise l’engrais organique pour tomates de CP Jardin depuis des années, c’est une valeur sûre. Je vais tester aussi cette année l’engrais organique pour tomates de Vilmorin et l’engrais organique pour géraniums de DCM. Quant au Guanokalong, il est extraordinaire ! Cet engrais naturel issu des fientes de chauves-souris est très riche en potassium et en phosphore. Je l’ai essayé deux années de suite dans mes potées de bégonias Dragon Wing, les floraisons ont été spectaculaires et prolongées.
Vous pouvez utiliser des engrais liquides, à ajouter tout au long de la belle saison ou préférer comme moi un apport d’engrais organiques en poudre ou en granulés dans la terre du bac, soit à la plantation quand on fait la potée ou la jardinière, soit en surface avec un léger griffage pour les jardinières de plantes vivaces et d’arbustes plantées les années précédentes.

Important : respectez les doses indiquées sur les emballages ! Les engrais organiques sont des engrais doux, qui ne brulent pas les racines des plantes, mais ce n’est pas une raison pour forcer les doses.

avr 132009
 

Avant d’attaquer hier la plantation des jardinières et des potées sur mon balcon, j’ai du d’abord m’occuper des semis spontanés apparus ici et là.

En les repiquant chacun dans son petit pot, c’était la seule solution pour les préserver et aussi pour me faire une belle provision de jeunes plants pour le Troc Vert de Montreuil-sous-Bois (93) en mai prochain (affiche sur la page d’accueil du blog). Il y a quand même quelques espèces rares et originales…

J’ai donc récupéré des jeunes plants d’Impatiens namchwarbensis,des semis de mon Sarcococca et un semis de renouée (Persicaria virginiana ‘Painter’s Palette’),
J’ai divisé ma grosse touffe de Sedum ‘Chocolate Ball’ et j’ai bouturé des tiges cassées de la suspension de misère gypsophile (Gibasis geniculata) achetée hier et divisée en quatre pour faire une bordure dans une de mes grandes jardinières. J’ai également tenté quelques boutures de Sarcococca…Tout est installé dans un plateau avec un tapis en feutre géotextile. L’arrosage est ainsi beaucoup plus facile et régulier. Car dans des pots aussi petits, le terreau se dessèche très vite.
Rendez-vous dans un bon mois pour les échanges !!!

juil 182008
 

Le jardinage sur balcon ou terrasse suspendue a ses petits inconvénients : le nettoyage et surtout le balayage !
Travaux obligatoires pour tenir propre son coin de verdure, mais surtout pour ne pas rentrer dans l’appartement avec les semelles tachées de fleurs écrasées ou de feuilles mortes. Notamment avec les grosses fleurs rouge vif du bégonia Dragon Wing, c’est la tache assurée sur la moquette et pas facile à enlever. Et c’est qu’il fleurit le bougre !Entre la corvée de nettoyage dans l’appartement et le balayage somme toute rapide sur le balcon, j’ai choisi, je balaye ! Un coup de balayette le matin, un coup de balayette le soir.
Ca amuse beaucoup Iris la chatte, qui adore courir après les petits balais et leur donner des coups de patte. Chipie la minette et terriblement joueuse malgré ses 15 balais. Oups, ça m’a échappé ;-)))