avr 032013
 

Tubercules de bégonias tubéreux vendus en vrac, quai de la Mégisserie, Paris 1er (75), 23 mars 2013, photo Alain Delavie

Même si la météo reste bien trop fraîche pour sortir ces plantes frileuses, il est temps d’acheter les tubercules ou de rempoter ceux que l’on a conservés au repos et au sec pendant l’hiver. Des petits bourgeons pointent déjà, signes d’un départ de la végétation et de l’urgence du rempotage.

Si vous achetez les tubercules, choisissez les plus gros, sans aucune trace de pourriture ou de blessure. Et si possible avec plusieurs bourgeons déjà bien visibles, mais quand même pas trop développés car ils sont fragiles et terriblement cassants pendant le transport ou toute manipulation.

Choisissez un pot plus large que profond. Le diamètre doit permettre au tubercule de doubler de taille pendant la belle saison. Ne prenez pas un contenant trop étroit. Un pot en terre cuite est préférable car il permet un meilleur assèchement du substrat, surtout quand le temps redevient frais. Le pot doit être bien drainé, avec plusieurs orifices dans le fond pour permettre un écoulement optimal des eaux d’arrosage.

Prenez un substrat très léger et poreux, qui s’humidifie facilement et se dessèche rapidement après l’arrosage. Les bégonias tubéreux détestent l’humidité stagnante qui fait pourrir leurs racines fragiles. En général, un bon terreau pour géraniums du commerce fait parfaitement l’affaire. Au moment du rempotage, ajouter un engrais organique pour plantes fleuries. Soit du guano de chauve-souris (Guano Kalong) ou un engrais pour géraniums ou pour tomates.

La plantation du tubercule se fait avec la partie creuse (concave) orientée vers le dessus, la partie plus arrondie et convexe vers le fond du pot. Il faut juste recouvrir les tubercules avec le terreau en les laissant à peine affleurer.

Vous n’allez pas sortir tout de suite ces tubercules nouvellement mis en pot ou jardinière, mais enfouis dans un substrat de qualité, ils ne se dessécheront pas et ils vont même commencer à faire des racines. Vous pouvez garder les potées ou les jardinières dans une serre ou une véranda (il faut arroser régulièrement dans ce cas), dans un garage ou une cave. Vous les installerez dehors à situation ombragée dès que les températures seront redevenues suffisamment douces.