avr 272013
 

Pour  la première fois en France, un prix sera décerné à un paysagiste concepteur pour l’ensemble de son œuvre. Créé à l’initiative de la Fédération Française du Paysage par l’interprofession Val’hor à l’occasion du 400e anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre dans le cadre des Rencontres André Le Nôtre de Versailles, le Prix international André Le Nôtre a pour ambition de devenir la plus haute distinction décernée en France à un paysagiste concepteur sur la durée de son exercice professionnel.

Ce prix qui sera remis tous les deux ans à partir de 2013, récompense un paysagiste concepteur pour l’ensemble de son œuvre de la conception, à la maitrise d’œuvre en passant par sa contribution à la recherche, ses publications et à l’enseignement.

Le Jury, composé d’une vingtaine de membres (représentants des Ministères, de la Fédération Française du Paysage, de l’interprofession, de la maîtrise d’ouvrage, journalistes…), jugera les candidatures selon les critères suivants :

  • l’apport original du candidat à la conception de paysage, à la reconnaissance des paysages et de la démarche paysagère, à la formation des futurs professionnels, à la production d’innovation,
  • la capacité du candidat à élaborer et conduire un projet avec tous les partenaires, notamment la maîtrise d’ouvrage et les différents métiers de la filière professionnelle. Continue reading »
mar 162013
 

La semaine du jardinage pour les écoles

Du 18 au 24 mars 2013, à l’initiative du GNIS, de VAL’HOR et de la FNMJ, près de 64.000 élèves de classes maternelles et élémentaires participeront à la 15ème édition de « La semaine du jardinage pour les écoles » et suivront, auprès des 360 professionnels du jardinage retenus, des ateliers pratiques et pédagogiques de découverte des plantes, d’initiation au jardinage et de sensibilisation au respect de la nature.

Des animations pour découvrir les joies du jardinage et sensibiliser au respect de la nature
Placée sous le Haut patronage du Ministère de l’Éducation nationale et menée avec le soutien du Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, cette édition a pour thème le jardinage durable.

Tous les ateliers aborderont comme chaque année la façon de semer, planter et cultiver les plantes, mais de nouveaux mettront particulièrement l’accent sur les bonnes pratiques au jardin. Que ce soit la gestion de l’eau au jardin, la fabrication du compost pour nourrir la terre, les aménagements pour favoriser les auxiliaires ou les bonnes associations entre les plantes, les animations seront l’occasion de sensibiliser les enfants au respect de la nature et aux pratiques de jardinage favorables à l’environnement. Ils découvriront également la notion d’écosystème dans lequel les végétaux et les animaux entretiennent des relations étroites et indispensables.

Cette opération permet aux professionnels de la distribution jardin de répondre aux mille et une questions des enfants et de leur transmettre leur passion pour les plantes et le plaisir de jardiner. À la fin des animations, les enseignants recevront un kit pédagogique avec de nombreux supports pour prolonger en classe les découvertes réalisées avec les professionnels et pour se lancer dans des activités de jardinage tout au long de l’année scolaire. Et au terme d’une demi-journée riche en échanges, chaque enfant aura la joie de repartir avec sa réalisation personnelle et le tablier de l’opération.

Un concours pour fêter les 15 ans de l’opération
Pour célébrer le 15ème anniversaire de « La semaine du jardinage pour les écoles« ,  toutes les classes des cycles 2 et 3 sont invitées à partager leurs activités de jardinage et leurs pratiques respectueuses de l’environnement à travers la réalisation d’un journal de 4 pages. Toutes les classes participant à ce concours intitulé « Jardinage à la UNE » recevront des supports pédagogiques en lien avec le jardinage à l’école. Des récupérateurs d’eau de pluie, des composteurs et des livres-coffrets de jardinage récompenseront les classes lauréates dans chaque niveau. Les modalités de participation sont en ligne sur www.jardinons-alecole.org.

Pour en savoir plus sur « La semaine du jardinage pour les écoles », connaître les professionnels participants et les ateliers mis en place, rendez-vous sur le site Internet : www.jardinons-alecole.org, rubrique « Semaine du jardinage« .

déc 232012
 

Sapin de Noël dans la rue du Château d'Eau, Paris 10e (75)

Faites-vous partie des un peu plus de 5% des acheteurs de sapins qui s’y prennent les tous derniers jours avant Noël pour acheter leur arbre ? C’est encore possible, même si le choix n’est plus aussi large qu’au début du mois de décembre.

Les ventes de sapins de Noël en 2011Véritable valeur refuge, le sapin de Noël s’est imposé naturellement en 2011 dans les dépenses des ménages. D’après l’étude réalisée par TNS SOFRES pour Val’Hor et France AgriMer en décembre 2011, le marché du sapin de Noël naturel a enregistré en 2011 un chiffre d’affaires de 137 millions d’euros (+11% par rapport à 2010). Ainsi 5,5 millions de sapins naturels ont été achetés en 2011 à un prix moyen de 24,71 euros l’unité.
22,9% des foyers français ont fait l’acquisition d’un sapin, parmi lesquels 19,3% ont fait le choix du naturel contre 3,6% pour l’artificiel. L’arbre en plastique a perdu du terrain, il ne représente que seulement 15,4% des ventes de sapins en volume contre 84,6% pour les arbres naturels.
Sur le marché du sapin naturel, deux variétés se répartissent le gros des ventes :

  • Le Nordmann, qui a continué sa progression à la fois en volume et en valeur. Il a représenté 69,1% de parts de marché en 201 et a été vendu a un prix moyen de 27,90€.
  • L’Épicéa a totalisé 27,7% de parts de marché et à été vendu à un prix moyen de 16,70€.

En 2011, la préférence des français pour les sapins naturels coupés s’est une fois de plus confirmée. En effet, 89,1% des sapins ont été achetés coupés et 10,9% ont été achetés en pots ou en motte. Le taux de sapins en pot tend à diminuer : 7,2% en 2011 contre 8,1% en 2010.
En 2011, l’achat du sapin de Noël a été davantage anticipé : 56,5% achetés entre le 1er et le 15 décembre, contre 56,2% en 2010. 37,2% entre le 15 et le 20 décembre (35,2% en 2010) et 5,4% du 21 au 24 décembre (8,5 l’année précédente).
Les acheteurs de sapins naturels ont été 46,7% à choisir un arbre mesurant entre 1m et 1,5m, et 34,3% un sapin de plus de 1,5m. Les Nordmanns ont toujours une taille plus élevées que les Épicéas : 34,5% mesurent plus de 1,5% contre 29,7% pour les Épicéas. Par ailleurs, on a constaté en 2011 une part plus importante de Nordmanns de grande taille.
L’acheteur d’un sapin naturel appartient majoritairement à un foyer de 3 personnes ou plus, avec au moins un enfant. Géographiquement, il se situe davantage en région parisienne et dans l’Est de la France, berceau de l’histoire du sapin de Noël.

déc 192012
 

Logo Les Victoires du Paysage

Jeudi 13 décembre 2012 à Paris, Dominique Douard, Président de Val’hor et Michel Audouy, Président délégué à la Comep et des Victoires du Paysage, ont remis les trophées des Victoires du Paysage 2012, sous le parrainage d’Erik Orsenna, économiste, écrivain, membre de l’Académie Française. Les  jardins primés par le Grand Jury ont tous un point commun : ce sont des jardins imaginés et conçus en adéquation avec la personnalité de leurs propriétaires. Des jardins aux ambiances diverses, intimes et à la fois contemplatifs mettant en valeur le paysage environnant.

Après une première sélection sur dossier le 4 juillet dernier, la visite par le Jury des 54 sites présélectionnés, le Grand Jury (composé de professionnels du paysage, de journalistes spécialisés et de représentants d’associations professionnelles), sous l’égide d’Érik Orsenna, s’est réuni, le 4 octobre, pour désigner les lauréats 2012.

Le 13 décembre dernier, lors de la grande soirée de remise des prix, 28 lauréats ont ainsi été récompensés dans les 3 catégories (collectivités, entreprises et particuliers) : un beau palmarès mettant à l’honneur maîtres d’ouvrage, professionnels du paysage et aménagements paysagers remarquables !

Continue reading »

oct 312012
 

Chrysanthèmes par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Les achats des ménages en matière de végétaux d’ornement sont suivis à travers un panel réalisé par TNS Sofres. Selon les résultats de ce panel, en 2011, les Français ont acheté 24,9 millions de pots de chrysanthèmes pour un montant global de 208,7 millions d’euros.

Achats pour le cimetière : 22,5 millions de pots achetés pour un montant de 190 millions d’euros.
Achats pour la décoration d’intérieur ou pour offrir : 2,4 millions de pots achetés pour un montant de 18,7 millions d’euros.

Les mois d’octobre et novembre 2011 ont représenté 93 % des volumes pour 89 % des sommes dépensées en ce qui concerne les achats pour le cimetière et 84 % des volumes pour 86 % des sommes dépensées en ce qui concerne les achats pour la décoration d’intérieur ou pour offrir.

Les changements intervenus dans la méthodologie du panel en 2011 ne permettent pas de pouvoir comparer les résultats 2011 avec les résultats des années antérieures.

Des achats à tous les prix

  • La répartition des achats de chrysanthèmes par tranche de prix en 2011 pour le cimetière
    35,1 % – de 4 €
    28,5% de 4 à 8 €
    9,2 % de 8 à 10 €
    10,4 % de 10 à 15 €
    16,8 % + de 15 €
  • La répartition des achats de chrysanthèmes par tranche de prix en 2011 pour la maison ou pour offrir
    35,1 % – de 4 €
    34 % de 4 à 8 €
    16% de 8 à 10 €
    14,7 % de 10 à 15 €
    10% + de 15 €

Les lieux d’achat
Le marché des chrysanthèmes présente la particularité d’avoir une répartition des achats selon les lieux d’achat beaucoup plus homogène que l’ensemble du marché des végétaux d’intérieur.
Selon les résultats du panel TNS Sofres, en 2011, les principaux lieux d’achat des chrysanthèmes ont été les hyper / supermarchés / jardineries d’hyper avec 33 % des volumes et 23,3 % des sommes dépensées, suivis par les achats sur l’exploitation (16,9 % des volumes et 19,2 % des sommes), les fleuristes (15,5 % des volumes et 22 % des sommes), les jardineries spécialisées (12,8 % des volumes et 14,8 % des sommes).

(Panel TNS Sofres, cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor, constitué d’un échantillon représentatif de la population française composé de 7 000 ménages interrogés mensuellement)

mai 042012
 

Logo concours Les Victoires du Paysage

« Développons des indicateurs pour mesurer les services environnementaux, économiques, culturels et sociaux rendus par les végétaux, les jardins et les paysages. » est l’une des 10 actions prioritaires contenue dans le Manifeste pour une Cité Verte en vue d’une meilleure intégration du végétal aux espaces de vie, rendu public en octobre 2011 par Val’hor, interprofession de l’horticulture et du paysage. Pour les Professionnels du Paysage, il est primordial que les projets d’aménagement du paysage soient suffisamment pensés et intégrés en amont de tout projet urbain, que leurs usages soient optimisés au maximum et que leurs bénéfices soient reconnus.

En effet, face à une urbanisation toujours croissante, il est vital de ne pas perdre le contact avec le végétal et le paysage au sein de nos cités. Au-delà de son rôle d’agrément, il a été démontré lors des 5èmes Assises Européennes du Paysage (le rendez-vous des décideurs de la ville durable et des professionnels), qui se sont déroulées en octobre dernier, que le végétal, l’aménagement du paysage et la nature en ville, plus qu’un acte esthétique, apportent de véritables bienfaits aux citoyens et sont sources de richesses pour la société.

Le concours national des Victoires du Paysage s’inscrit, depuis son origine, dans la démarche Cité Verte de promotion du végétal et du paysage au sein de la cité. A travers les projets primés lors de chaque édition, il s’agit de sensibiliser les élus, les entreprises et les particuliers à la démarche paysagère et à la prise en compte du végétal dans leurs projets d’aménagement ou de construction et de montrer tous les bienfaits que le paysage et le végétal apportent aussi bien aux villes et à ses habitants, qu’aux entreprises et aux salariés.

Collectivités, entreprises, particuliers, pour mettre en valeur vos aménagements paysagers, participez à la 3ème édition des Victoires du Paysage !

Pour participer, rien de plus simple :

  • Il faut avoir fait appel aux professionnels du paysage pour la réalisation (un paysagiste concepteur pour la conception, une entreprise du paysage pour la mise en œuvre et un ou plusieurs pépiniéristes ou horticulteurs pour la fourniture des végétaux).
  • Du plus petit au plus grand projet, tout le monde peut participer : de la terrasse ou jardin d’un particulier ou d’une entreprise, en passant par les projets immobiliers jusqu’aux aménagements à plus ou moins grande envergure d’une collectivité. Chaque réalisation doit être achevée depuis moins de 5 ans.
  • Inscription en ligne et dossier téléchargeable sur le site www.lesvictoiresdupaysage.com jusqu’au 15 juin 2012.

Continue reading »