juil 172014
 

Affiche "Du vert près de chez moi"

La Ville de Paris invite les Parisiens à recenser les lieux qui pourraient accueillir de la végétalisation au plus près de chez eux (délaissés, mobiliers urbains, murs…).

Le végétal est essentiel dans une ville dense comme Paris pour la qualité de notre cadre de vie. En milieu urbain, sa présence n’est pas réservée aux jardins : une placette, un mur pignon ou un recoin au potentiel inexploité peuvent constituer le support d’une végétalisation qui se développera progressivement. La végétalisation de l’espace public s’inscrit pleinement dans la recherche de réponses aux différents enjeux environnementaux : qualité de l’air, continuités écologiques et renforcement de la biodiversité, infiltration naturelle des eaux pluviales, ombre et rafraîchissement de la ville… C’est évidement aussi l’occasion de rendre notre ville plus agréable et plus accueillante, propice aux circulations douces et aux balades, et de continuer à faire de nos rues des lieux de projets citoyens et pédagogiques.

Cette démarche innovante part du constat que les riverains sont les meilleurs connaisseurs de leur quartier, des usages qui s’y développent et des lieux qui sont susceptibles de se prêter à une végétalisation ponctuelle. Avec le concours des services de la Ville, c’est une occasion nouvelle qui est offerte aux habitants de repérer, et éventuellement faire vivre, de nouveaux espaces de verdure.

Colombe Brossel, adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité, a lancé mardi 15 juillet dernier la première campagne de végétalisation de proximité à destination des Parisiens : « Du vert près de chez moi ». À cette occasion, elle a présenté des exemples concrets de végétalisation de proximité déjà réalisés sur l’espace public, par les habitants et les services de la Ville :

  • Des jardinières citoyennes Villas Duris Vasselon et Gagliardini : grâce à l’association Le Lien des Lilas ce sont 12 jardinières entretenues par les habitants et financées par le conseil de quartier, qui structurent la place des deux villas. L’association Les Jeunes Lilas y encadre également de l’initiation au jardinage pour les enfants.
  • Un mur végétalisé réalisé en 2010 par la Ville de Paris.

Ainsi qu’un exemple de recoin végétalisable identifié par un conseil de quartier.

Comment participer ?

  1. Identifier un espace, près de chez soi, dans son quartier, qui pourrait être propice à la végétalisation de proximité.
  2. Par l’application DansMaRue, le site Paris.fr, le 3975, ma Mairie d’arrondissement, proposer son idée.
  3. La Mairie de Paris reçoit la proposition et vérifie la faisabilité technique (réseaux en sous-sol, ensoleillement, etc.).
  4. Si le lieu s’y prête, un nouvel espace peut être végétalisé près de celle ou celui qui a signalé l’emplacement.

Continue reading »

juin 172014
 

Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Colombe Brossel, adjointe en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité, proposeront au Conseil de Paris que les Parisiens puissent choisir 200 lieux à végétaliser près de chez eux.

Logo de la Mairie de Paris
La Ville de Paris mène depuis 2001 une importante politique de végétalisation qui a déjà permis d’ouvrir 62 hectares d’espaces verts supplémentaires, de multiplier les jardins partagés et de créer des espaces de respiration ouverts accessibles à tous.
Réaménagement de certains tronçons de la petite ceinture, piétonisation des Berges de Seine, valorisation des bois : cette multitude d’actions a conduit à une amélioration concrète du cadre de vie des Parisiens, à la protection de l’environnement et à la lutte contre le dérèglement climatique.

Anne Hidalgo s’engage à intensifier ces efforts pour rendre Paris encore plus verte : 30ha d’espaces verts supplémentaires verront le jour sous cette mandature et la place de la nature dans l’espace public sera accrue. Cet objectif, confronté à la densité de Paris, appelle à trouver des solutions innovantes et à prendre en compte tous les lieux qui pourraient mieux faire respirer la Ville, comme l’a par exemple démontré l’appel à projet « végétalisations innovantes ».

C’est pourquoi Colombe Brossel, adjointe en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité, va proposer dans un vœu au Conseil de Paris de :

  • Lancer avant l’été une grande consultation, qui incite les Parisiens à recenser les lieux à végétaliser (pieds d’immeuble, murs, placette…) ;
  • Proposer un outil innovant, avec l’application « DansMaRue », qui permette à chacun de signaler un lieu près de chez lui pouvant faire l’objet d’un embellissement ;
  • Créer un support pédagogique qui présente aux habitants les différents types de végétalisations possibles.

Infographie végétalisation de 200 lieux publics
Près de 200 lieux de proximité seront ainsi végétalisés pendant la mandature.

avr 272014
 

Du 23 au 27 juin 2014, la Ferme de Jade vous propose une formation pour acquérir une expertise et une réflexion globale sur la conception de la ville de demain en intégrant en amont les techniques innovantes de l’agroécologie urbaine et les services éco-systémiques rendus par le végétal, avec un focus sur la végétalisation de toiture « prairie naturelle ».

Formation sur la végétalisation de toiture à la Ferme de JadeProgramme
5 jours (7h/jour), session semaine n°26.

  • 3 jours de théorie et techniques (cours délivrés à la ferme de Jade)
  • 1 jour de pratique (ferme de Jade) ou assistance à chantier en cour
  • 1 jour de visite excursions sur les toits

La ferme de Jade est une ferme pédagogique dédiée à l’écologie urbaine et à la végétalisation de toiture, construite sur une ancienne décharge sauvage. L’ensemble des bâtiments ont été conçu avec des techniques d’éco-construction (structure bois, béton de chanvre récupération d’eau, baignade naturelle, toilette sèche, construction terre paille, puit canadien, solaire thermique, chauffage bois, phytoépuration, animaux de basse cour, gites, potager, etc.).

Équipe pédagogique

  • Nathalie BAUMANN, biogéographe écologue urbaine, enseignante chercheuse ZHAW Université des sciences appliquées de Zurich,
  • Philippe PEIGER, paysagiste « expert agro-écologie urbaine », enseignant universitaire conférencier.

Continue reading »

nov 072013
 

Toit végétalisé du Palais de Chaillot, Paris 16ème (75), création Les Jardins de Gally
Les Jardins de Gally ont dévoilé mardi dernier les résultats de l’enquête BVA sur la végétalisation des espaces accueillant du public. Simple tendance esthétique ou véritable prise en compte des bienfaits de la nature par les Français ? Xavier Laureau, Directeur des Jardins de Gally, était entouré de Céline Bracq (BVA), Jérôme Le Grelle (Convergences – CVL) et Alain d’Iribarne (Directeur de recherche au CNRS).

Centres commerciaux, gares, aéroports, hôpitaux : les lieux accueillant du public se végétalisent. Simple tendance esthétique ou véritable prise en compte des bienfaits de la nature sur les citoyens ? Les Jardins de Gally, spécialistes de la nature urbaine, ont dévoilé les résultats de leur première enquête BVA Opinion et analysent les raisons profondes de cette envie de vert.

Pour 7 Français sur 10, aller au centre commercial est synonyme de contrainte.
Les centres commerciaux ont beau offrir de plus en plus de choix et de services, ils restent, pour une grande majorité de Français, associés avant tout à la notion d‘obligation. Car, en effet, « il faut bien faire les courses »… répondent les Français. Ainsi, moins de 30% des personnes interrogées associent le fait d’aller au centre commercial à une sortie ou à une occasion de se distraire.
Seuls les 15-­34 ans se distinguent notablement de cette tendance, voyant pour 42% d’entre eux, une visite au centre commercial comme une véritable « sortie », parfois même un lieu de rendez-­vous.
Les Français ont ainsi, et non seulement, une vision très utilitariste de ce type de lieux mais ils les jugent également bruyants (90%) et stressants (72%). Enfin, si la foule semble être le meilleur symbole du centre commercial (9 Français sur 10 l’associent à ce mot), les notions de bien-­être et de nature paraissent totalement incongrus lorsqu’on les associe à ce type d’endroit.

Plus de 8 Français sur 10 estiment qu’il n’y a pas suffisamment d’espaces verts dans les centres commerciaux.
Loin d’être synonyme de superflu ou de gaspillage, la végétalisation des espaces publics est largement plébiscitée. Au-delà de l’aspect décoratif (74%), près d’1 personne sur 2 associe  l’installation d’espaces végétalisés dans un espace public au bien-être (51%), à l’oxygène (47%), voire même au repos (42%).

Continue reading »

avr 032013
 

La Ville de Paris s’associe au Paris Région Lab pour lancer un appel à projets dédié à la végétalisation innovante.

Elle invite les entreprises et associations à venir expérimenter en grandeur nature leurs solutions expérimentales dans les domaines de la biodiversité, de l’agriculture urbaine et de l’adaptation de la ville au changement climatique. En leur proposant de tester leurs prototypes dans l’espace public et sur les bâtiments, pendant une durée pouvant atteindre 3 ans, Paris entend devenir un laboratoire à ciel ouvert pour imaginer, tester et développer les innovations qui transformeront la ville.

Suivant les objectifs du Plan Biodiversité, du Plan Climat Énergie et du Livre Bleu de la Ville de Paris, cet appel à projets a pour but d’encourager et d’accompagner des expérimentations qui permettront aux espèces animales et végétales de s’établir de manière durable, qui participeront à lutter contre les îlots de chaleur et contribueront au rafraîchissement de la ville et au rapprochement entre producteurs et consommateurs.

Pour cet appel à projets la Ville de Paris a défini des règles très larges dans une démarche d’innovation ouverte afin de laisser une place à des propositions inattendues. L’expérimentation représente une opportunité pour les porteurs de projet de tester leurs produits ou solutions in situ ainsi que leurs modèles économiques.
Les projets pourront être collaboratifs et prendre en considération toutes les dimensions de la solution proposée (technologie, service, valorisation…) et les effets de chaînes (production, conditionnement, distribution et recyclage). Une grande diversité de territoires d’expérimentation sera proposée : toits, terrasses, espaces délaissés, murs, talus, voirie ou mobilier urbain, autorisant des réponses dans de nombreux domaines tels que les substrats, les contenants, les gammes végétales, l’instrumentation de mesure, la maîtrise des flux et des ruissellements d’eaux pluviales ou encore la production agricole.

Les lauréats seront sélectionnés par un comité constitué d’élus, d’experts et des partenaires de l’appel. Les PME innovantes pourront éventuellement être financées par le Fonds Paris Innovation Amorçage, créé par la Ville de Paris et Oseo.

L’appel à projets est disponible en ligne sur le site www.paris.fr / rubrique « professionnels ».

août 012011
 

Presque deux mois après l’opération de végétalisation des potelets anti-stationnement du 2ème arrondissement de Paris organisé par Paris Label, je suis passé près de la station de métro Quatre-Septembre pour voir où en étaient ces petits jardins suspendus…

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Plus rien tout autour de la station de métro, les potelets ont été débarrassés de leurs plantations. Par contre, dans la rue de Hanovre à quelques mètres, une belle enfilade de potogreens se laissent admirer.

Continue reading »