juin 072011
 

Je vous avais annoncé cette initiative de végétalisation des potelets anti-stationnement qui s’est déroulée dimanche dernier dans le 2ème arrondissement de Paris, avec un point d’informations et de rencontres près du métro Quatre-Septembre. En sortant de la Maison de la radio après mon émission, je suis donc allé sur les lieux pour découvrir ces potogreens qui m’intriguaient ainsi que Paule Kingleur et les participants. Et voici les photos…

Phacélie, bleuet et matricaire sur un Potogreen, rue de Choiseul près du Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75)

Phacélie, bleuet et matricaire sur un Potogreen, rue de Choiseul près du Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75), 5 juin 2011, photo Alain Delavie

 

Quand je suis arrivé sur place, un grand nombre de potelets anti-stationnement avaient déjà été végétalisés. Et un petit groupe s’animait sur la placette près de la bouche du métro Quatre-Septembre.

La préparation des poches à plantes pour Potogreen, Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75)

La préparation des poches à plantes pour Potogreen, Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75), 5 juin 2011, photo Alain Delavie

J’ai alors fait connaissance avec Paule Kingleur (association Paris Label) qui a initié ce projet de végétalisation originale.

Paule Kingleur (association Paris Label), Potogreen, rue de Choiseul, Paris 2e (75)

Paule Kingleur (association Paris Label), Potogreen, rue de Choiseul, Paris 2e (75), 5 juin 2011, photo Alain Delavie

Qu’est-ce qu’un potogreen ?
Tout simplement un poteau anti-stationnement, paré (couronné) de quatre petits contenants plantés de fleurs sauvages ou cultivées, de légumes ou de plantes aromatiques, mais aussi d’arbres. Les petits pots sont faits avec des boites de lait recyclées et maintenues dans un petit sac en toile de tente recyclée. Ces poches sont fabriquées par l’Atelier d’insertion Emmaüs. Le potelet moche devient un mini jardin urbain suspendu, pris en charge par une personne qui l’adopte et s’engage à le soigner.

Jeunes plants préparés pour un potogreen, Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75)

Jeunes plants préparés pour un potogreen, Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75), 5 juin 2011, photo Alain Delavie

Jeunes plants préparés pour un potogreen, Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75)

Jeunes plants préparés pour un potogreen, Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75), 5 juin 2011, photo Alain Delavie

Mais les photos de Potogreen sont plus parlantes que des longues phrases, en voici une sélection avec un classement par rue.

Potogreen de la rue de Choiseul

Gazania, némésie et sauge sur un Potogreen, rue de Choiseul près du Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75)

Gazania, némésie et sauge sur un Potogreen, rue de Choiseul près du Métro Quatre-Septembre, Paris 2e (75), 5 juin 2011, photo Alain Delavie

Continue reading »

déc 102010
 

Gisèle Stievenard, adjointe chargée de la politique de la Ville et de l’engagement solidaire, a reçu, mardi 7 décembre à l’Hôtel de Lassay, le Trophée 2010 des Eco-Maires / Territoria. Ce prix a été délivré à la Ville de Paris pour son projet « Nature + », de végétalisation et d’embellissement des quartiers populaires de l’Est du 20e arrondissement.

Depuis 20 ans, par ce prix conjoint, l’association des Eco-Maires et l’Observatoire national de l’innovation publique (organisateur du prix Territoria) récompensent des actions innovantes de développement durable initiées par les collectivités locales. « Nature + » est une démarche originale de traitement des « coins et recoins » et autres « délaissés urbains ».

50 sites ont été repérés avec les habitants dans les quartiers populaires de l’Est du 20e arrondissement (St Blaise, Porte de Montreuil). Peu à peu ces espaces, inutilisés et souvent propices à la malpropreté et aux dépôts d’encombrants se transforment en jardins partagés, jardins d’insertion, jardins pédagogiques, espaces végétalisés, ludiques et artistiques.

Chaque projet est conçu et réalisé avec les associations de quartier et les habitants qui se réapproprient ainsi l’espace public. La propreté s’améliore, les quartiers embellissent, l’environnement urbain très minéral recule au profit d’une série de petits espaces verts qui transforment la ville.

« Nature + » est mené par les directions de la politique de la Ville et des espaces verts, sous l’impulsion de Gisèle Stievenard et Fabienne Giboudeaux, adjointe au maire chargée des espaces verts.

nov 092010
 

Le soleil n’était pas de la fête pour l’inauguration de la végétalisation participative de la rue Dénoyez, prévue samedi dernier à 15 heures. Profitant d’un moment de moindre pluie, je suis quand même allé découvrir cette rue de Belleville aux potées décorées sur fond de graffs.

Potées dans Belleville, Paris 20e (75)

Potées, végétalisation participative de la rue Dénoyez, Paris 20e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Un décor pittoresque qu’il faut absolument aller voir, sans oublier de découvrir au passage les nombreux ateliers et boutiques d’artistes qui se sont installés dans cette rue à nulle autre pareille. Visite découverte en photos…

Continue reading »

nov 062010
 

Rendez-vous le samedi 6 novembre 2010 à 15 heures au niveau du 24 de la rue Dénoyez (Paris 20e) pour inaugurer l’opération de Végétalisation Participative mise en place dans la rue.

L’association La Maison de la Plage a le plaisir de vous convier à l’inauguration de La Végétalisation Participative de la rue Dénoyez en présence de Frédérique Calandra, Maire du 20ème, de Gisèle Stievenard, Adjointe au Maire de Paris,chargée de la Politique de la Ville et de l’engagement solidaire, de Florence Demassol, Adjointe au Maire du 20ème,chargée de l’Environnement, développement durable, espaces verts et plan climat et de Fabienne Giboudeaux, Adjointe au Maire de Paris, chargée des Espaces Verts.

Qu’est-ce que la végétalisation participative de la rue Dénoyez ?
Rendez vous Métro Belleville, remontez la rue de Belleville sur une trentaine de mètres et tournez à droite, juste après le café « Aux folies » ! Et là… nul besoin de chercher, vos yeux s’écarquilleront tout seuls ! En effet, au premier coup d’œil, c’est un bain de couleurs : des tags plus colorés les uns que les autres se chevauchent sur les murs, et bien sûr ces grands pots de fleurs colorés, décorés, personnalisés vous interpellent…
À l’origine du projet : une envie et un besoin de verdure ! En effet, depuis la construction de la piscine, la rue Dénoyez a beaucoup changé, le pavage a été refait, le stationnement des voitures supprimé… mais ce qu’il manquait, c’était de la verdure (la rue est très minérale, elle ne compte qu’un arbre).
Lors des travaux de réaménagement de la rue Dénoyez, La Maison de la plage (association créée en 2001 pour l’occupation créative et temporaire des lieux urbains en friche) participe aux différentes réunions de consultation et demande la mise en place de jardinières. La mairie de Paris explique alors qu’elle ne gèrera pas elle-même des bacs à fleurs, mais qu’il est possible de proposer un projet de végétalisation. Alors, la Maison de la Plage dépose une proposition à la mairie pour végétaliser sa rue ! Accompagnée par plusieurs partenaires locaux (EDL, jardin partagé Ramponneau, Frichez-nous la Paix, Leroy Sème…), l’association mobilise donc les habitants.
Le projet a démarré il y a près d’un an et demi, des pots en fibre de ciment ont été acheté, et des ateliers de céramiques se sont mis en place, en partenariat avec l’Usine de la Kommune. Chaque samedi après-midi, les habitants volontaires de la rue Dénoyez pouvaient s’y retrouver pour décorer leur pot, chacun avance à son rythme… et certains y sont encore ! C’est dire l’application et l’implication qu’y prennent les habitants… Les collectifs d’habitants s’organisent donc autour de leur pot et d’ateliers en ateliers, ils les colorent, les personnalisent et les décorent, puis seront chargés de leur entretien !
La pose du premier pot a été inaugurée en mai 2010 tandis que l’inauguration de l’ensemble de la rue, « le pot des pots », aura lieu aujourd’hui samedi 6 novembre 2010 !

Mais le mieux est de découvrir l’initiative de vos propres yeux, de discuter avec les habitants et les artistes de la Maison de la Plage !

Et le 6 novembre 2010, c’est aussi la 6ème édition du FOU, Festival des Ouvertures Utiles.