sept 202011
 

Le cormier a un port érigé avec un feuillage léger, son bois présente une grande valeur et ses fruits étaient appréciés autrefois. Des fruits en forme de petites poires vertes puis jaunes de plus en plus teintées de rouge, brunes et blettes après les premières gelées.

Cormier (Sorbus domestica) dans l'Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)
Cormes sur un cormier (Sorbus domestica) dans l'Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)
Les fruits sont riches en tanin. Ils étaient utilisés pour clarifier le vin et le moût de pomme, pour rehausser l’arôme et améliorer la conservation, et pour distiller une eau-de-vie. On faisaient aussi des confitures et de la farine avec les cormes qui se sèchent aussi très bien.

Cormes sur un cormier (Sorbus domestica) dans l'Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)Cormes sur un cormier (Sorbus domestica) dans l'Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)Cormes sur un cormier (Sorbus domestica) dans l'Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)
Sorbus domestica
est tombée dans l’oubli au cours des derniers siècles. Au nord des Alpes, cette essence est même devenue rare. C’est pourtant un arbre élégant, aux grandes feuilles vertes très découpées qui lui donnent un aspect plus léger.

Cormier (Sorbus domestica) dans l'Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)

La ressemblance des cormes avec les poires est trompeuse. Mais gardez-vous de croquer dans les fruits rebondis et rougeoyants, car ils sont plutôt astringents. Comme les nèfles, le froid atténue leur amertume.

Cormier (Sorbus domestica) dans l'Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)

Le cormier est un arbre de grande taille (10 à 20 m de hauteur). Au printemps, sa floraison blanche est très attractive et mellifère. L’abondante fructification est décorative et nutritive pour les oiseaux. Autre atout de ce bel arbre, sa coloration automnale flamboyante. Vous pouvez en admirer de beaux sujets dans l’Arboretum de Chèvreloup à Rocquencourt (Yvelines).

Le saviez-vous ?
Le cormier a un un bois de grande qualité, de couleur rouge-brun, très dur, avec un grain fin. Il est très recherché par les ébénistes qui l’utilisent principalement pour des usages artisanaux en lutherie (mécanisme de piano, réfection d’orgues, instruments à vent, etc.), en marqueterie, en placage de luxe et pour la fabrication d’instruments de dessin et de mesure.

  One Response to “Cormes et cormier (Sorbus domestica)”

  1. J’ai planté un cormier dans mon verger de Culmont Chalindrey (Haute-Marne).J’espère voir un jour les fruits…Comment les appellent-on ? Des cormes ?

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>