juin 252012
 

Semis spontané de fougère dans une fleur artificielle sur un monument funéraire du cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

La nature fait bien les chose ! Ce petit semis spontané de fougère a été se nicher au coeur d’une fleur artificielle défraîchie et passablement passée qui retrouve ainsi une deuxième vie.

L’eau de pluie et les débris organiques qui se sont accumulés au coeur de la fleur en céramique au fil des années permettent à ce bébé fougère de se développer. Une pouponnière provisoire, car le plant va vite manquer de nourriture et d’espace, surtout si le temps se met enfin au beau et que l’été s’installe avec ses chaudes journées. Mais c’est le destin annoncé et prévisible d’un grand nombre de semis spontanés qui sinon transformeraient le cimetière du Père Lachaise en jungle urbaine inextricable…

Pour le moment, c’est mignon comme tout.

  2 Responses to “Reviviscence d’une fleur du souvenir”

  1. Bonsoir,

    C’est effectivement très touchant –

    Amitiés de Lucie

  2. En effet, joli et insolite.

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>