mai 202013
 

Ciel noir sur Paris

Après un week-end maussade et frais, il ne faut pas espérer un retour rapide de conditions printanières pour cette semaine. Après un hiver sans fin, le printemps pourri n’en finit pas…

Un temps idéal pour les mauvaises herbes, les limaces, l’oïdium… Et la déprime saisonnière du jardinier !

  9 Responses to “Joli mois de mai, mais où es tu donc passé ?”

  1. En somme, les saisons se sont simplifiées : il n’y en a plus que deux : l’hiver et le 15 Août.

  2. C’est vrai qu’un peu de soleil ferait du bien, mais comme dit Nicole, les floraisons durent plus longtemps, on n’a pas besoin d’arroser (grossssses économies) (d’accord on les mets dans le chauffage) mais comme y peut rien autant le prendre avec philosophie, et prendre de la vitamine D, autrement!!!

  3. j’ai entendu dire qu’il n’y a que 3 saisons météorologique : pas de printemps !

  4. oui, tout ce qui est nouvellement planté est bien arrosé. mais c’est vrai qu’on manque de lumière et de chaleur. J’espère que cela va s’arranger, la nouvelle lune est samedi. le positif est qu’il n’y a pas de criocères sur les lys qui sont déjà en boutons. Il faut bien qu’il y ait quelques avantages à ce printemps humide et frais !!!!

  5. Glycine pas encore en fleur en Haute-Marne …et effectivement pas de limaces…
    Pour Saint-Serge, la floraison des bulbes de printemps a été très médiocre mais-je rejoins Nicole- sur ce terrain très sec la végétation est plus reluisante ou plutôt moins poussive que d’habitude.

  6. Il y a une dizaine années, j’avais pris la ferme décision de ne plus planter au printemps car je devais ensuite maintenir mes petites plantations sous perfusion d’arrosage. Depuis, j’ai revu ma copie !
    J’ai planté hier mes plantounes rapportées de Courson et le ciel se charge d’un abondant arrosage.
    Bon lundi de Pentecôte

  7. mais arrêtez de vous plaindre !!, les jardins n’ont jamais été aussi jolis , comme en Angleterre , moins de fleurs oui , mais les feuillages sont magnifiques et pleins de fraîcheur ; enfin ! ds la région parisienne nous avons droit à des jardins normands

  8. Bonjour,
    Dans ma région en Bourgogne la terre est froide, les légumes végètent, tout est en retard.
    Il manque un élément essentiel le soleil !

  9. même les limaces ont froid, Alain, et se planquent !!! j’ai réussi à manger 2 fois des radis du jardin poussés sous abri , les salades grossissent à la vitesse de l’escargot, les petits pois font du stationnaire …… côté fleurs, enfin les roses se montrent, mais très très lentement ….. je crois que, comme nous changeons de regard sur le paillage, les jardins nauralistes, nous devons aussi changer de regard sur les saisons bouleversées et apprendre à profiter du côté « anglais » de ces étranges printemps : hygrométre ambiante, arrosage venu du ciel, fraîcheur qui fait durer les floraisons ….. il ne sert à rien de lutter contre ce qui ne peut être changé, il faut aller dans le sens ….. j’avoue, quand même, qu’un peu de soleil de temps en temps ……

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>