sept 152013
 

Cléome dans le Jardin du Luxembourg, Sénat, Paris 6e (75)
Tout ébouriffé et haut perché, le cléome dresse son toupet de fleurs au-dessus des massifs de fleurs d’été et se balance au gré du vent.

Cette belle plante annuelle à floraison estivale est surnommée « fleur araignée » et parfois « moustache de chat ». La hampe florale est couverte de petites feuilles et d’épines. Au sommet apparaissent les fleurs aux très longues étamines, en dessous ce sont les fruits, des grandes gousses portées par de longs pédoncules. Un aspect unique, à nul autre pareil.

  4 Responses to “L’élégance du cléome”

  1. Sainte Nicole a bien raison mais, malgré tous les saints du calendrier russe, très peu de vivaces fleurissent à St–Serge. C’est pourquoi on s’embête à des semis sous abri et autres pratiques déraisonnables il est vrai.

  2. il réussit le teste de saint serge mais pas celui de sainte nicole (si j’ose dire LOL) il faut dire que je ne suis pas une grande utilisatrice des annuelles !!!

  3. J’ apprend qu’on dit un cléome et non pas une !
    Pas trop d’accord avec Nicole. Le cléome réussit le « test de St-Serge » , c’est à dire qu’il y fleurit dans des conditions difficiles au prix, il est vrai, d’un moindre développement. Mais il ne prend pas cet air dégingandé et retombant des plantes qui cherchent désespérément le soleil. Il reste relativement élégant. C’est déjà beaucoup pour nous.Nous apprécions cette plasticité.

  4. j’aime beaucoup les cléomes, mais il faut reconnaitre qu’ils sont un peu « chonchon » ! pas assez d’eau ? il est tout riquiqui ! pas assez de nourriture ? il est tout minable ….

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>