avr 142015
 

Déjections d'oiseaux sur un banc dans le Jardin du Luxembourg au printemps, Paris 6e (75)
Ça fait des dégâts et des saloperies ! Il ne fait pas bon rester sous les arbres aux bourgeons tendres gorgés de sève, si appréciés par les pigeons ramiers notamment. En une nuit, le banc ou la voiture mal placés est transformé en dépotoir peu aguichant.

Déjections d'oiseaux sur un banc dans le Jardin du Luxembourg au printemps, Paris 6e (75)
Voici un banc où il ne fait pas bon s’asseoir…

  3 Responses to “Quand les pigeons se lâchent…”

  1. Il y a effectivement quelques pigeonniers destinés à la stérilisation des pigeons mais les effectifs ne semblent pas baisser beaucoup !
    Il me semble qu’on a favorisé l’implantation des corneilles dans le même but au parc des Buttes Chaumont. Du coup les corneilles éventrent les sacs poubelles…

  2. Bouh les vilains ! Un ça va mais plus, bonjour les dégâts ….Je compatis mais je ne vois guère de solution sinon une stérilisation avec des graines traitées. La Mairie de Paris doit savoir faire. C’est mieux pour eux que de finir gazés. Quant à finir mijotés avec des petits pois ils sont surement trop coriaces ou trop polués…

  3. Gros problème à St-Serge . Même le toit de notre serre en souffre. Il y a une série de bancs impraticables au parc de Bercy dont pourtant on aimerait profiter de leur situation ombragée. Dire qu’il y a des gens qui les nourrissent. Et ce sont aussi des vecteurs de maladies notamment pour les jeunes enfants.

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>