juin 092012
 

Dans la série « Jardins de France », la Poste émet le 9 juin 2011 un bloc feuillet de deux timbres représentant le Domaine national de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).

Aux portes de Paris, le Domaine national de Saint-Cloud offre aux amoureux de la nature 460 hectares de jardins agrémentés de fontaines, de bassins d’eau et de sculptures. Ce parc, dessiné par Le Nôtre au XVIIe siècle, à la demande de Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV, est classé monument historique depuis le 9 novembre 1994. Il abritait le château de Saint-Cloud, l’une des résidences royales et princières les plus prestigieuses de l’histoire de France; brulé en 1870 et non reconstruit, il est aujourd’hui matérialisé par des ifs taillés en cône.

Le Domaine est constitué de plusieurs jardins : Le Bas-Parc qui s’étend tout le long de la Seine, du pont de Saint-Cloud jusqu’au pont de Sèvres, et le Grand-Parc qui a conservé, pour l’essentiel, le tracé des allées et des carrés boisés dessinés par Le Nôtre.

Ce site naturel protégé depuis 1923 est considéré comme l’un des plus beaux jardins d’Europe et a obtenu en 2005 le label « Jardin remarquable ».

Timbres de la série Jardins de France, Domaine de Saint-Cloud, La Poste

Le timbre du haut illustre la Grande Cascade et le timbre en bas, le bassin des trois bouillons. Continue reading »

juin 032012
 

En novembre 2011, une convention d’occupation du domaine public pour l’exploitation du nouveau stade de Roland-Garros a été signée entre la Ville de Paris et la FFT. Ce projet prévoit d’empiéter gravement sur le jardin des Serres d’Auteuil. Or, l’ensemble constitué par les serres d’Auteuil, est triplement protégé et reconnu en raison de son intérêt exceptionnel. Les associations nationales de sauvegarde du patrimoine, la SPPEF et les VMF, Reconnues d’Utilité Publique et agrées se font les porte-parole de la contestation pour défendre ce précieux patrimoine en danger. Soucieuses de l’avenir du tournoi dans le respect de notre environnement, les associations présentent aujourd’hui un contre-projet pour l’extension de Roland Garros.

Le jardin des Serres d'Auteuil, Paris 16e (75)

À quelques jours du lancement de l’édition 2012 du tournoi de tennis de Roland-Garros et à la veille du dépôt de permis de démolition, deux associations nationales – Vieilles Maisons Françaises (VMF) et la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (SPPEF) – se sont positionnées en fer de lance de la contestation pour défendre ce patrimoine plus que jamais en danger. Elles ont organisé le jeudi 31 mai 2012, à 11h30, une conférence de presse à la Bibliothèque Marmottan de Boulogne pour exposer leurs positions. En effet, plus loin qu’une simple opposition, elles souhaitent exposer leurs propositions sous la forme d’un contre-projet.

Pourquoi un contre projet ?

  • Pour préserver l’intégrité des serres d’Auteuil
  • Pour proposer au tournoi de Roland Garros un espace nouveau équivalent et un meilleur confort pour les spectateurs
  • Pour améliorer l’environnement du quartier et du stade
  • Pour éviter la destruction d’équipements parfois récents
  • Pour mieux gérer les fonds publics
  • Pour rendre possible des extensions ultérieures
  • Pour apaiser les conflits
  • Pour éviter les contentieux et accélérer le processus de modernisation de Roland Garros.

Le projet de la FFT, c’est

  • La destruction :
    • de 2 300 m2 de serres chaudes abritant 5 collections végétales classées, 60 espèces disparues ou en voie de disparition, plus de 10000 plantes
    • de 1 000 m2 de serres techniques construites en 2003
    • d’une vingtaine d’arbres et arbustes, certains rares et quasi centenaires
    • du court n°1 et d’un stade moderne de 3 800 places dessiné en 1980 par l’architecte et tennisman Jean Lovera et Claude Girardet
  • La privatisation de l’avenue Gordon Bennett, desserte indispensable aux Boulonnais.
  • L’annexion des bâtiments de l’Orangerie et du Fleuriste en meulière classés, actuellement dévolus à l’entretien du Jardin, en espaces commerciaux.
  • L’occupation de 80% du Jardin selon la convention signée 2011 – y compris les serres dessinées par Jean-Camille Formigé – ouverts aux 35 000 spectateurs quotidiens pendant les internationaux de Roland Garros.
  • La densification et la construction d’un stade de 4 950 places (1 400 m2) à la place des serres chaudes
  • Le détournement de près d’un quart du Jardin en « zone de montage et démontage » pour l’organisation du Tournoi.

Un contre-projet qui respecte les Serres d’Auteuil et répond aux exigences de la FFT

  • Maintien du court n°1 de 3800 places
  • Couverture partielle de l’A13 pour installer des terrains d’entrainement
  • Réimplantation de la place des Mousquetaires
  • Construction d’un nouveau stade au Fonds des Princes (3000 places)

Continue reading »

mar 302012
 

Demain samedi 31 mars prochain, le Muséum national d’Histoire naturelle, fondateur de Vigie-Nature, Natureparif et Noé Conservation organisent plusieurs sorties naturalistes dans toute la France à l’occasion du lancement de cette nouvelle enquête participative. Top départ du défi lancé aux volontaires : récolter 50000 observations d’ici le 30 novembre 2012 !

L’objectif de cette enquête est d’aider les scientifiques à mieux comprendre le fonctionnement des écosystèmes boisés particulièrement touchés par les activités humaines, à travers l’observation de la faune (papillons, coléoptères, gastéropodes, vertébrés) vivant dans ces milieux et de connaître l’état de santé de nos forêts. Les promeneurs sont invités à relever le défi en rejoignant la communauté des observateurs pour faire avancer la science !

Rendez-vous dans les forêts pour identifier le plus d’espèces possible !
Pour guider les observateurs, des outils d’observation et d’identification sont disponibles auprès des partenaires relais de l’opération et sur le site Internet www.biodiversite-foret.fr (4 cartes postales représentant les 4 groupes d’espèces à observer et une affiche).
Un jeu concours permettra aux observateurs les plus assidus de gagner de nombreux cadeaux.

Samedi 31 mars 2012 : journée nationale de lancement
Des promenades naturalistes seront organisées en France, notamment dans la région d’Île-de-France. Elles permettront de faire participer le public aux protocoles scientifiques d’observation de la faune forestière et de les accompagner. Ces évènements sonneront le lancement de cette saison d’observations en forêt qui se prolongera jusqu’au 30 novembre 2011.
Selon les structures relais, des promenades guidées de 30 minutes à 1 heure seront animées par des naturalistes. Le protocole, ainsi que les outils d’observations, seront présentés au public. Un concours de dessins est prévu pour les enfants.

Retrouvez les horaires et détails des balades en forêt sur www.biodiversite-foret.fr

jan 262012
 

Pièce rare, objet de collection et de passion, le stylo-plume Golden Rose marie les techniques du togidashi. Un stylo d’exception à prix exceptionnel !

stylo-plume Golden Rose

Taka (en relief poli), maki-e avec la technique raden (nacre) pour donner une impression de mouvement et de profondeur.
La rose est sculptée selon la technique taka (relief) maki-e pour un résultat tout en profondeur.
Les feuilles sont intentionnellement façonnées en respectant les techniques Warigai (coquillages fêlés incrustés) et Aogai (nacre bleutée) afin de mettre les formes bien en valeur.
La base est saupoudrée de poudre d’or et polie, procurant une intense sensation de raffinement.
Sa plume est en or 18 carats, rhodiée pour son dessin du Mont Fuji.

Golden Rose est présenté dans un coffret relié en cuir orné d’une rose gravée sur son couvercle. Il est également livré dans un magnifique étui en inden agrémenté d’une rose, spécialement conçu pour l’occasion. L’inden est une méthode japonaise traditionnelle permettant de dessiner sur le cuir de daim un motif à l’aide d’Urushi.

La bouteille d’encre spécialement dessinée pour ce stylo, parfait sa présentation.

En exclusivité chez Velvet, Galerie Royale, 9 rue Royale, 75008 Paris.
Prix public 9 000 euros TTC.

Le prix est certes dissuasif pour la plupart d’entre nous, mais je vous recommande une visite sur le site Internet de Velvet, car vous y découvrirez de nombreux autres modèles de stylos tous plus extraordinaires les uns que les autres. Des petits bijoux !

jan 202012
 

Primulina tamiana (ex Chirita tamiana) dans un terrarium, photo Alain Delavie

Les chiritas n’étaient pas des plantes tellement connues ni très répandues dans les points de vente de jardinage. Et bien ceux qui avaient réussi à retenir leurs noms vont devoir les oublier car ils viennent de changer suite à un profond remaniement de la classification botanique.

Les techniques de séquençage moléculaire et de reconstruction phylogénétique appliquées au genre Chirita viennent de chambouler la classification en transférant un grand nombre des espèces botaniques du genre Chirita dans cinq autres genres : Damrongia, Henckelia, Liebigia, Microchirita et Primulina.

Suite aux travaux publiés par Weber et al. (2011), mes petits pieds de Chirita tamiana ont donc changé de nom et ne doivent plus être dénommés comme tel !
Ce sont dorénavant des Primulina tamiana.

Continue reading »

déc 212011
 

Bouteille de Perrier en topiaire, Jours de fête, fête foraine sous la nef du Grand Palais, Paris 8e (75)

Ce topiaire amusant en forme de bouteille Perrier décore le bar à bulles de la fête foraine installée sous la nef du Grand Palais.

Bar à bulles, bouteille de Perrier en topiaire, Jours de fête, fête foraine sous la nef du Grand Palais, Paris 8e (75)

Ces topiaires sont factices, mais il serait possible de les créer dans un jardin ou sur une terrasse, soit avec du buis, de l’if ou du chèvrefeuille arbustif.

Bouteille de Perrier en topiaire, Jours de fête, fête foraine sous la nef du Grand Palais, Paris 8e (75)