mar 222014
 

La quatrième édition du concours « Jardiner autrement, réduisons l’usage des pesticides au jardin » récompensant les pratiques au jardin économes en pesticides et respectueuses de l’environnement est ouvert depuis le 21 mars 2014. Les jardiniers candidats peuvent s’inscrire désormais.

Logo Jardiner autrement

Quelle que soit la taille de leur espace de jardinage, individuel ou collectif, avec ou sans potager, en extérieur ou en intérieur, les jardiniers peuvent proposer leur candidature jusqu’au 12 mai 2014.
Le dossier à remplir consiste en une présentation de leurs pratiques de jardinage, en particulier celles permettant de réduire ou d’éviter l’usage des pesticides. Il est téléchargeable sur le site Jardiner autrement jusqu’à la clôture des inscriptions le 12 mai 2014.

Un jury, composé de personnalités du monde horticole et d’experts de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), étudiera toutes les candidatures et sélectionnera 10 dossiers. La qualité des dossiers sera appréciée notamment sur la mise en œuvre d’une démarche globale de jardinage raisonné, sur l’évolution des pratiques et sur le partage des savoir-faire avec l’entourage du jardinier.

Les 5 lauréats se verront attribuer le prix Jardiner autrement et remporteront un week-end pour deux personnes sur le thème du végétal et du jardinage raisonné. A cette occasion, ils rencontreront les autres lauréats, pourront échanger avec des personnalités du monde du jardin et découvriront des lieux remarquables. Les 5 dossiers suivants recevront un prix d’encouragement.

Le site Internet Jardiner autrement
www.jardiner-autrement.fr est une plateforme d’informations et d’échanges sur le jardinage raisonné, source d’information fiable, actualisée et sans parti pris pour tous les jardiniers amateurs.
Jardiner autrement, produire autrement : partout à travers la France, des femmes et des hommes sortent des sentiers battus et adoptent des méthodes alternatives pour utiliser moins de pesticides, mieux respecter la structure des sols, favoriser la biodiversité…

mar 142014
 

Bandeau de la Parade des pommes de terre, GNIS

En mars 2014, la 2e édition de « La Parade des pommes de terre au jardin » répond à deux objectifs : donner envie aux jardiniers de planter des pommes de terre dans leur jardin et encourager les points de vente à mettre en avant les plants de pomme de terre à une période de l’année où jardiniers amateurs et vendeurs oublient trop vite que la saison n’est pas forcément terminée.

La création d’une manifestation autour de la culture de la pomme de terre au jardin est une initiative prise en 2013 par la « Commission Jardin » de la Section Plants de pomme de terre du GNIS ; celle-ci réunit JardinPom (qui représente les reconditionneurs en petits emballages), la FNMJ (Fédération nationale des métiers de la jardinerie) et la FN3PT (Fédération nationale des producteurs de plants de pomme de terre).

Le coup d’envoi de la Parade version 2014 se fait à l’approche des plantations (cette année la météo est plus que favorable), le samedi 15 mars et se prolongera sur une semaine complète. Cette deuxième édition s’inscrit dans la même dynamique que l’an passé… Deux actions seront lancées en parallèle : un jeu SMS, ouvert du samedi 15 au dimanche 23 mars 2014 aux clients des jardineries et un concours à destination des jardiniers amateurs, qui prendra fin avec les dernières récoltes, le 10 septembre 2014.

Le jeu SMS en magasin
Le principe du concours SMS est simple. Tous les jardiniers ayant acheté des plants de pomme de terre pourront y participer. L’intérêt de ce jeu est d’animer le magasin du samedi 15 au dimanche 23 mars, c’est-à-dire au moment de l’achat des plants. Pour participer, il suffira au jardinier d’envoyer un mot-clé par SMS. Chaque jour, 4 stations météo seront remportées.

Caissettes de plants de pommes de terre, Jardiland, Cormeilles-en-Parisis (95)
Le concours photo pour les jardiniers amateurs
Ce concours commence avec l’achat des plants, le samedi 15 mars 2014, et se poursuit jusqu’à la récolte, le 10 septembre. Il dure donc sur toute la période de culture de la pomme de terre. Il récompense les 30 jardiniers amateurs ayant réalisé les plus belles prises de vue de leur culture… Pour participer, il suffit de déposer ses photos sur le site www.plantdepommedeterre.org à partir de la rubrique « le coin du jardinier » ou sur la page Facebook de la Parade des pommes de terre. A la clé, un barbecue, une station météo et des kits de jardinage sont à gagner !

Aujourd’hui, pas moins de 80 variétés sont disponibles sous forme de plants en petits conditionnements !
Des variétés à chair ferme idéales pour la cuisson vapeur, aux variétés plus adaptées à la cocotte ou à la cuisson au four, en passant par des variétés offrant une chair farineuse très utile à la préparation de frites, potages ou de purée.

mar 112014
 

Élisez l'Arbre de l'Année 2014

Depuis juin 2013, tout groupe (famille, école, commune, entreprise, association) ou individu, dans toute la France, a pu proposer un arbre candidat à l’élection de l’Arbre de l’Année. Initiée par Terre sauvage et l’Office national des forêts, l’édition 2014 a recueilli plus de 130 candidatures.

Le jury composé de Terre sauvage, l’Office national des forêts, la LPO et de l’Agence des espaces verts de la Région Ile-de-France s’est réuni début mars pour désigner 24 arbres qui défendront les couleurs de leur région. Ils ont été choisis sur des critères naturalistes, esthétiques ou liés à leurs valeurs culturelle, affective, sociale ou symbolique qui les lient avec le groupe qui le présente. Le lauréat francilien ne sera connu que le 21 mars, à l’issue d’une cérémonie organisée par les partenaires de l’Agence des espaces verts de la région Ile-de- France.

C’est maintenant au public de désigner son arbre préféré, le plus bel arbre de France !
Celui qui recueillera le plus de voix sera désigné « Arbre de l’Année, prix du public ».
Après le prix du public, viendra le prix du jury le 23 septembre, présidé cette année par Francis Hallé. Les deux « Arbres de l’Année 2014″ seront révélés au cours d’une cérémonie, le jour même à Paris.

Alertez et mobilisez votre carnet d’adresses, vos réseaux, vos amis, les amis de vos amis autour de l’arbre que vous aimez, et rendez- vous sur le site www.arbredelannee.com. Les votes en ligne sont ouverts du 10 mars au 31 août 2014.

Une production photographique de chacune des communautés et de son arbre est réalisée durant le temps de ce vote, par Jean-François Hellio et Nicolas Van Ingen, deux très grands photographes de nature, qui travaillent régulièrement avec Terre sauvage. Elle donnera lieu à une exposition et une publication dans le magazine Terre sauvage en 2014.

Pour voter et faire voter, une seule adresse : www.arbredelannee.com

mar 032014
 

Depuis 2008, l’Association Pompadour Label Rouge organise chaque printemps l’opération « Cultivez la Pompadour ». Pour promouvoir la biodiversité et défendre la sauvegarde de produits de qualité, elle offre des plants de pommes de terre Pompadour aux jardiniers qui le souhaitent.

Pomme de terre Pompadour Label Rouge
À gagner, 250 lots de vingt plants de pommes de terre Pompadour accompagnés de conseils de plantation et d’un livre de recettes dédié à la Pompadour.

Modalités
Pour participer, il suffit de s’inscrire entre le 1er et le 31 mars 2014 sur le blog www.lapommedeterrepompadour.com
Cette offre est réservée aux 50 premiers inscrits et 200 autres tirés au sort. Seules les inscriptions reçues entre ces deux dates seront prises en compte (cachet de la poste faisant foi).
L’offre est réservée à la France Métropolitaine, limitée à une participation par foyer (même nom, même adresse postale, même adresse IP).

Où acheter des plants de Pompadour ?
Pour les jardiniers qui souhaitent participer autrement à la sauvegarde de la Pompadour, il est également possible d’acheter des plants en jardineries et sur Internet.
Prix public conseillé : 6€50 (25 plants).
Jardineries & magasins spécialisés : Gamm Vert, Point Vert, Hypermarchés Carrefour, Jardiland, Truffaut, Magasin Vert.
Vente en ligne : Meilland Richardier, Graines Bocquet, Graines Baumaux. (listes non exhaustives)

Continue reading »

fév 262014
 

FranceAgriMer a accueilli, au Salon international de l’agriculture, la finale 2014 de l’Oscar des jeunes fleuristes : la « touche française » mise à l’honneur.

La finale nationale 2014 de l’Oscar des jeunes fleuristes, concours organisé par la Fédération nationale des fleuristes de France (FNFF) avec le soutien de l’interprofession horticole Val’hor, s’est déroulée les 22 et 23 février 2014, sur l’espace de FranceAgriMer au Salon international de l’agriculture à la Porte de Versailles à Paris.

FranceAgriMer accompagne cette manifestation, qui rencontre un grand succès auprès du public et constitue une vitrine du savoir-faire du métier. Cet événement est un temps fort des animations horticoles qui se déroulent sur l’espace de FranceAgriMer durant le salon.

Onze finalistes, originaires des différentes régions françaises, ont réalisé, pendant deux jours, cinq épreuves. Le vainqueur de cette compétition est sélectionné pour la finale de la Coupe de France des fleuristes, ultime épreuve pour être proclamé « Champion de France 2014. Médaille d’or des fleuristes ».

Lors de la remise des prix de l’Oscar des jeunes fleuristes 2014, dimanche 23 février, Robert Farcy, président de la FNFF, a tenu à saluer ces « jeunes pousses de l’art floral français, qui représentent la continuité et l’avenir de la profession d’artisans fleuristes, créateurs de beauté et d’émotions ». Cette année, le thème général de l’Oscar des jeunes fleuristes a porté sur la « touche française », en utilisant pour les créations, des produits cultivés ou fabriqués en France.

Les résultats sont les suivants :

  • sujet 1 « L’œillet en folie » (réaliser un bouquet décoratif pour présenter, lors d’une exposition florale, une production spécifique de la floriculture française) : Émily Alarçon ;
  • sujet 2 « Le totem végétal » (créer un jardin d’intérieur sous forme de totem sur l’agriculture française en 2050) : Émilie Alarçon ;
  • sujet 3 « Une mise en scène florale » (réaliser une composition florale pour mettre en valeur des produits français dans la vitrine d’une épicerie fine parisienne) : William Sottile ;
  • sujet 4 « Une bergère fleurie » (revisiter avec des végétaux un béret et créer une pèlerine) : Estelle Thevenet ;
  • sujet 5 « Les légumes à l’honneur » (réaliser un grand décor végétal sur les plus belles productions maraîchères de France) : Benjamin Hudé.

Les lauréats de l’Oscar des jeunes fleuristes 2014
Le premier prix a été décerné à Émily Alarçon (Var, Provence-Alpes-Côte d’Azur).
Le deuxième prix a été remis à Benjamin Hudé (Paris, Île-de-France).
Le troisième prix a été attribué à William Sottile (Val-de-Marne, Île-de-France).

fév 222014
 

Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du tourisme, a remis mercredi 19 février, les prix « Villes et Villages fleuris » lors de la cérémonie nationale, au Pavillon d’Armenonville. 6 communes se sont vu décerner la 4ème  Fleur et 7 autres la Fleur d’Or.

Logo Villes et Villages Fleuris
À cette occasion, Sylvia PINEL a salué le succès du label « Villes et Villages Fleuris« , devenu une référence et qui concourt à la qualité des espaces publics et à l’attractivité des territoires, depuis plus de 50 ans.
« En plus de cinquante ans, ce label touristique est devenu  un formidable phénomène de société aussi bien auprès des élus que de l’ensemble de la population. Il est perçu comme  une marque de qualité de vie et d’attractivité des territoires. Le tourisme est désormais une « priorité nationale ». Cette reconnaissance doit nous mobiliser collectivement plus fortement encore pour donner une nouvelle impulsion au tourisme dans toutes ses formes. Le label « Villes et Villages Fleuris » en est une », a déclaré Madame la Ministre, Sylvia Pinel, en charge de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme.
La Ministre a également rendu hommage aux élus, techniciens, professionnels du tourisme, de l’horticulture, animateurs de réseau mais aussi bénévoles qui, par la qualité de leur travail, permettent de renforcer la notoriété de ce label. Elle a en outre remercié les partenaires publics et l’Interprofession horticole pour leur engagement au sein de l’Association Villes et villages fleuris. Elle a enfin incité les villes et villages labellisés à élaborer une offre touristique plus globale incluant l’événementiel et les loisirs culturels ou sportifs, et à s’appuyer sur le label pour promouvoir leurs territoires auprès des visiteurs.

Le prix de la 4ème Fleur a été remis aux six communes suivantes :

La Fleur d’Or a été remise aux sept communes suivantes :

Le palmarès 2013 complet est disponible sur le site www.villes-et-villages-fleuris.com Continue reading »