mar 242015
 

Nature morte, Jacques Canonici
Du 25 au 29 mars 2015, découvrez les natures mortes du peintre et sculpteur Jacques Canonici. Avec leur format imposant, composées de potirons énormes et de légumes et fruits aux couleurs flamboyantes et exubérantes, ces oeuvres seront exposées dans le bel espace de l’atelier Henri Pinta dans le 7e arrondissement de Paris.

Tresse d'ails, Jacques Canonici

« Pour Jacques Canonici la « nature morte » est tout sauf morte ; elle ne se tient même pas tranquille, car elle est toute gonflée d’une reviviscence dans la fusion des complémentaires. Le symbole de cela me semble être une toile vibrante de chromatismes complémentaires : ce potiron bleu de Hongrie, dont les verts sont lustrés de reflets violines, vivement rehaussés par une draperie enflammée de cinabre, de garance et de vermillon, tandis qu’un potiron orange s’exténue dans des marbrures bleutées. » Christophe Genin, professeur de philosophie / Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Exposition du mercredi 25 au dimanche 29 mars 2015 de 14 h à 21 h
Vernissage le mercredi 25 mars 2015 de 18 à 22 heures

Atelier Henry PINTA (Marseille 1856 Paris 1944)
Escalier B, 2ème étage,
23, rue du Général Bertrand, 75007 PARIS
Métro : station Duroc, Sèvres Lecourbe.
Bus : lignes 28, 39, 70 ou 89.
Renseignements au tél. : 06 03 98 25 09.

Le blog de Jacques Canonici

mar 072015
 

Barquettes de pommes de terre Pompadour Label RougeDepuis 2008, l’Association Pompadour Label Rouge organise chaque printemps l’opération « Cultivez la Pompadour ». Pour promouvoir la biodiversité et défendre la sauvegarde de produits de qualité, elle offre des plants de pommes de terre Pompadour aux jardiniers et aux particuliers qui le souhaitent.

Pomme de terre Pompadour Label Rouge2 lots à gagner au choix
Opération plantez la Pompadour dans votre jardin
250 lots de vingt plants de pommes de terre Pompadour accompagnés de conseils de plantation et d’un livre de recettes dédié à la Pompadour.
Offre réservée aux 50 premiers inscrits et 200 autres tirés au sort.

Opération plantez la Pompadour au balcon
100 kits de plantation composés d’un filet de 10 plants de pommes de terre Pompadour, d’un sac de culture de 25 litres (pouvant accueillir trois plants de Pompadour), de conseils de plantation et d’un livret de recettes dédié à la Pompadour.
Offre réservée au 20 premiers inscrits et à 80 autres tirés au sort.

Modalités
Pour participer, il suffit de s’inscrire entre le 1er et le 31 mars 2015 sur le blog www.lapommedeterrepompadour.com. Seules les inscriptions reçues entre ces deux dates seront prises en compte (cachet de la poste faisant foi). Offre réservée à la France Métropolitaine, limitée à une participation par foyer (même nom, même adresse postale, même adresse IP).

Où acheter des plants de Pompadour ?
Il est également possible d’acheter des plants de pompadour en jardineries et sur Internet.
Prix public conseillé : 6€50 les 25 plants.

Jardineries et magasins spécialisés : Gamm Vert, Point Vert, Hypermarchés Carrefour, Jardiland, Truffaut, Magasin Vert.
Vente en ligne : Meilland Richardier, Graines Bocquet, Graines Baumaux.
Ces listes ne sont pas exhaustives.

oct 252014
 

Haute_diversite_Par_le_prisme_de_la_patate_Asa_Sonjasdotter_art_104_Paris_octobre_2014_1
L’installation de Åsa Sonjasdotter se terminant dimanche prochain, je voulais absolument la voir et je suis passé au CentQuatre hier en fin de journée pour la découvrir. Je vous propose une petite visite en photos.

Haute diversité Par le prisme de la patate, Asa Sonjasdotter, 104, Paris 19e (75) Continue reading »

oct 202014
 

Haute diversité Par le prisme de la patate, Asa Sonjasdotter, 104, Paris, octobre 2014
L’établissement artistique Le CentQuatre (Paris 19e) accueille une installation de l’artiste Åsa Sonjasdotter qui invite à une réflexion et des questionnements sur notre histoire commune à partir de la pomme de terre.

Le projet d’Åsa Sonjasdotter consiste à réintégrer la culture d’une douzaine de variétés datant de l’époque de la Révolution française (XVIIIe et XIXe siècles) à Paris et dans sa banlieue. Inspirée par les lieux de culture historique de ce légume et l’esprit de résistance face à la standardisation ainsi que la multiplication des initiatives de jardins partagées qui émergent à Paris, l’artiste suédoise explore les liens entre les hommes et les plantes, et l’influence de la modernité dans l’agriculture.

Cette installation aux allures de marché est la finalité d’un projet participatif composé d’une douzaine de variétés de pommes de terre. Ces pommes de terre illustrent chacune de manière différente la relation entre les aliments et la politique, ainsi que la mémoire historique attachée aux plantes cultivées. Ces tubercules ont été introduits en France à l’époque de la Révolution française, pour les mêmes raisons que celles qui ont déclenché la révolte, à savoir les crises financières, l’injustice sociale et le changement climatique. Les variétés cultivées à notre époque sont encadrées par la réglementation européenne, ce qui semble ironique du point de vue de ces pommes de terre étant donné que la Révolution symbolise l’émergence de la liberté et de l’égalité dans la société occidentale. Ce projet révèle, grâce aux variétés de pommes de terre et aux moments historiques auxquels elles ont fait leur apparition, le cadre de la structure narrative. Pour ce projet, les pommes de terre ont été cultivées dans des jardins et fermes de Paris et de ses environs, confrontés aux problèmes de la justice sociale, des préoccupations environnementales et de la production alimentaire durable de plusieurs manières.

Leurs modes d’engagement, via les mots et les actes, suggèrent des pistes pour une évolution de la société sur ces questions. La situation actuelle est différente de celle de la Révolution française, bien que les deux époques partagent la nécessité de trouver de nouveaux modèles de société. À travers la culture, la préparation, la dégustation et la création de nouvelles recettes de pomme de terre, dont certaines variétés sont très anciennes, notre histoire commune se révèle. Encore actuellement, l’alimentation est intimement liée à des problématiques concrètes de société. Dans cette installation, chaque variété de pomme de terre renvoie à un moment historique particulier et révèle une évolution et un développement de la société. La culture de ces anciennes variétés de pommes de terre n’a pas pour unique but de faire pousser ses propres aliments: il s’agit aussi de cultiver une conscience partagée des inquiétudes concernant les conditions de vie.

Fermes et jardins de culture de pomme de terre :

Haute diversité, Par le prisme de la patate
Le CentQuatre
5, rue Curial, 75019 Paris. Métro : ligne 7, station Riquet.
Jusqu’au 26 octobre 2014, du mardi au dimanche de 14h à 19h. Accès libre.

oct 072014
 

Sac solidaire 'So choux" de Naturalia
L’enseigne Naturalia présente sa nouvelle collection automne/hiver 2014 de sacs solidaires « So choux » désignée par Charlotte Sometime, la créatrice green.

Sac solidaire 'So choux" de NaturaliaUn cabas en coton 100% bio et équitable, affichant le légume de saison en vert ou en violet.
Pour tout achat de ce sac en magasins, Naturalia s’engage à reverser la totalité des bénéfices à l’association Jardins de Cocagne soutenant le programme « 30000 Paniers Solidaires ». 3 sacs vendus permettent le financement d’un panier de légumes biologiques à une famille en difficultés.

Ces sacs collector sont disponibles dès octobre 2014 dans l’ensemble des points de vente Naturalia et sur le site Internet www.naturalia.fr
Prix de vente unitaire : 7,49€.

sept 202014
 

Colonnes comestibles installées par les Jardins de Gally dans le CESE, septembre 2014
Les Jardins de Gally, pionniers de l’agriculture urbaine, présentent leurs jardins comestibles au Conseil Économique, Social et Environnemental (Paris 16e), à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, samedi 20 et dimanche 21 septembre 2014.

Salades sur une colonne comestible installée par les Jardins de Gally dans le CESE Continue reading »