août 072012
 

Tapis de bergénias dans le cimetière du Père Lachaise en été

D’une robustesse à toute épreuve, les bergénias prennent de belles proportions dès qu’ils sont un peu chouchoutés et non pas délaissés comme cela est fréquent. Les pluies printanières et estivales ont profité à ces plantes vivaces que l’on pourrait qualifier d’increvables (si je ne connaissais pas certains qui ont réussi a en faire crever quelques uns) et que l’on relègue souvent dans les endroits les plus ingrats des parcs et des jardins.

Superbe feuillage, un peu grignoté sur les bords, poinçonné plus exactement, certainement du fait de quelques othiorhynques, fréquents dans la capitale, abondants dans les jardinières dont on ne change pas la terre chaque année et difficiles à éradiquer. Mais ces charançons poinçonneurs ne viennent pas à bout d’une belle touffe de bergénias, robustes en diable !

août 062012
 

Bourdon butinant sur des gaillardes dans le cimetière du Père Lachaise en été

Il ne pleuvait pas à verse, seulement des gouttelettes fines quand même suffisamment nombreuses pour mouiller les fleurs et le promeneur qui a fini par battre en retraite à l’abri et au chaud.

Dure vie pour les bourdons et les abeilles qui se font souvent « doucher » ses derniers temps, même si ces dernières ne sortent en principe pas ou très peu de leur ruche quand le temps est à la pluie… C’est pourtant la pleine saison du butinage.

août 062012
 

Tombe recouverte de mousse bien verte, cimetière du Père Lachaise en été

Quand l’été arrive, les mousses bien vertes à la sortie de l’hiver et au début du printemps perdent leur belle aspect en se desséchant, en principe. Mais cette année le temps est tellement humide depuis le printemps que les plantes ne souffrent pas de sécheresse. Les mousses sont splendides, bien vertes comme le montre cette photo prise dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e) où de nombreux tombeaux sont couverts de ces végétaux tapissants.

Inutile de vous dire que c’est pareil dans les pelouses un peu humides ou trop ombragées où le gazon doit lutter contre les mousses qui l’envahissent.

août 042012
 

Touffe d'impatiens de Balfour (Impatiens balfourii), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

Le temps frais et humide du printemps et de l’été a mis en péril de nombreuses cultures de tomates dans les potagers de la moitié nord de la France et de la région parisienne en particulier. Mais ce temps pourri fait le bonheur des plantes qui aiment une certaine fraîcheur, comme la mignonne impatiens de Balfour, qui devrait beaucoup se ressemer cette année…

Il faut d’ailleurs que j’en remette un ou deux pieds sur mon balcon bien défleuri. Tant pis si je suis envahi l’année prochaine !

août 042012
 

Après un mois de juin très pluvieux, le mauvais temps s’est prolongé durant ce mois de juillet 2012 qui a été marqué par de nombreux épisodes pluvio-orageux sur le nord, alors que la moitié sud a bénéficié d’un temps plus sec et ensoleillé à partir du 15.

Écart à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 de la température moyenne Juillet 2012 - France / Météo France

Moyennée sur la France, la température est inférieure de -0,9 °C à la normale mais ce mois de juillet a été moins frais que le mois de juillet 2011 qui présentait une anomalie de -1.9°C. L’ensemble des régions a connu un pic de chaleur avec des maximales supérieures à 30 °C les 25 et 26, ainsi que le 27 sur la moitié est du pays. Continue reading »