juil 042009
 

Depuis quelques soirs, le ciel parisien nous offre un superbe spectacle tout feu tout flamme à l’Ouest. Le soleil voit rouge quand il se couche ! Vu du balcon, terrible !!!

Que déduire de ce ciel flamboyant ? De la pluie, du vent ? L’un ou l’autre, les deux peut-être… Les martinets volent bien haut dans le ciel ce soir, pas d’orage en vue à priori. De façon plus sûr, ce couchant rougeoyant atteste d’une forte humidité atmosphérique, responsable de ces couleurs vives. Il y a de l’humidité dans l’air, mais côté potées et jardinières, ç’est la grande sécheresse. Arrosages quotidiens obligatoires !

fév 022009
 

Grosse surprise, un peu redoutée il est vrai, en ouvrant les volets tôt ce matin 2 février : la neige recouvre les toits et les rues de Paris. Et toutes les jardinières de mon balcon.Deuxième grosse chute de neige pour cet hiver 2008-2009. Les prévisions météorologiques se sont révélées exactes. Et bien maintenant, je vais aller affronter les éléments !

jan 182009
 

Après la vague de froid et la neige de ce début d’hiver, le retour à la douceur est le bienvenu. Le soleil et le temps doux qui baignent Paris ce dimanche après-midi sont un vrai bonheur. Et déjà les plantes repoussent.

(Soleil sur le bassin de la Villette vu depuis le pont de Crimée, Paris 19ème)

Après quelques jours passés loin de Paris, dans les Alpes à la Clusaz (74) où la neige était en abondance et le froid sévère dès que le soleil disparaissait, ces températures plus élevées font irrémédiablement penser au printemps, au plaisir retrouvé d’un verre en terrasse…
Dans le square de la place de Bitche (Paris 19ème), les pensées profitent de cette douceur revenue pour donner de nouvelles fleurs. Ces petites fleurs bisannuelles sont décidément indispensables dans un jardin tant elles mettent de bonne volonté à fleurir, de l’automne au début de l’été suivant.Et déjà les premières pousses vert fluo pointent au-dessus des haies. Ces jeunes feuilles aux couleurs acidulées sont un avant-goût du printemps, pourtant encore bien loin. Profitons en !

jan 132009
 

Les plantes cultivées en pots ou en jardinières à l’extérieur souffrent d’autant plus du froid que le gel assèche considérablement la terre des bacs. Au moindre redoux, il faut en profiter pour bien les hydrater.Après une période de fortes gelées, certains feuillages sont flétris autant par le gel que le manque d’eau. Dès que la température redevient positive dans la matinée, arrosez vos plantes en bacs, en commençant en priorité par les végétaux à feuillage persistant qui ne sont jamais complètement au repos comme les conifères, les camélias, les rhododendrons, les fusains ou les bruyères.
Il faut veiller à bien détremper la motte puis à éliminer l’eau en excès qui s’accumule dans les soucoupes quelques heures après la séance d’arrosage.

jan 072009
 

Il faut remonter aux années 90 pour trouver une telle vague de froid dans la capitale. L’air polaire qui balaye la France depuis quelques jours a fait chuter le thermomètre cette nuit jusqu’à -7,9 °C. Avec le vent du Nord qui souffle, le froid ressenti est plus intense encore, comme si la température était de -15 °C…Inutile de préciser que les plantes en pots sont très menacées par ce froid si vif. Les racines contenues dans les pots ou les jardinières sont plus exposées aux basses températures que celles des plantes installées en pleine terre. Il faut donc protéger le plus possible les espèces frileuses. Plusieurs épaisseurs de plastique à bulles autour du pot, un morceau de polystyrène sous la potée pour l’isoler du sol ou du balcon et pour finir un voile d’hivernage tout autour du feuillage.
Quand cela est possible, rapprocher les potées des murs de l’habitation, sur un balcon la différence de température n’est pas négligeable et ce déplacement permet de gagner quelques degrés, suffisants parfois pour préserver la plante.

Le bon côté de ce froid intense, c’est qu’il élimine les parasites. Les pucerons et autres bestioles indésirables vont elles aussi subir des pertes. S’il dure, nous aurons moins d’attaques parasitaires au printemps…

jan 062009
 

La neige est une aide précieuse pour le jardinier en hiver.Les atouts de la neige :
– c’est une protection contre le froid trop intense (le manteau neigeux est isolant),
– c’est une source abondante d’eau douce quand elle fond et d’éléments nutritifs en dose faible mais non négligeable. En se formant et en tombant, les flocons de neige capte en effet de l’azote atmosphérique, que les plantes peuvent absorber après la fonte.
À une autre échelle, je vous recommande cet article publié par le CNRS sur la composition de la neige en Arctique. Surprenant !

La couche neigeuse n’offre un danger au jardin que lorsqu’elle est trop épaisse et pèse lourdement sur les feuillages persistants ou les tunnels dans le potager. Dès que l’averse cesse, il suffit de secouer les rameaux trop chargés qui ploient et de dégager les bâches plastiques des tunnels sans trop attendre qu’elles se creusent.