juin 272013
 

Clematis Blue River sur mon balcon en début d'été, Paris 19e (75)

La floraison commence avec l’été, plusieurs fleurs s’ouvrent en même temps et de nombreux boutons floraux pointent le long des rameaux palissés sur la balustrade de mon balcon. Le bal des floraisons ne fait que débuter…

Clematis Blue River sur mon balcon en début d'été, Paris 19e (75)

Blue River, cette clématite porte bien son nom, car dans la réalité, la couleur est un peu plus bleu métallique que sur mes photos où le bleu tend vers le mauve violet.

Continue reading »

juin 272013
 

Liseron du Japon (Calystegia hederacea ‘Flore Pleno’) sur mon balcon en début d'été, Paris 19e (75)

Au début du mois, je vous disais que mon pied de liseron du Japon (Calystegia hederacea ‘Flore Pleno’) poussait très bien. Le voici arrivé en haut de la rambarde du balcon qu’il dépasse même. Un liseron d’ornement, mais un liseron avant tout !

Après avoir fait tourner la tige autour d’un des montants, je vais maintenant la diriger le long du haut de la rambarde. En espérant avoir des fleurs en pompons tout au long de la tige.

juin 222013
 

Clematis 'H. F. Young', Parc de Bagatelle, Paris 16e (75)

Quand la météo s’obstine à nous infliger de la grisaille, heureusement que certaines plantes nous apportent une touche de soleil ou de ciel bleu dans nos coins de jardins. Comme cette belle clématite H. F. Young aux immenses fleurs bleu lavande avec un coeur rayonnant d’étamines.

Clematis 'H. F. Young', Parc de Bagatelle, Paris 16e (75)

Cette clématite à très grandes fleurs a une première floraison précoce au printemps, puis une seconde en fin d’été. Cette variété a un port assez compact et ne dépasse pas 2 à 3 m de hauteur, ce qui permet de la cultiver aussi bien en pleine terre qu’en pot.

juin 202013
 

Plantes grimpantes sur façade d'immeuble, jardin Biopark, Paris 13e (75)

Dotés de grilles le long de leurs façades et de grandes jardinières, ces immeubles contemporains ont été pensés pour accueillir des plantes grimpantes à tous les étages. Glycines, vignes de Coignet, clématites et autres s’y épanouissent et peuvent y grimper à loisir.

Plantes grimpantes sur façade d'immeuble, jardin Biopark, Paris 13e (75)

Continue reading »

juin 052013
 

Calystegia hederacea 'Flore Pleno' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Je cultivais ce liseron du Japon (Calystegia hederacea ‘Flore Pleno’) sur l’un des balcons de mon précédent appartement parisien, il y a quelques dix ans maintenant. Mais je ne l’avais pas replanté après mon déménagement car bien que cultivé, ce liseron est une belle peste très envahissante qui a vite faite de coloniser toute sa potée ou sa jardinière. Comme un liseron sauvage ! Mais j’aime trop ses petites fleurs doubles en pompons rose doux. Depuis quelques semaines, je l’ai donc accueilli dans une potée où il me sera facile de le contrôler. Malgré le printemps froid, il pousse bien et commence à s’agripper à la rambarde du balcon.

Calystegia hederacea 'Flore Pleno' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Feuillage, port, aspect général d’un liseron, dans un jardin, la confusion avec les mauvaises herbes tant redoutées est facile. Il n’y a guère que la floraison qui rappelle que ce liseron du Japon est bien une plante vivace grimpante cultivée pour ses fleurs décoratives qui se succèdent tout au long de l’été. Dans le sol, les racines de cette espèce sont aussi traçantes que celles des liserons sauvages. C’en est même impressionnant, je n’en revenais pas quand j’ai défait la grande jardinière où je cultivais un seul pied. Les filaments blancs des racines faisaient tout le tour du contenant pourtant volumineux (80 cm de longueur). Il y avait des mètres de racines ! Il est donc prudent de maintenir cette plante dans une potée dont elle ne pourra pas s’échapper. À priori, je ne devrais pas avoir de problème, mais je vous raconterai…

mai 192013
 

Glycine fleurie dans un grand sapin près du parking du Domaine de Courson, Essonne

Quand un grand sapin perd son bel aspect et se dégarnit, voici une idée pour lui redonner plus d’attrait, au moins au printemps. Il suffit de laisser grimper une belle glycine sur son tronc et parmi ses branches. Au fil des années, la liane prend de plus en plus d’ampleur, monte vers la cime et transforme le sapin en arbre fleuri au retour des beaux jours.

À voir en ce moment près du parking des Journées des Plantes de Courson (Essonne).